Les mer­veilles des Indes des ra­jahs et des na­babs

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

ÉTAT DU RA­JAS­THAN, Inde -L’his­toire fort riche et mou­ve­men­tée du pays a contri­bué à lé­guer à l’Inde un pa­tri­moine et une culture ex­cep­tion­nels que le vi­si­teur peut à pré­sent dé­cou­vrir tout à son aise. Nombre de pa­lais, ja­dis ré­si­dences de ra­jahs ou de na­babs, ont en ef­fet été conver­tis en pa­laces, lieux consa­crés au­tant à l’hé­ber­ge­ment, à la res­tau­ra­tion qu’à des évé­ne­ments spé­ciaux.

Si ja­dis, on par­lait des Indes, c’est que quan­ti­té de fiefs et de royaumes, et par­fois d’em­pires, co­ha­bi­taient. Les sei­gneurs de l’époque por­taient le titre de ra­jah chez les hin­dous ; chez les mu­sul­mans le na­bab était le titre at­tri­bué aux grands of­fi­ciers.

À tra­vers son his­toire mil­lé­naire, l’Inde a en ef­fet connu ces deux prin­ci­paux cou­rants d’in­fluences cultu­relles.

Au­tant les nom­breuses di­vi­ni­tés hin­doues fi­gurent dans la pierre et les fresques de cer­tains mo­nu­ments, au­tant dans les autres n’ap­pa­raissent que les fi­gures géo­mé­triques et abs­traites qui ca­rac­té­risent l’art mu­sul­man.

LE CHOMU PA­LACE

À Chomu, non loin de Jai­pur, le pa­lais du ra­jah a été conver­ti en hô­tel de luxe. Ses hautes mu­railles, très épaisses, do­minent la ville. La porte mo­nu­men­tale ouvre sur une pre­mière cour me­nant au por­tail du pa­lais pro­pre­ment dit.

À la nuit tom­bée, tous re­vê­tus de l’ha­bit tra­di­tion­nel in­dien, nous y sommes en­trés en cor­tège qu’ou­vraient des dan­seuses et des mu­si­ciens pré­cé­dant des cha­meaux ri­che­ment har­na­chés de tis­sus ba­rio­lés.

L’im­mense bâ­ti­ment, com­pre­nant une mul­ti­tude de chambres, ap­par­te­ments, salles et sa­lons, s’étale sur trois ni­veaux en rec­tangle au­tour de la cour in­té­rieure.

Ce qui était ja­dis la salle de ré­cep­tion abrite à pré­sent le res­tau­rant que do­minent des pièces mu­nies de mou­cha­ra­biehs dont l’où peut ob­ser­ver sans être vu.

SAMODE

La ville for­ti­fiée de Samode, autre hé­ri­tage prin­cier, se si­tue non loin de Chomu. On y entre en fran­chis­sant la porte qui ferme les rem­parts. L’ar­chi­tec­ture des mai­sons té­moigne d’une ri­chesse pas­sée.

Do­mi­né par un fort plan­té sur la col­line, le pa­lais de Samode, éga­le­ment trans­for­mé en pa­lace, est éblouis­sant, d’abord par ses di­men­sions et sa fa­çade, mais sur­tout par la fi­nesse des dé­co­ra­tions de ses nom­breuses salles.

Cer­tains vi­si­teurs choi­sissent ce lieu pour un sé­jour, la plu­part se contentent de pro­fi­ter de l’étape pour se res­tau­rer tout en vi­si­tant les lieux.

JAI­PUR

Le plus fas­ci­nant pa­lais de Jai­pur est le Ha­wa Ma­hal ou pa­lais des Vents, construit à la fin du XVIIIe siècle. Tout rose, il brille au so­leil du ma­tin, ce qui met en re­lief ses mul­tiples fe­nêtres en en­cor­bel­le­ment.

Sur quatre étages au-des­sus du rez-de­chaus­sée, cette éton­nante construc­tion ne couvre que la lar­geur d’une pièce. Ce pa­lais était des­ti­né aux femmes de la cour qui pou­vaient s’y ins­tal­ler pour ob­ser­ver les mou­ve­ments dans la rue.

Au coeur de la ville de Jai­pur, le mu­sée Ma­ha­ra­ja Sa­wai Man Singh II, com­mu­né­ment ap­pe­lé Ci­ty Pa­lace Mu­seum, abrite un mu­sée où sont pré­sen­tés tex­tiles et cos­tumes, oeuvres d’art, armes, cha­riots et pa­lan­quins.

L’éblouis­sante ci­vi­li­sa­tion in­dienne qu’ont trou­vée les co­lo­ni­sa­teurs se trouve élo­quem­ment illus­trée là.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.