Une nuit cou­leur de glace

(Agence QMI) « Et puis, as-tu eu froid cette nuit ? » C’est la pre­mière ques­tion que l’on me pose au pe­tit-dé­jeu­ner. Il est vrai que le mer­cure frô­lait les - 25°C la veille quand je me suis di­ri­gée vers l’Hô­tel de Glace pour y pas­ser la nuit.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

Éri­gé à 30 mi­nutes de Qué­bec sur le site de la Sta­tion tou­ris­tique Du­ches­nay, l’Hô­tel de Glace fête cette an­née son 10e an­ni­ver­saire. De l’ex­té­rieur, il res­semble da­van­tage à un grand dôme de neige qu’à un pa­lais de conte de fée. Mais une fois à l’in­té­rieur, la fée­rie est au ren­dez-vous. Dans le grand hall, une suc­ces­sion de co­lonnes trans­lu­cides mène à une glis­soire gi­vrée de 16 mètres de long. D’im­pres­sion­nants lustres de glace scin­tillent au pla­fond. Dans le bar, de hautes tables lisses et trans­pa­rentes at­tendent les vi­si­teurs, qui peuvent dé­gus­ter dif­fé­rents cock­tails dans des verres de glace taillés à la main. TOUT est en glace dans cette oeuvre éphé­mère, du plan­cher au pla­fond en pas­sant par le mo­bi­lier !

L’hô­tel compte cette an­née 36 chambres et suites. Si les uni­tés ré­gu­lières ont une al­lure plus ru­di­men­taire - quatre murs blanc, un lit, une table de che­vet en glace – les suites, elles, ont cha­cune un de­si­gn unique. Ici, le mur est sculp­té à la ma­nière d’un temple gré­co-ro­main; là, un ours po­laire cris­tal­lin orne la tête de lit. Cer­taines des suites dis­posent de foyers qui ne dé­gagent pas de cha­leur mais qui créent des jeux de lu­mière par­ti­cu­liè­re­ment ro­man­tiques.

37 MA­RIAGES

Par­lant ro­mance, c’est une an­née re­cord puisque 37 ma­riages se­ront cé­lé­brés d’ici la fin de la sai­son, dé­but avril, dans la cha­pelle de glace im­ma­cu­lée.

Mais re­ve­nons à notre nuit en so­lo. Pre­mier constat : non, si vous dé­ci­dez de pas­ser la nuit à l’Hô­tel, vous ne dor­mi­rez pas en­rou­lés dans des peaux de bêtes sur une couche dure et froide.

En fait, dans la me­sure où il est ques­tion de pas­ser la nuit sous la glace, on peut par­ler de confort. Les ma­te­las po­sés sur les lits de glace sont confor­tables. Les chambres n’ont que des ri­deaux en guise de porte, mais il y a une lu­mière élec­trique dans cha­cune d’entre elles et une li­te­rie adap­tée est fournie aux clients, à sa­voir un sac de cou­chage po­laire de type mo­mie. Quant à la tem­pé­ra­ture am­biante, il a beau faire un froid si­bé­rien de­hors, le mer­cure se si­tue tou­jours au­tour de - 5°C à l’in­té­rieur des murs, la neige étant un très bon iso­lant.

UNE SOI­RÉE TYPE ?

Tout d’abord, un « cours » d’une tren­taine de mi­nutes est of­fert à tous ceux qui passent la nuit à l’hô­tel. On y ex­plique en dé­tail comment ajus­ter les mul­tiples cordes et at­taches du sac de cou­chage. Des consignes fi­na­le­ment fort utiles, car une fois en tuque et « com­bines » dans la chambre, il faut faire vite si on ne veut pas re­froi­dir !

Les gens sont en­suite in­vi­tés à se rendre au bar de glace pour quelques cock­tails et une ac­ti­vi­té de sculp­ture sur glace. Plus tard, ils peuvent pro­fi­ter du pe­tit sau­na et des trois ja­cuz­zis si­tués dans l’en­ceinte de l’hô­tel, à proxi­mi­té du pe­tit bâ­ti­ment (chauf­fé mais un peu trop pe­tit semble-t-il) où se trouvent les toi­lettes. Le but de cette halte est de faire mon­ter la tem­pé­ra­ture du corps. On en­file en­suite des vê­te­ments secs et on se di­rige dans notre chambre.

Une fois bien sau­cis­son­né dans le sac de cou­chage, le nez re­cou­vert d’un fou­lard si on est fri­leux et la lu­mière éteinte, on constate que les chambres sont par­ti­cu­liè­re­ment si­len­cieuses. On en­tend quelques frouch frouch quand quel­qu’un passe dans le cou­loir, mais si­non, au­cun bruit de voi­ture, au­cun ron­ron­ne­ment d’élec­tro­mé­na­ger… C’est le dé­pay­se­ment.

Après quelques ajus­te­ments (« Cette tuque pique un peu fi­na­le­ment… », « Oh non! je dois al­ler aux toi­lettes », « Oouuups je suis cou­chée sur mon cel­lu­laire ! »), le som­meil vient plus fa­ci­le­ment que je l’au­rais cru. J’ouvre les yeux aux en­vi­rons de 6 h 45 au pe­tit ma­tin, mais j’au­rais été bien in­ca­pable de de­vi­ner l’heure dans cet uni­vers in­vrai­sem­blable.

Si j’ai bien dor­mi ? Fran­che­ment, pas mal du tout ! Si j’ai eu froid ? Eh bien non !

PHOTOS D’ARCHIVES

2

1.

L’Hô­tel de Glace est le seul en son genre en Amé­rique du Nord. Dans le grand hall, une suc­ces­sion de co­lonnes trans­lu­cides mène à une glis­soire gi­vrée de 16 mètres de long.

L’hô­tel compte cette an­née 36 chambres et suites.

3.

2.

3

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.