L’an­ti-in­ter­net

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Agence QMI

Si vous étiez Mi­ley Cy­rus, fe­riez-vous en sorte que ce soit plus fa­cile pour la pla­nète de suivre vos moindres faits et gestes ? C’est la ques­tion que la su­per­star s’est po­sée l’an der­nier avant de dé­ci­der d’ar­rê­ter de faire usage de Twit­ter.

Au­jourd’hui, con­trai­re­ment à d’autres cé­lé­bri­tés comme Ash­ton Kutcher, qui a ca­pi­ta­li­sé sur ce site de ré­seau­tage so­cial, elle n’af­fiche plus de mes­sages sur les dé­tails in­si­gni­fiants de son quo­ti­dien.

« J’étais fa­ti­guée de dire à tout le monde ce que je fai­sais, confesse-t-elle. Je dé­teste lire des té­moi­gnages de cé­lé­bri­tés qui se plaignent de ne plus avoir de vie pri­vée. Avant, j’étais comme elles et j’étais triste, je n’avais pas une vie nor­male, tout le monde sa­vait ce que je fai­sais. C’était de ma faute parce que je rap­por­tais tout à tout le monde. J’ai conclu que tout ce­la n’avait pas beau­coup de bon sens. »

Et elle est heu­reuse de sa vie post-Twit­ter. « Je passe beau­coup moins de temps au té­lé­phone. Je suis un peu plus so­ciable. J’ai beau­coup plus de vrais amis que d’amis à qui je parle sur in­ter­net. Ce mode de com­mu­ni­ca­tion n’est pas bran­ché, pas sé­cu­ri­taire, pas amu­sant et la plu­part du temps pas réel. Je crois que tout va mieux quand on ne s’em­barque pas là­de­dans. C’est un peu nul. »

ET LES PHOTOS

« Je sors avec mes amis et ils sont tel­le­ment oc­cu­pés à prendre des photos de ce qu’ils font pour les mettre en­suite sur Fa­ce­book qu’ils ne pro­fitent pas vrai­ment de ce qu’ils font. Ils vont re­tour­ner en ar­rière et se rendre compte qu’ils ont 10 000 photos, mais pas une seule d’eux-mêmes parce qu’ils ne s’amu­saient pas ou étaient trop oc­cu­pés à prendre des photos. Alors, je crois que le se­cret, c’est de pro­fi­ter du mo­ment pré­sent. »

Si ces re­marques la font res­sem­bler da­van­tage à la mère d’un fan qu’à leur idole pop, peu im­porte, lan­cet-elle en riant. « Je dis aux en­fants de ne pas al­ler sur in­ter­net, car c’est dan­ge­reux. Ce n’est pas drôle. Ça gâche votre vie, pen­dant que vous de­vriez être de­hors à faire du sport ou à jouer à des jeux. »

PHOTO COUR­TOI­SIE

Mi­ley et Liam : amou­reux à l’écran comme à la ville.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.