AN­GÈLE DU­BEAU REND HOM­MAGE À AR­VO PÄRT

Le Journal de Montreal - Weekend - - SOMMAIRE - Ar­vo Pärt : Por­trait d’An­gèle Du­beau et La Pie­tà, est ac­tuel­le­ment dis­po­nible.

An­gèle Du­beau et son en­semble à cordes avec pia­no, La Pie­tà, lan­çaient mar­di l’al­bum Por­trait, en­tiè­re­ment consa­cré au com­po­si­teur d’ori­gine es­to­nienne Ar­vo Pärt.

Pour l’oc­ca­sion, un somp­tueux pia­no à queue avait été ins­tal­lé dans l’en­trée du res­tau­rant Atrium de l’hô­tel StPaul, et c’est au­tour de lui qu’a pris place la cé­lèbre vio­lon­cel­liste, ac­com­pa­gnée de son en­semble La Pie­tà. Deux pièces re­pré­sen­ta­tives de l’oeuvre de Pärt, Mo­zart-Ada­gio et Sum­ma, ont été of­fertes par le groupe, de­vant quelques di­zaines d’in­vi­tés.

Après nous avoir of­fert, en 2008, un por­trait du mu­si­cien et com­po­si­teur amé­ri­cain Phi­lip Glass, qui lui a d’ailleurs va­lu un Fé­lix au der­nier gala de l’ADISQ, An­gèle Du­beau consacre son nou­vel opus à l’oeuvre de Ar­vo Pärt. Si beau­coup de gens com­parent les deux com­po­si­teurs, la vir­tuose, elle, n’y voit au­cune res­sem­blance. « Cha­cun va à la re­cherche d’élé­ments fon­da­men­taux de la mu­sique. Phi­lip Glass a un as­pect un peu plus ryth­mique de la mu­sique et Ar­vo Pärt, plu­tôt har­mo­nique. »

MU­SIQUE TOU­CHANTE

Pour l’ar­tiste, la mu­sique du com­po­si­teur d’ori­gine es­to­nienne re­pré­sente, entre autres, la dé­tente. « C’est une mu­sique qui m’apaise. C’est une mu­sique qui va pro­fon­dé­ment en nous, qui nous touche. C’est une mu­sique qui fait res­sur­gir des sou­ve­nirs, des images, des cou­leurs et des tex­tures. »

Pour An­gèle Du­beau, l’oeuvre de Ar­vo Pärt est d’une sim­pli­ci­té trompeuse. Elle de­mande à être étu­diée et sur­tout, com­prise. Un dé­fi qui n’a pas ef­frayé la vir­tuose, bien au contraire. « Comme dans la mu­sique de Pärt, il n’y a que très peu d’élé­ments, il faut les po­lir et sur­tout al­ler cher­cher leurs cou­leurs. Comme j’ai tou­jours ai­mé co­lo­rer le son, de­vant le ré­per­toire de Pärt, j’étais comme un peintre de­vant une pa­lette de cou­leurs in­croyables. »

Le si­lence oc­cupe, lui aus­si, une place de choix dans l’oeuvre du com­po­si­teur. Un si­lence qui peut par­fois être dif­fi­cile à sai­sir, mais qui a sa rai­son d’être. « Le si­lence est une mu­sique chez lui, il fait par­tie de son oeuvre. Dans ses pièces, on vit le si­lence, il est lourd, il est là parce qu’il doit être là. »

UNE HIS­TOIRE D’AMOUR

C’est en 1997 que l’ar­tiste a fon­dé l’en­semble à cordes avec pia­no, La Pie­tà. Un en­semble qui lui per­met de se sur­pas­ser en tant que so­liste, en conti­nuant d’as­sou­vir sa grande pas­sion pour la mu­sique de chambre. Bref, elle ne re­grette rien. « J’ai dû y in­ves­tir mon temps, mon ta­lent et mon ar­gent, mais je re­çois une sa­tis­fac­tion per­son­nelle im­mense. Aus­si, avec La Pie­tà, je me consi­dère chan­ceuse d’avoir la chance de faire de la vraie mu­sique de chambre. On est tou­jours en­semble, on se connaît, on se de­vine. »

PHOTO AGENCE QMI

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.