LUC DE LA­RO­CHEL­LIÈRE À L’AN­GLI­CANE

Le Journal de Montreal - Weekend - - CLIC! - Pierre O. Nadeau Agence QMI

Le 8 avril, Luc De La­ro­chel­lière dé­bar­que­ra à l’An­gli­cane de Lé­vis pour re­vi­si­ter son ré­per­toire aux cou­leurs de son nou­vel al­bum, Un toi dans ma tête.

Le chan­teur ne cache pas sa fier­té face à ce nou­veau spec­tacle, qui com­bi­ne­ra les tex­tures du vio­lon­celle, de la contre­basse, du pia­no et des per­cus­sions. Quatre ans après son pas­sage au Théâtre Pe­tit Cham­plain de Qué­bec, Luc De La­ro­chel­lière re­trou­ve­ra l’at­mo­sphère cha­leu­reuse de l’An­gli­cane, « une salle qui sonne tel­le­ment bien et qui offre cette proxi­mi­té avec le pu­blic dans une at­mo­sphère feu­trée et cha­leu­reuse ».

En­tou­ré de ses trois com­plices, le chan­teur-gui­ta­riste ali­gne­ra toutes les chan­sons de son nou­vel al­bum, en plus d’im­pré­gner ses suc­cès de cette même at­mo­sphère. « À l’époque, ces chan­sons af­fi­chaient les cou­leurs pop-rock; ma mu­sique a évo­lué, et il a fal­lu qu’elles suivent dans la même di­rec­tion », ex­plique ce­lui qui a no­tam­ment créé les suc­cès Chi­na­town Blues, La route est longue, Sau­vez mon âme, Cash Ci­ty et Pop Dés­in­tox.

NO­MI­NA­TION AUX JU­NO

Une autre bonne nou­velle ar­ri­vait der­niè­re­ment dans l’uni­vers de Luc De La­ro­chel­lière: son nou­vel al­bum Un toi dans ma tête se re­trouve en no­mi­na­tion pour l’al­bum fran­co­phone de l’an­née aux Ju­no, un concours d’en­ver­gure ca­na­dienne.

« On ne parle pas de l’ADISQ, mais bien des Ju­no; pour moi, c’est une vraie sur­prise de voir que des gens du mi­lieu ont pris la peine d’écou­ter mon al­bum et de le clas­ser par­mi les cinq meilleurs », se ré­jouit l’ar­tiste qui a dé­cro­ché un Ju­no à l’époque pour les meilleures ventes d’un al­bum fran­co­phone ( Sau­vez mon âme).

Mal­heu­reu­se­ment, il ne pour­ra être de la pro­chaine re­mise des Ju­no, le 17 avril, puisque ce soir-là, il se pro­dui­ra à... Terre-Neuve!

PLU­SIEURS CORDES À SON ARC

S’il s’est fait plus si­len­cieux au cours des der­nières an­nées, Luc De La­ro­chel­lière n’est pas res­té in­ac­tif pour au­tant. « Je n’ai pas chô­mé: j’ai don­né des spectacles, et j’ai écrit des chan­sons pour moi et pour d’autres ».

L’au­teur-com­po­si­teur est sou­vent pres­sen­ti par des in­ter­prètes, comme Isa­belle Bou­lay, Marie Car­men et Re­née Mar­tel. « J’aime écrire pour les autres, ça me per­met d’ou­vrir de nou­velles portes, d’ex­plo­rer de nou­veaux ho­ri­zons ».

Luc De La­ro­chel­lière a aus­si agi comme for­ma­teur au concours de la chan­son de Gran­by, et comme ani­ma­teur de Ma pre­mière Place des arts.

Lors­qu’on lui de­mande le pre­mier con­seil qu’il don­ne­rait à un jeune ar­tiste, il ré­pond aus­si­tôt: « Peau­fi­nez votre écri­ture. Votre coup de crayon doit être aus­si so­lide que votre coup de gui­tare. Une chan­son dé­pour­vue d’un bon texte, c’est comme un film avec un mau­vais scé­na­rio».

Et lors­qu’on lui de­mande la re­cette pour écrire un suc­cès, il ré­pond en riant: « la re­cette? c’est qu’il n’y en a pas. S’il y en avait une, tout le monde crée­rait des suc­cès... »

PHOTO D’ARCHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.