DOUCE MÉ­LAN­CO­LIE

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Agence QMI Pierre O. Nadeau

Presque 50 ans après avoir connu le suc­cès ins­tan­ta­né avec sa chan­son Tous les gar­çons et les filles, Fran­çoise Har­dy re­fait sur­face avec un nou­vel al­bum, son 26e, à l’al­lure tou­jours aus­si mé­lan­co­lique, comme le sug­gère son titre, La pluie sans pa­ra­pluie.

« Oui, c’est un al­bum dé­si­ré, car je n’aime pas res­ter à rien faire. Je m’étais dit qu’aus­si­tôt que j’au­rais ter­mi­né la pro­mo­tion de mon livre (ses mé­moires ras­sem­blées dans Le déses­poir des singes, pa­ru en 2008), je me lan­ce­rais dans la créa­tion de ce nou­vel al­bum que je vou­lais sor­tir le plus vite pos­sible, car vous sa­vez, je suis plus près de 70 ans que de 60 ans », a dit en en­tre­vue té­lé­pho­nique au Jour­nal la chan­teuse qui a fran­chi le cap de 65 ans.

Ce nou­vel al­bum suit son disque de duos sor­ti en 2006. Pour La pluie sans pa­ra­pluie, la chan­teuse fran­çaise a no­tam­ment fait ap­pel à Ca­lo­ge­ra pour une chan­son, La

grande So­phie, mais aus­si à Thier­ry Strem­ler, Alain Lu­bra­no, Pas­cal Da­niel, JeanLouis Mu­rat et Ar­thur H.

Se­lon Fran­çoise Har­dy, cet al­bum n’a rien de vrai­ment dif­fé­rent de ses pré­cé­dents. « Il s’ins­crit dans la conti­nui­té. Je ne chante que des chan­sons qui me touchent, qui m’ins­pirent. Je suis res­tée une grande sen­ti­men­tale », nous dit l’ar­tiste ma­riée au chan­teur et co­mé­dien Jacques Du­tronc, et mère de l’ar­tiste Tho­mas Du­tronc. Le couple se fré­quente de­puis 1967; ils se sont ma­riés le 30 mars 1981, à Mon­ti­cel­lo, en Corse.

À l’écoute de l’al­bum qui sor­ti­ra le 29 mars, on se sur­prend de re­trou­ver la même voix miel­leuse de celle qui, loin dans le pas­sé, rou­cou­lait Des ronds dans l’eau. Le com­pli­ment la laisse de glace. « Pour­quoi elle au­rait chan­gé! », tranche-t-elle sè­che­ment.

Au dé­but de l’en­tre­vue, lors­qu’on lui de­mande si elle a dé­jà chan­té au Qué­bec, elle ré­pond: « Je ne sais pas, je ne crois pas. Je suis dé­jà ve­nue chez vous pour faire au moins une émis­sion de té­lé, mais je ne crois pas y avoir chan­té. Vous sa­vez, ça fait 42 ans que je n’ai pas fait de scène, parce que, voyez­vous, pour faire de la scène, ça prend une éner­gie, un souffle que je n’ai ja­mais eu. Même chose pour le ci­né­ma. On m’a sou­vent de­man­dé pour­quoi je n’en fai­sais pas. Eh bien, c’est simple: faire du ci­né­ma est un mé­tier exi­geant, qui ré­clame une grande in­ten­si­té phy­sique que je n’ai pas. Je n’ai ja­mais été très forte et, au­jourd’hui, avec ma san­té déclinante... »

Lors­qu’on lui de­mande si elle en­tend faire l’ef­fort d’une re­pré­sen­ta­tion quel­conque pour cé­lé­brer la sor­tie de son nou­vel al­bum, elle nous lance: « La ques­tion est ab­surde. Je vous ai dé­jà dit que je ne chante plus de­puis 42 ans... »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.