En­core loin de la re­traite

Il mène deux tour­nées de front et pré­pare un nou­vel al­bum... Ne par­lez pas de re­traite à Ro­bert Char­le­bois.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Serge Drouin Agence QMI

« Je connais des re­trai­tés et ça ne me fait pas rire, dit le chan­teur. C’est bien beau faire du vé­lo, jouer au golf ou faire du ski de fond, mais pas tous les jours », ajoute-t-il.

Sur­tout, Char­le­bois éprouve tou­jours un énorme bon­heur à chan­ter. « J’ai re­dé­cou­vert le plai­sir de chan­ter au­tour de 50 ans. Di­sons que j’ai pas­sé la pre­mière moi­tié de ma vie à com­po­ser. Je n’ai pas com­po­sé que des chefs-d’oeuvre. Puis, il y a une di­zaine d’an­nées, j’ai pris quelques cours de chant. L’im­por­tant, en vieillis­sant, c’est d’y al­ler à son rythme. On rêve tous de suivre les traces d’Az­na­vour ou d’Hen­ri Sal­va­dor... Tant que la san­té tient, je conti­nue­rai », note-t-il.

UN DISQUE

Après une ab­sence de dix ans, Ro­bert Char­le­bois pré­pare son re­tour sur disque pour cet au­tomne... au plus tard pour 2011. « C’est in­croyable comme ça passe vite. Mon der­nier al­bum ori­gi­nal ( Doux sauvage) est sor­ti au­tour de 20002001 », dit le chan­teur. Char­le­bois pro­fite d’ailleurs de sa tour­née Avec tam­bour

ni trom­pette pour in­ter­pré­ter quelques nou­velles chan­sons. « C’est l’fun de faire vivre des chan­sons sur scène. T’as tout de suite le pouls du pu­blic. Si l’une d’elles est moins bien re­çue, tu le sais. Tu la re­tra­vailles. Si une autre fait pleu­rer ou rire, c’est que t’as pas mal réus­si. Moi, c’est ce que je veux main­te­nant : émou­voir le pu­blic », af­firme le chan­teur. Char­le­bois mène deux tour­nées de front en ce mo­ment:

Tout écar­tillé, pour les fes­ti­vals, et Avec tam­bour ni trom­pette, où il est ac­com­pa­gné de trois mu­si­ciens: Da­niel La­coste, Steve Ga­gné et Dominique La­noie. « Avec tam­bour

ni trom­pette est un spec­tacle lu­dique. J’ouvre avec Lind­berg, au pia­no, moi qui ai tou­jours fait la chan­son avec une gui­tare. Je change des choses, j’ha­bille ou je désha­bille mes chan­sons. J’en pro­pose qui ont moins bien mar­ché », note Char­le­bois qui s’ar­rê­te­ra au Grand Théâtre de Qué­bec, le 26 mars. Avec tam­bour ni trom­pette tien­dra le chan­teur oc­cu­pé pour quelques mois en­core avant qu’il ne re­prenne le che­min des fes­ti­vals.

LA BOÎTE À CHAN­SONS

Par ailleurs, Ro­bert Char­le­bois ché­rit tou­jours le spec­tacle qu’il a conçu, La boîte à chan­sons, met­tant en ve­dette Jean-Guy Mo­reau, Pierre Létourneau, Pierre Cal­vé et Claude Gau­thier. « C’est mon ca­deau de l’an­née! lance le chan­teur. Je suis très content de ce spec­tacle. »

Se­lon le chan­teur, la franche ca­ma­ra­de­rie qui existe entre les quatre ve­dettes du spec­tacle est sa grande force. « En plus de chan­ter en­semble, ces gars-là sont des amis dans la vie. Il y en a qui vont à la pêche en­semble.Tout ça trans­pa­raît sur scène. »

Char­le­bois aime col­la­bo­rer avec d’autres ar­tistes. Ré­cem­ment, il a d’ailleurs si­gné une pièce pour Re­née Mar­tel, Dé­mo­dée. Il ne dit pas non à d’autres pro­jets du genre, mais « pour le mo­ment, je veux mettre toutes mes éner­gies sur mon pro­chain al­bum », dit-il en ter­mi­nant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.