EN AT­TEN­DANT D’ÊTRE SEUL SUR SCÈNE

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - Serge Drouin Agence QMI

Hu­mo­riste fai­sant sur­tout dans l’ani­ma­tion de­puis quelques an­nées, Alexandre Bar­rette rêve de son pre­mier spec­tacle so­lo.

Le co­mique ori­gi­naire de Qué­bec et di­plô­mé de l’École nationale de l’humour en 2002 prend son temps. « J’ai trop connu d’hu­mo­ristes pres­sés qui ont vou­lu lan­cer leur pre­mier show ra­pi­de­ment, ex­plique Bar­rette en en­tre­vue. C’est cer­tain que mon rêve ul­time est de faire un pre­mier spec­tacle so­lo. »

Pour le mo­ment, l’hu­mo­riste prend de l’ex­pé­rience à Mi­di Mo­ren­cy, ani­mée par Fran­çois Mo­ren­cy sur les ondes de CKOI, et dans des ga­las. « Je fais du stand-up. Mon style sur scène est le même que ce­lui que j’ai à Mi­di Mo­ren­cy. Je parle de quelques anec­dotes per­son­nelles. Mon humour est un peu ab­surde et ba­veux. C’est dif­fi­cile de se dé­crire nous­mêmes », dit Bar­rette.

Dans un monde idéal, Bar­rette ai­me­rait pro­po­ser son pre­mier spec­tacle so­lo au prin­temps 2011. « Je se­rais alors en ro­dage tout l’au­tomne », men­tionne-t-il.

ATOMES CRO­CHUS

Après Co­locs.tv (Mu­si­queP­lus) et Taxi payant (V), Alexandre Bar­rette anime en ce mo­ment le nou­veau jeu Atomes cro­chus, à V. Il s’agit d’un jeu d’as­so­cia­tion dans le­quel concur­rents et ar­tistes in­vi­tés doivent com­plé­ter une phrase li­vrée par Bar­rette. Simple comme bon­jour.

Ce jeu-ques­tion­naire, pré­sen­té du lun­di au ven­dre­di, à 18h30, at­tire dé­jà son lot de fans. Atomes cro­chus a tou­ché plus de 300000 té­lé­spec­ta­teurs quo­ti­dien­ne­ment à sa pre­mière se­maine de dif­fu­sion.

Bar­rette est heu­reux de ce ré­sul­tat.« Toutes les ani­ma­tions que j’ai faites jus­qu’à main­te­nant me laissent tou­jours de la place pour l’humour. Oui, Atomes cro­chus est un jeu, mais il y a de l’es­pace pour s’amu­ser, dé­con­ner, rire. Je ne veux pas de­ve­nir un ani­ma­teur de quiz pur et dur. Ça prend de l’humour dans un concept, et il y en a dans Atomes cro­chus », dit Bar­rette.

Ce der­nier croit qu’il a ob­te­nu la barre d’Atomes cro­chus après sa par­ti­ci­pa­tion à Taxi payant. « V a de­man­dé à Zone 3 (pro­duc­teur de Taxi payant), de pro­duire un quiz. Ils ont pro­po­sé Atomes cro­chus, et je pense qu’ils avaient ai­mé ce que je fais à Taxi payant. C’est comme ça que j’ai ob­te­nu Atomes cro­chus. »

LES PRO­JETS

Pour le mo­ment, Bar­rette ne sait pas si Co­locs.tv et Taxi payant – qui sont ac­tuel­le­ment toutes deux en ondes – re­vien­dront à la pro­chaine sai­son. « Ça sent bon, mais je ne peux rien confir­mer », men­tionne le co­mique.

Alexandre Bar­rette avoue qu’il n’a pas à se plaindre. « J’ai tou­jours eu la chance de tra­vailler. »

Et Alexandre Bar­rette peut se van­ter d’avoir été de pro­jets sa­lués par la cri­tique té­lé et le pu­blic. Que de­man­der de plus?

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.