SPEC­TACLE DE PRO­MO­TION EN FRANCE

Le Journal de Montreal - Weekend - - ACTUALITÉS - Agence QMI

PARIS | Les chan­teuses qué­bé­coises Ma­riePierre Ar­thur et Eli­sa­pie Isaac se sont pro­duites pour la pre­mière fois à Paris, avec leur jeune col­lègue Ro­bin Le­duc, lors d’un concert in­ti­miste li­vré de­vant un par­terre de pro­fes­sion­nels du mi­lieu, dans l’espoir de per­cer en France.

En­ceinte de six mois, Marie-Pierre Ar­thur n’a pas hé­si­té à ve­nir faire cette « pe­tite sau­cette en France en vue de pré­pa­rer le ter­rain et voir comment ça se passe », a-t-elle ex­pli­qué avant de mon­ter sur scène, lé­gè­re­ment in­ti­mi­dée de se pro­duire de­vant un tel pu­blic, certes bien­veillant, mais qui pour­rait bien­tôt dé­ci­der de la faire tour­ner en France ou d’y dis­tri­buer son disque.

Pour Eli­sa­pie Isaac, la soi­rée était une fausse pre­mière, car con­trai­re­ment à Marie-Pierre Ar­thur, elle est dé­jà mon­tée sur scène à Paris avec son groupe Ti­ma, il y a quelques an­nées. « Mais c’est la pre­mière fois avec mon al­bum so­lo, sor­ti en sep­tembre. Je suis plus am­bi­tieuse cette fois-ci. À 33 ans, j’as­sume da­van­tage l’ar­tiste que je suis », a-t-elle dit peu après être des­cen­due de scène.

AC­CUEIL CHA­LEU­REUX

Eli­sa­pie Isaac était tou­jours sous l’émo­tion de l’ac­cueil que lui avait ré­ser­vé le pu­blic de l’Olym­pia, où elle a as­su­ré la pre­mière par­tie de Coeur de Pi­rate. « C’était sur­réel. Le pu­blic ap­plau­dis­sait et était vrai­ment là pour faire la ren­contre », a-t-elle dit.

Les pro­fes­sion­nels réunis à la Flèche d’Or, la salle de spec­tacle re­te­nue pour l’oc­ca­sion, ont ré­ser­vé un cha­leu­reux ac­cueil aux deux ar­tistes et à Ro­bin Le­duc. La star de la soi­rée était ce­pen­dant Marie-Pierre Ar­thur.

Ch­ris­tian Bor­da­rier, de la mai­son disque Wa­gram, qui tra­vaille no­tam­ment avec les Cow­boys Frin­gants, Kark­wa et Pierre La­pointe, ex­plique ain­si avoir ap­pré­cié « la su­perbe com­po­si­tion, la mu­si­ca­li­té, la voix de Marie-Pierre Ar­thur et le tra­vail de fond fait avec Kark­wa. Chez Eli­sa­pie Isaac, c’est le mé­lange des cultures que je re­tiens, entre le Qué­bec, le fran­çais, l’an­glais et sa culture In­uk. »

LE SON COUN­TRY

Thier­ry Langlois, pro­duc­teur de concerts chez Uni-T, ap­pré­cie pour sa part les lé­gères notes de coun­try qui émaillent par­fois les mé­lo­dies de Marie-Pierre Ar­thur, un son que les ar­tistes fran­çais n’ar­rivent pas à re­pro­duire du fait de l’in­exis­tence de la culture coun­try en France.

Marie-Pierre Ar­thur mar­che­ra-t-elle dans les pas de Coeur de Pi­rate? L’ave­nir le di­ra, mais elle a fait sa pre­mière scène à Paris avec l’en­viable sou­tien de l’heb­do­ma­daire Les In­ro­ckup­tibles, qui avait été le pre­mier à s’in­té­res­ser à Béatrice Mar­tin. Les In­rocks écri­vaient ain­si à pro­pos de Marie-Pierre Ar­thur, avant son spec­tacle : « Marie-Pierre Ar­thur joue ce soir à la Flèche d’Or, et on ne peut que vous conseiller de vous y pré­ci­pi­ter : dans quelques an­nées, c’est avec des yeux brillants de fier­té que vous pour­rez dé­cla­rer, en pe­tit paon fié­rot, “oui, j’y étais”. »

MARIE-PIERRE AR­THUR

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.