LE DUO GA­GNANT DE LA TÉ­LÉ

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Mi­chelle Cou­dé-Lord

Ju­lie Sny­der et Sté­phane La­porte, le duo ga­gnant de la pro­duc­tion té­lé­vi­suelle, es­timent avoir joué «ga­gnants» avec leur nou­veau concept de La Sé­rie Mon­tréalQué­bec. En lan­gage de sport, on di­rait qu’ils n’ont pas sco­ré dans leur propre but.

Leur bi­lan le confirme. Une moyenne de 1,2 mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs pour des joueurs de ligue de ga­rage est surprenant et confirme qu’au Qué­bec, le ho­ckey est une re­li­gion.

La pro­duc­trice Ju­lie Sny­der et le concep­teur de la sé­rie Sté­phane La­porte ré­pondent à leurs dé­trac­teurs. « Ces­sons de faire des com­pa­rai­sons avec

Star Aca­dé­mie, si­non on va ces­ser de faire de la té­lé­vi­sion. Star Aca­dé­mie dé­tient le re­cord d’écoute de la dé­cen­nie. Y’a rien qui peut se com­pa­rer à ce­la », nous confiait la pro­duc­trice en en­tre­vue.

Ce contact avec le monde du sport l’a aus­si to­ta­le­ment sé­duite. Elle ne s’est pas gê­née pour avouer avoir trou­vé le mi­lieu du sport plus franc et moins hy­po­crite que ce­lui du show-bu­si­ness.

« Le mi­lieu du sport est sain. On se dit les vraies af­faires en pleine face. J’aime ça », pré­cise Ju­lie Sny­der. LE COU­RON­NE­MENT Demain soir, elle cou­ronne La Sé­rie

Mon­tréal-Qué­bec en pré­sen­tant un show au Co­li­sée du ho­ckey où show­bizz et sport fe­ront équipe.

Des joueurs ve­dettes se joignent aux équipes de Mon­tréal et Qué­bec. Les fans pour­ront re­trou­ver les Sté­phane Ri­cher, Éric Des­jar­dins, Moose Du­pont... Ma­rieMai, Les Lo­co Lo­cass et les 3 Ac­cords fe­ront tous des nu­mé­ros.

Les deux pé­riodes de ho­ckey durent huit mi­nutes, les pres­ta­tions mu­si­cales, les bloo­pers, les meilleures dé­cla­ra­tions de Bob Hart­ley, les dix faits saillants de la sé­rie... comme le dit Sté­phane La­porte, les té­lé­spec­ta­teurs sont conviés à une « par­tie d’étoiles. C’est la ce­rise sur le sun­dae qui se­ra of­ferte aux té­lé­spec­ta­teurs », pré­cise le concep­teur qui a tra­vaillé presque jour et nuit pour don­ner au pe­tit écran cette sé­rie.

D’ailleurs, comme le Sté­phane de Ju­lie n’est pas clo­né, elle sait que si le dif­fu­seur le veut, elle au­ra un choix dé­chi­rant à faire dans quelques mois... une autre Sé­rie

Mon­tréal-Qué­bec ou un Star Aca­dé­mie. « Une chose est cer­taine, on ne peut pas faire les deux. La Sé­rie-Mon­tréal-Qué­bec est très mul­ti­disc­pli­naire; il y a deux équipes à gé­rer; des shows du di­manche à pré­pa­rer, des quo­ti­diennes. C’est de la même am­pleur

que Star Aca­dé­mie, sauf qu’on rem­plit un co­li­sée de 15 000 per­sonnes. On a re­fu­sé du monde. Ce ne fut pas tou­jours évident à gé­rer tant à Ver­dun qu’à Qué­bec », dit-elle.

DES NOTES POUR LA RE­VANCHE

Mais oui, elle veut re­com­men­cer et pré­pare dé­jà dans sa tête la re­vanche.

« On a pris des notes, nous sa­vons ce que nous vou­lons et de­vons amé­lio­rer. Mais j’ai sen­ti dans cette sé­rie la même ef­fer­ves­cence dans la créa­tion que pour Star Aca­dé­mie. C’était au point de dé­part un im­mense pro­jet. Sté­phane et moi sommes d’au­tant plus fiers que nous avons ame­né à la té­lé qué­bé­coise un concept ori­gi­nal, une pre­mière pour les pro­duc­trions J. Donc, à cause de ce­la, je res­sens une fier­té sup­plé­men­taire », af­firme Ju­lie Sny­der.

Elle dit avoir ap­pris aus­si de ses en­traî­neurs ve­dettes.

« Ce sont des gens pas­sion­nés qui ont pris leur rôle très au sé­rieux. Je connais­sais la fougue du Tigre. Lui et moi, nous sommes pa­reils, mais di­sons que j’ai ap­pris des com­men­taires de Guy Car­bon­neau. C’est un homme sage. Lui, c’est un but à la fois... je vais es­sayer d’ap­pli­quer un peu plus ce­la dans mes pro­jets. »

COEUR ET PAS­SION, LE MER­VEILLEUX MONDE DU SPORT

Elle vante aus­si le tra­vail de son ar­bitre. « Pas fa­cile ce job-là. Il se fait constam­ment des en­ne­mis. Pour­tant, ja­mais Ron four­nier ne perd sa bonne hu­meur. Il fut un exemple pour nous tous. » Elle no­te­ra aus­si le pro­fes­sion­na­lisme des ana­lystes Pierre Rin­fret et Yvon Ped­neault et de Marie-Claude Sa­vard.

« Tout un pe­tit bout de femme celle-là qui oeuvre dans ce mi­lieu d’hommes. Elle connait son sport. Je l’ad­mire beau­coup », af­firme Ju­lie, qui dit avoir eu un vrai cours tech­nique de ho­ckey grâce à cette sé­rie.

Dé­fi­ni­ti­ve­ment, il ne fau­drait pas se sur­prendre de voir la pro­duc­trice Ju­lie Sny­der ini­tier en­core plus de pro­jets avec le mi­lieu spor­tif.

« En plus, on a of­fert du ho­ckey propre», conclut fiè­re­ment Sté­phane La­porte, qui s’est drô­le­ment at­ta­ché à ses joueurs choi­sis par­mi 10 000 can­di­dats.

« Ils ont joué avec coeur et pas­sion. Tu ne peux pas te trom­per avec cette re­cette-là. Moi, quand un jeune de 19 ans se lève dans un ves­tiaire et dit que c’est sa faute s’ils ont per­du, je trouve ça vrai, beau. Ca m’émeut. C’est la beau­té du sport que cette sé­rie-là a mon­tré au pe­tit écran », conclut le concep­teur qui tra­vaille­ra à adap­ter sa sé­rie au soc­cer pour la France. Un der­nier ren­dez-vous di­manche soir 20h avec en ve­dette Marie-Mai, les Lo­co Lo­cass et le maire La­beaume qui chan­te­ront l’hymne de Qué­bec, et les 3 Ac­cords et leur chan­son Grand Cham­pion.

PHOTOS D’ARCHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.