SKI ET DÉ­TENTE AU VER­MONT

(Agence QMI) Si­tôt fran­chie la fron­tière du Ver­mont, on com­mence à dé­cro­cher. Pas de pan­neaux pu­bli­ci­taires pour dé­tour­ner notre re­gard des vastes pay­sages en­nei­gés; l’af­fi­chage com­mer­cial est in­ter­dit le long de la voie pu­blique. Pas de bouchon de cir­cul

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

LES MON­TAGNES VERTES, QUI TRA­VERSENT LE VER­MONT DU NORD AU SUD, ABRITENT UNE VING­TAINE DE STA­TIONS DE SKI OÙ LES SKIEURS PEUVENT PRO­FI­TER DE TOUT LE CONFORT MO­DERNE TOUT EN AD­MI­RANT LA BEAU­TÉ SAUVAGE D’UN DÉ­COR EN­NEI­GÉ

Mais pour­quoi se rendre au Ver­mont en plein hi­ver ? Parce que les fa­meuses Mon­tagnes Vertes qui le tra­versent du nord au sud abritent non seule­ment de char­mants villages, mais aus­si une ving­taine de sta­tions de ski al­pin, dont quelques-unes à en­vi­ron deux heures de route de Mon­tréal.

CAP SUR JAY PEAK

Si­tuée à moins de deux heures de route de Mon­tréal, Jay Peak est la plus ac­ces­sible des sta­tions de ski al­pin du Ver­mont. Les Qué­bé­cois la fré­quentent de­puis long­temps et ils y sont tel­le­ment fi­dèles qu’on y ac­cepte le dol­lar canadien au pair ! Cette an­née, il y a du nou­veau.

La mon­tagne est tou­jours la même, avec ses 76 pistes, ses huit re­mon­tées et son dé­ni­ve­lé de 2 153 pieds (656 m). Elle est tou­jours l’une des sta­tions les plus en­nei­gées de l’Est amé­ri­cain et son ar­rière-pays conti­nue d’at­ti­rer les plus té­mé­raires. Mais à ses pieds, le dé­cor se mé­ta­mor­phose.

De­puis le mois de dé­cembre 2009, un hô­tel 4 étoiles tout neuf a ou­vert ses portes. Le Tram Haus Lodge compte 57 suites d’une ou plu­sieurs chambres avec bal­con, cui­sine tout équi­pée et coin sa­lon. Bâ­ti par des tra­vailleurs de la ré­gion au coût de 22 mil­lions de dol­lars, le lodge offre un confort mo­derne aux skieurs, qui n’ont que quelques pas à faire pour at­teindre les re­mon­tées mé­ca­niques. On y trouve un nou­veau res­tau­rant, un bar, un ca­fé, de même qu’un pe­tit centre de san­té et une salle de condi­tion­ne­ment der­nier cri.

Des ef­forts ont été faits pour que le luxe n’es­tompe pas l’« es­prit » de Jay Peak et ses 55 an­nées d’his­toire. Au centre du sym­pa­thique To­wer Bar trône un an­cien sys­tème de re­mon­tée

mé­ca­nique. Ici et là dans l’éta­blis­se­ment, de vieux câbles de té­lé­siège ont été in­té­grés au dé­cor, que ce soit sous forme de sculp­tures, de chan­de­liers ou car­ré­ment à même la construc­tion de la ter­rasse.

Au Alice’s Table, dont les grandes fe­nêtres s’ouvrent sur les pentes, ce sont les spé­cia­li­tés du ter­roir qui sont à l’hon­neur. On y sert une cui­sine raf­fi­née From Farm to Table qui met en va­leur les fro­mages (miam !), viandes et autres pro­duits ver­mon­tois. Il faut se lais­ser ten­ter par les créa­tions du chef... et bien ar­ro­ser le tout au To­wer Bar pour fi­nir la soi­rée!

DES PRO­JETS À SUIVRE

Toutes ces nou­veau­tés ne consti­tuent que la phase 1 d’un grand pro­jet de dé­ve­lop­pe­ment de 100 mil­lions de dol­lars amor­cé l’an der­nier. La suite ? Un deuxième hô­tel près des pistes pour rem­pla­cer l’ac­tuel Jay Ho­tel dont l’al­lure contraste dé­sor­mais avec celle, cha­leu­reuse et mo­derne, du Tram Haus Lodge. Le nou­veau pa­villon de­vrait être com­plé­té en 2011.

Le tout se­ra ac­com­pa­gné d’un parc aqua­tique in­té­rieur grâce au­quel Jay Peak sou­haite de­ve­nir un centre quatre sai­sons et dé­pendre un peu moins de Dame Na­ture. Un aré­na et un nou­veau club ad­ja­cent au ter­rain de golf se­ront éga­le­ment amé­na­gés.

DES DÉ­FIS POUR TOUS

En at­ten­dant, c’est en­core sur les pentes que ça se passe ! Les pistes de Jay conti­nuent de dé­fier les spor­tifs ex­pé­ri­men­tés, les amou­reux de pou­dreuse et les adeptes de sous-bois. En­vi­ron 40 % des pistes de la sta­tion sont conçues pour les skieurs avan­cés et 40 % pour les skieurs in­ter­mé­diaires. Le 20 % res­tant s’adresse aux dé­bu­tants. L’au­teure de ces lignes vous le confirme : on peut exer­cer son style « pointe de tarte » avec grand bon­heur sur cette por­tion du ter­rain ! De nom­breux cours sont d’ailleurs of­ferts tant aux éco­liers de la ré­gion qu’aux vi­si­teurs, même si c’est sur­tout pour les dé­fis (hors-pistes entre autres) qu’on choi­sit Jay Peak.

Quant au Tram, le fa­meux té­lé­phé­rique qui mène au som­met, il de­meure un in­con­tour­nable pour ap­pré­cier toute la beau­té des lieux. Et tant pis si le ciel n’est pas dé­ga­gé, une bonne bouf­fée d’air pur à près de 1200 mètres d’al­ti­tude, ça vaut bien le dé­tour.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.