« Read my lips! »

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION -

La phrase la plus cé­lèbre de Georges H.W. Bush, le père de l’autre, est sû­re­ment : « Read my lips : no new taxes ! » Si les Amé­ri­cains qui n’ont pas su lire sur ses lèvres avaient eu le té­lé­phone por­table de demain, l’ap­pa­reil au­rait pu lire à leur place sur les lèvres du pré­sident.

À Ha­novre, la se­maine der­nière, le pro­fes­seur Tan­ja Shyultz, de l’Ins­ti­tut de Tech­no­lo­gie de Ka­ris­ruhe, en Al­le­magne, a ex­po­sé un pro­to­type qui per­met­tra, une fois adap­té, à un té­lé­phone cel­lu­laire de « lire sur les lèvres ». Si tout va bien, on pour­rait en avoir bien­tôt ter­mi­né avec toutes ces per­sonnes qui ont l’air de par­ler toutes seules comme des alié­nés men­taux.

Le pro­fes­seur Shyultz en­tre­voit même la pos­si­bi­li­té que son pro­cé­dé puisse tra­duire les pro­pos de ce­lui qui ap­pelle. En d’autres termes, je pour­rais par­ler fran­çais et mes pro­pos se­raient tra­duits en ja­po­nais pour mon in­ter­lo­cu­teur de To­kyo.

J’es­père juste que la tra­duc­tion ins­tan­ta­née de mon cel­lu­laire se­ra meilleure que celle que nous offre Google.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.