L’âme d’un­poète

Vingt ans après sa créa­tion, l’Opé­ra de Mon­tréal re­prend dans une nou­velle for­mule; le Nel­li­gan du tan­dem André Gagnon/Mi­chel Trem­blay. Une ode au plus cé­lèbre de nos poètes avec dans le rôle-titre, le té­nor Marc Her­vieux. Entre la tourmente et les mo­ment

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

Le 24 fé­vrier 1990, cet opé­ra ro­man­tique voyait le jour avec Louise Fo­res­tier, Jim Cor­co­ran, Re­née Claude, Yves Sou­tière, com­po­sé par le pia­niste com­po­si­teur André Gagnon et di­ri­gé par le chef d’or­chestre Scott Price. Mal­gré le suc­cès, il y eut peu de re­prises et cette fois-ci, place aux ar­tistes de l’opé­ra. Dans une ver­sion beau­coup plus in­ti­miste, le té­nor Marc Her­vieux don­ne­ra vie au Nel­li­gan vieux, tan­dis que le jeune ba­ry­ton Dominique Cô­té se­ra bien évi­dem­ment le poète à plus jeune âge. En deux actes et par des sauts in­tem­po­rels, l’ac­tion al­ter­ne­ra entre les mo­ments de créa­tion et l’Hô­pi­tal Saint-Jean de Dieu, lieu de tous les tour­ments. Sous la di­rec­tion de la pia­niste Es­ther Gon­thier, les ar­ran­ge­ments mu­si­caux furent re­mis à An­tho­ny Ro­san­ko­vic en étroite col­la­bo­ra­tion avec André Gagnon. Il ex­plique sa vi­sion de l’oeuvre et son tra­vail sur l’ar­ran­ge­ment : « En 2009, Mon­sieur Gagnon et l’Ate­lier d’Opé­ra de Mon­tréal m’ont de­man­dé de pré­pa­rer une ver­sion de mu­sique de chambre, c’est-à-dire avec deux pia­nos et vio­lon­celle avec les voix. Je n’ai au­cu­ne­ment mo­di­fié la forme de l’oeuvre, ni même les har­mo­nies. Au contraire, je te­nais à mettre en re­lief au­tant que pos­sible les har­mo­nies ori­gi­nales de Mon­sieur Gagnon. Il s’agit d’une oeuvre aux courbes mé­lo­diques somp­tueuses et rap­pe­lant par mo­ments des airs de Kos­ma, Tchaï­kovs­ki et Pou­lenc ». Tout est dit. Les 6, 8, 10 et 11 mars. 20 h. 13 mars à 14 h à la salle Lud­ger-Du­ver­nay du Mo­nu­ment-Na­tio­nal. 514-871-2224

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.