Un pê­cheur et ses sternes ex­cep­tion­nelles

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

Après un in­ou­bliable sé­jour à Machu Picchu, ce cé­lèbre site du Pé­rou où les pierres d’une ci­té mi­ra­cu­leu­se­ment pré­ser­vée ra­content un peu la vie quo­ti­dienne et la ri­chesse d’une pro­di­gieuse ci­vi­li­sa­tion, celle des In­cas, De­nise et moi nous nous di­ri­geons vers la côte pa­ci­fique pé­ru­vienne.

UNE MER EN CO­LÈRE

À deux heures de route au sud de Li­ma, la ca­pi­tale du pays, nous nous ar­rê­tons dans un sym­pa­thique pe­tit ha­meau por­tuaire. Le temps est maus­sade et peu de pê­cheurs osent af­fron­ter les re­dou­tables mou­tons à l’ex­té­rieur du havre. Après d’in­ter­mi­nables dis­cus­sions un au­da­cieux « ca­pi­taine d’une frêle barque » se porte fi­na­le­ment vo­lon­taire. De rou­lis en tangage nous évi­tons de peu les arêtes des ro­chers vol­ca­niques. Le nombre d’épaves au­tour de nous est loin de nous ras­su­rer. Mais le brave en a vu d’autres et il ma­noeuvre avec une dex­té­ri­té sur­pre­nante.

LA RÉ­COM­PENSE

Au tour­nant d’un ré­cif, nous ren­con­trons une co­lo­nie de Sternes In­cas qui, im­pas­sibles, af­frontent les em­bruns. Elles ont ma­ni­fes­te­ment plus l’ha­bi­tude que mes lentilles de ca­mé­ra qui vi­re­voltent en tous sens.

Mon écran nu­mé­rique et ses jo­lis cli­chés m’en­cou­ragent à pour­suivre. Par son ap­pa­rence, ses ha­bi­tudes et ses moeurs, « l’In­ca Tern » comme la dé­signe notre guide se dé­marque net­te­ment des autres membres de la fa­mille des Ster­ni­dae. On la consi­dère main­te­nant comme as­sez unique. Notre connais­seur in­siste pour dé­crire en dé­tail la plus jo­lie et la plus spec­ta­cu­laire de toutes les sternes.

Son corps, comme ce­lui de ses proches pa­rentes, est mince, al­lon­gé et re­cou­vert de plumes sa­ti­nées aux ac­cents ar­doi­sés. Mais re­mar­quez, ré­pète-t-il, de chaque cô­té de la tête ces ma­gni­fiques bandes blanches. Elles dé­butent à la base du bec et des­cendent le long du cou avant de s’in­cur­ver vers l’avant de l’épaule pour se ba­lan­cer élé­gam­ment au gré des bour­rasques. Les ailes étroites, la queue four­chue les courtes pattes rouges s’har­mo­nisent par­fai­te­ment avec le bec. Un in­con­tes­table ex­ploit de la na­ture ca­pable d’ins­pi­rer les plus grands créa­teurs de la mode.

DES PE­TITES STERNES AUX GOÛTS PAR­TI­CU­LIERS

De­puis les cre­vasses et les ca­vernes où elles se sont ré­fu­giées, les pe­tites sternes hurlent leur faim et obligent leurs pa­rents à nous dé­mon­trer toutes leurs stra­té­gies d’ha­biles pê­cheurs. Ces pe­tites sternes pour main­te­nir leur ap­pa­rence se dé­lectent d’an­chois, de crus­ta­cés et de dou­ceurs four­nies par les pê­cheurs pé­ru­viens.

Des Pé­ru­viens conscients de la fra­gi­li­té de cette es­pèce ca­pable d’en­fan­ter un seul oi­sillon ra­re­ment deux par cou­vée. Cette mer­veille de la na­ture dé­pend en­tiè­re­ment de son en­vi­ron­ne­ment. Un en­vi­ron­ne­ment dont on com­mence à peine à dé­cou­vrir la vul­né­ra­bi­li­té, et sur le­quel les gens des pays riches ont beau­coup d’in­fluence…

J’ai pro­mis de trans­mettre leur mes­sage… Ex­traits du livre: les oi­seaux ex­plo­ra­teurs…

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.