Du ci­né­ma à la lit­té­ra­ture

Par­fai­te­ment im­par­fait, le pre­mier ro­man du ci­néaste Jean-Claude Lord, est à l’image de la so­cié­té contem­po­raine : c’est un mé­lange des genres, des styles et des cultures; une oeuvre hy­bride, in­no­va­trice, in­té­res­sante, et, en ce­la, par­fai­te­ment… im­par­fait

Le Journal de Montreal - Weekend - - LIVRES - JEAN-CLAUDE LORD

On ap­pel­le­rait ce ro­man une his­toire de filles, mais il est si­gné par un homme. C’est un ro­man, mais écrit par un ci­néaste. Le livre est ac­com­pa­gné d’une vi­déo d’une tren­taine de mi­nutes qui donne une idée du film qu’il au­rait pu être ou de la té­lé-sé­rie qu’il pour­rait de­ve­nir.

Par­fai­te­ment im­par­fait est une his­toire de couple, une his­toire de re­la­tion, une his­toire d’amour entre un homme de 60 ans et une femme qui a à peine plus que la moi­tié de son âge.

L’homme est un ci­néaste sur le dé­clin (tiens, tiens…). Il a vé­cu une couple de di­vorces, et au­tant de rup­tures, dont il porte les ci­ca­trices, sen­ti­men­tales et fi­nan­cières, des ex­pé­riences qui lui ont aus­si ou­vert les yeux, et le coeur.

Elle, a trois en­fants. Elle sort, écor­chée, d’une re­la­tion toxique avec un homme ob­tus, do­mi­na­teur et violent, qu’elle a épou­sé trop jeune, puis qu’elle a su­bi et en­du­ré par sens du de­voir, pour pré­ser­ver sa fa­mille.

LES MÊMES RÊVES

Ce qui sauve ce scé­na­rio de la bluette ou du Har­le­quin, c’est que ces deux per­son­nages ont, mal­gré leurs dif­fé­rences d’âge et de culture, un point en com­mun: ils sont sin­cères, avec eux­mêmes, et l’un avec l’autre.

Ils n’en sont pas au même point dans la vie; ils n’ont pas les mêmes rêves, ni les mêmes be­soins, et ni l’un ni l’autre ne convient par­fai­te­ment aux at­tentes, ou aux fan­tasmes, de l’autre. Le vieux cé­li­ba­taire hé­rite d’une jeune fa­mille dys­fonc­tion­nelle; la jeune femme hé­rite, elle, d’une vie dé­jà struc­tu­rée, or­ga­ni­sée, celle de son amant, alors qu’elle vou­drait plu­tôt vivre la sienne…

Les ex­tases, les doutes, les dé­fis, les épreuves, les ti­raille­ments, les exi­gences, les sa­cri­fices, les of­frandes, les obs­tacles qui meublent leur « pé­riode d’ac­cli­ma­ta­tion » ali­mentent cette ré­flexion riche et in­tel­li­gente sur ce qui dé­fi­nit une re­la­tion amou­reuse après que la pro­créa­tion ait ces­sé d’être une prio­ri­té.

PHOTO JO­CE­LYN MA­LETTE

Jean-Claude Lord le ci­néaste de­vient ro­man­cier avec Par­fai­te­ment Im­par­fait.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.