Jo­siane Ba­las­ko dé­ma­quillée

Le Journal de Montreal - Weekend - - LE CHOIX DE SOPHIE -

S’il y a une ac­trice fran­çaise qui m’im­pres­sionne par son jeu tou­jours juste, c’est bien Jo­siane Ba­las­ko. Mais dans le film Le

hé­ris­son, elle est car­ré­ment bou­le­ver­sante dans la peau d’une veuve « pe­tite, laide, gras­souillette, avec une ha­leine de mam­mouth ».

C’est sûr que Ba­las­ko n’a pas le corps d’un top mo­dèle. Mais pour ce film, elle a ac­cep­té d’ap­pa­raître à l’écran sans ma­quillage, avec des che­veux gris et mal coif­fés et des robes sans forme : la ca­mé­ra ne se gêne pas pour nous mon­trer ses bour­re­lets ou sa peau grise. On ne parle pas d’une trans­for­ma­tion comme Char­lize The­ron pour Mons­ter, mais quand même : quand on est une star re­con­nue du ca­libre de Ba­las­ko, il faut une sa­crée dose d’hu­mi­li­té pour se mon­trer ain­si à nu. Ce film de Mo­na Achache, ins­pi­ré du suc­cès de li­brai­rie L’élé­gance du

hé­ris­son, ra­conte la ren­contre im­pro­bable entre une concierge d’im­meuble qui lit en ca­chette les plus grands au­teurs (Ba­las­ko), un riche pro­prié­taire ja­po­nais et une ado­les­cente sui­ci­daire et sur­douée. On rit beau­coup, on est tou­ché, ému et on quitte la salle en se di­sant « bra­vo aux co­mé­diennes qui sont sou­vent prêtes à tout pour un beau rôle ».

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.