L’AL­BUM DE RÊVE DE NI­COLE MAR­TIN

Le Journal de Montreal - Weekend - - CLIC! - Pierre O. Nadeau Agence QMI

« Cet al­bum-là, c’est un ha­sard de la vie, un vé­ri­table ca­deau du ciel », ju­bile Ni­cole Mar­tin qui fait un re­tour à la chan­son après 18 ans d’ab­sence.

« Avec les an­nées, mes prio­ri­tés ont chan­gé. Dans le pas­sé, je de­vais prendre un grand soin de mon image. J’ai tou­jours me­né une car­rière propre loin des scan­dales. Mais au­jourd’hui, j’ai dé­ci­dé de faire un al­bum et de re­tour­ner éven­tuel­le­ment à la scène pas pour faire des sous, mais sim­ple­ment pour me faire plai­sir et faire plai­sir à mes fans. Je n’ai plus de car­rière à construire, je peux m’amu­ser... » Elle ajoute : « Tou­te­fois, la scène m’a tou­jours man­qué, le plai­sir de par­ta­ger avec des mu­si­ciens. »

Même si elle s’est te­nue à l’écart des pro­jec­teurs du­rant toutes ces an­nées, Ni­cole Mar­tin n’a ja­mais ces­sé de chan­ter « à vé­lo et en fai­sant la vais­selle », lance-t-elle en riant. En plus, elle s’est adon­née à la pein­ture et elle a en­tre­te­nu sa pas­sion pour le pia­no clas­sique, in­ter­pré­tant Mo­zart et Bee­tho­ven jus­qu’à deux heures par jour.

Sur le plan pro­fes­sion­nel, elle s’est af­fir­mée comme réa­li­sa­tri­ce­pro­duc­trice. Avec Lee Ab­bott, son fi­dèle com­plice de­puis 26 ans, elle a pro­duit du­rant 12 ans la sé­rie à suc­cès Ce soir, on danse. Le couple en a ven­du 1,2 mil­lion d’exem­plaires. Mais ce qu’ils ap­pellent le « té­lé­char­ge­ment sauvage d’il y a quelques an­nées » les a ame­nés à aban­don­ner toute pro­duc­tion de disque.

« Heu­reu­se­ment, les choses ont chan­gé grâce au té­lé­char­ge­ment lé­gal et à la prise de conscience des gens », se ré­jouissent-ils. En à peine une se­maine, Cocktail d’amour a at­teint 5000 exem­plaires ven­dus ou té­lé­char­gés lé­ga­le­ment.

13 STAN­DARDS

L’al­bum aligne 13 stan­dards du jazz en an­glais et en fran­çais, des airs comme C’est si bon, Que reste-t-il de nos amours?, The Man I Love, P.S. I Love You, Mon homme, L’hymne à l’amour, etc. Tous ces clas­siques sont re­vi­si­tés aux cou­leurs d’un jazz feu­tré.

« C’est le genre d’al­bum que j’ai tou­jours rê­vé d’en­re­gis­trer », a confié Ni­cole Mar­tin, qui offre même une édi­tion li­mi­tée (550 exem­plaires) de l’al­bum en for­mat vi­nyle au­to­gra­phié.

Si la ré­ponse du pu­blic conti­nue de se faire aus­si fa­vo­rable, la chan­teu­sein­ter­prète en­vi­sage de lan­cer une suite à son Cocktail d’amour et même à re­lan­cer sa sé­rie Ce soir, on danse.

« Les gens ne s’amusent plus », re­grette celle qui en­tend les re­faire dan­ser sur des suc­cès d’hier ryth­més.

LA SCÈNE

Oui, Ni­cole Mar­tin a le goût de re­mon­ter sur scène « pour quelques spectacles seule­ment. Je ne veux plus faire de tour­née. Je n’aime pas la vie d’hô­tel et je pré­fère être chez moi. »

Pour ce re­tour sur scène, elle se­ra en­tou­rée des mêmes « su­perbes mu­si­ciens de l’al­bum, des vir­tuoses du jazz sous la di­rec­tion de la pia­niste Ju­lie La­mon­tagne », pour qui l’in­ter­prète ne ta­rit pas d’éloges.

Celle qui a dé­bu­té dans un pia­no-bar de Sainte-Foy, à Qué­bec, pour­rait aus­si ré­vé­ler son ta­lent de concer­tiste au pia­no!

PHOTO D’ARCHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.