Sang pour cent qué­bé­cois

Le Journal de Montreal - Weekend - - LIVRES -

Quand l’écri­vain qué­bé­cois Ya­nik Co­meau s’est plon­gé dans l’écri­ture de sa sé­rie pour ado­les­cents Les En­fants de Dra­cu­la, le phé­no­mène Twi­light n’en était qu’à ses bal­bu­tie­ments. Loin de lui l’idée de ri­va­li­ser avec la po­pu­laire bit-litt amé­ri­caine, où vam­pi­risme et sé­duc­tion sont à l’hon­neur. Co­meau ar­ti­cule plu­tôt son in­trigue au­tour de l’hé­ri­tage lé­gué par le lé­gen­daire Dra­cu­la à ses des­cen­dants, Sa­rah, Éli­za­beth et Milos, trois ado­les­cents pro­fon­dé­ment at­ta­chants voués à de grands bou­le­ver­se­ments.

Sa­rah Du­vall, Éli­za­beth Gur­ney et Milos Men­zel n’ont rien en com­mun, si­non leur fas­ci­na­tion pour la vie noc­turne. Belle et douce Ja­po­naise adop­tée par une fa­mille qué­bé­coise, Sa­rah dé­couvre les an­goisses et les joies de l’ado­les­cence tout en veillant au­près de sa grand-mère souf­frante.

Éli­za­beth, qui ré­side en Ir­lande chez des pa­rents qu’elle a tou­jours consi­dé­rés comme de purs étran­gers, pla­ni­fie une fugue en com­pa­gnie de Rick, son amou­reux. Étu­diant en ci­né­ma à la New York Film Academy, le sé­duc­teur in­vé­té­ré Milos mul­ti­plie les conquêtes comme il en­chaîne les scé­na­rios de films, avec ap­pé­tit et dé­ter­mi­na­tion.

Mais les plans de ces trois ado­les­cents res­pec­ti­ve­ment âgés de 12, 15 et 17 ans sont brus­que­ment in­ter­rom­pus par l’in­tru­sion de per­son­nages étranges ve­nus an­non­cer leur des­cen­dance di­recte avec le cruel et cé­lèbre comte Dra­cu­la. Ces créa­tures de la nuit ont été en­voyées à eux spé­cia­le­ment pour les conduire jus­qu’au châ­teau de leur père, si­tué dans les Car­pates en Tran­syl­va­nie. Là-bas, un hé­ri­tage éva­lué à plus de 100 mil­lions d’eu­ros les at­tend. Or, Sa­rah, Éli­za­beth et Milos dé­cou­vri­ront que dans ce bas monde, toute chose se paye, même les ca­deaux.

SIX TOMES

Comme beau­coup d’au­teurs qué­bé­cois, Ya­nik Co­meau est aus­si pro­li­fique que po­ly- valent, per­met­tant à sa plume d’ex­plo­rer tan­tôt la nou­velle et le ro­man, tan­tôt le théâtre, la scé­na­ri­sa­tion et le jour­na­lisme. C’est en mai 2008 qu’il en­tre­prend l’écri­ture de la sé­rie Les En­fants de Dra­cu­la, avec comme seul ob­jec­tif d’écrire pour les ado­les­cents. Bien qu’il n’ait ja­mais été par­ti­cu­liè­re­ment friand d’his­toires de vam­pires, le dé­fi lui sem­blait in­té­res­sant à re­le­ver.

C’est d’ailleurs à tra­vers la bio­gra­phie ima­gi­naire de ses per­son­nages, lon­gue­ment ré­flé­chie par l’au­teur, que l’in­trigue de la sé­rie s’est len­te­ment des­si­née. Les per­son­na­li­tés at­ta­chantes et nuan­cées des per­son­nages prin­ci­paux et se­con­daires consti­tuent d’ailleurs la grande force de cette in­trigue bien fi­ce­lée. Ceux qui s’at­tendent à un feu rou­lant d’ac­tion pour­raient être dé­çus par ce pre­mier tome axé sur la ren­contre entre les hé­ri­tiers du comte Dra­cu­la plu­tôt que sur l’uni­vers noc­turne des bu­veurs de sang.

Les en­fants de la nuit consti­tue tou­te­fois une ex­cel­lente in­tro­duc­tion à cette sé­rie s’an­non­çant aus­si pro­met­teuse que tu­mul­tueuse.

Pu­bliés si­mul­ta­né­ment, les deux pre­miers tomes de la sé­rie sont dé­sor­mais dis­po­nibles en li­brai­rie. Le troi­sième, quant à lui, est at­ten­du à la fin août. Si la ten­dance se main­tient, Les En­fants de Dra­cu­la de­vrait se dé­cli­ner en six vo­lumes. Pour plus d’in­for­ma­tions, consul­tez le site of­fi­ciel de la sé­rie au www.le­sen­fants­dra­cu­la.com.

LES EN­FANTS DE DRA­CU­LA TOME 1,

LES EN­FANTS DE LA NUIT.

YA­NIK CO­MEAU Pu­blié en fé­vrier chez LER

Les Édi­teurs réunis. 256 pages. À par­tir de 12 ans.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.