DANS LA PEAU DE MI­REILLE MATHIEU

Mine de rien, voi­là dé­jà sept ans que la jeune Ca­ro­line Mar­coux s’est fait connaître du pu­blic grâce à sa par­ti­ci­pa­tion à la té­lé­réa­li­té Mix­ma­nia. Au­jourd’hui, la ve­dette de 20 ans par­tage son temps entre la Yas­mi­na de She­ra­zade, la per­son­ni­fi­ca­tion de Mi

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Serge Drouin Agence QMI

« Le mi­lieu aca­dé­mique me sti­mule énor­mé­ment. Entre l’as­pect très écla­té du mi­lieu ar­tis­tique et le cô­té plus terre-à-terre des études, je trouve mon équi­libre, dit l’ac­trice-chan­teuse, qui pour­suit ac­tuel­le­ment un bac en mu­si­co­lo­gie à l’UQAM. C’est très com­plé­men­taire à mon mé­tier. Je suis pas­sion­née par le su­jet. Je tiens à par­faire mes études, car on ne sait ja­mais ce que le mé­tier nous ré­serve. Jus­qu’à main­te­nant, ça va bien, mais on ne sait ja­mais. »

MI­REILLE MATHIEU

En ce mo­ment, Ca­ro­line Mar­coux se pré­pare fé­bri­le­ment à in­car­ner Mi­reille Mathieu dans le spec­tacle Hom­mage à Mi­reille Mathieu, qui pren­dra l’af­fiche à Mon­tréal et à Qué­bec.

La jeune femme l’avoue, elle n’a pas connu l’époque où Mi­reille Mathieu était po­pu­laire (les an­nées 1970), mais « en écou­tant ses chan­sons en pré­pa­ra­tion du spec­tacle, je me suis aper­çue que j’en connais­sais plu­sieurs », men­tionne Ca­ro­line Mar­coux.

Pour ce spec­tacle, Ca­ro­line Mar­coux se­ra en­tou­rée de six mu­si­ciens et trois cho­ristes. Elle re­vê­ti­ra quelques cos­tumes et por­te­ra une per­ruque re­pre­nant le cé­lèbre tou­pet au car­ré de la chan­teuse.

Des vi­déos et une voix hors champ par­le­ront de la car­rière et de la pé­riode Mi­reille Mathieu.

Ca­ro­line Mar­coux in­ter­pré­te­ra les grands suc­cès de la star: Pour­quoi le monde est sans amour?, Acro­po­lis adieu, La pre­mière étoile. « On ne peut pas faire de med­ley avec ces chan­sons. Les gens veulent les en­tendre au com­plet », dit Ca­ro­line Mar­coux, qui voue une grande ad­mi­ra­tion à Mi­reille Mathieu. « Elle a quand même ven­du plus de 125 mil­lions de disques dans toute sa car­rière », pré­cise-t-elle.

YAS­MI­NA

Outre Mi­reille Mathieu, Ca­ro­line Mar­coux est tou­jours la Yas­mi­na du spec­tacle mu­si­cal She­ra­zade, ac­tuel­le­ment en tour­née au Ca­pi­tole du 31 mars au 3 avril. Il est ques­tion que la pro­duc­tion se dé­place en France en 2011. Ca­ro­line Mar­coux est dis­po­nible. « C’est d’ailleurs grâce à Yas­mi­na que j’ai eu le rôle de Mi­reille Mathieu », sou­ligne Ca­ro­line Mar­coux.

Ré­cem­ment, Ca­ro­line Mar­coux a lais­sé tom­ber le nom Gendron de son nom. « C’est seule­ment pour une ques­tion pra­tique. Il y a une co­mé­dienne qui porte le nom Ca­ro­line Gendron dans le bot­tin de l’Union des ar­tistes. Ça com­pli­quait un peu les choses. Elle re­ce­vait mes chèques, moi, les siens. Un jour, dans le jour­nal, mon père a vu mon nom et ma photo à cô­té d’un texte où on écri­vait que je jouais dans Po­ly­tech­nique. Or, ce n’était pas moi, mais l’autre. Mon père trou­vait que j’étais ca­chot­tière. Donc, pour ré­gler tout ça, j’ai lais­sé tom­ber le Gendron dans mon nom », ex­plique sim­ple­ment Ca­ro­line Mar­coux. Le spec­tacle Hom­mage à Mi­reille Mathieu pren­dra l’af­fiche à Mon­tréal les 20 et 21 mars, au Gé­su, et à Qué­bec du 9 au 11 avril, au Ca­ba­ret du Ca­pi­tole.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.