Femme fa­tale

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE -

Est-ce une nou­velle hé­roïne de la sé­rie té­lé­vi­sée Mad Men ? Non, tout sim­ple­ment Jill Bar­ber. Plus que du charme, un as­pect mys­té­rieux, vo­lup­tueux trans­pire de Mi­schie­vous Moon (Out­side Re­cords), nou­veau­té qui puise dans mille et un sou­ve­nirs mu­si­caux.

Même si votre si­gna­taire n’a pas le pouce vert, il ap­pré­cie les beaux étals de fleurs, jar­dins luxu­riants et autres trou­vailles qui res­semblent beau­coup à ce que nous pro­pose la jeune chan­teuse Jill Bar­ber.

Pour une fois, point de com­pa­rai­son avec les grandes dames du jazz, in­fluence in­exis­tante, si ce n’est quelques ac­cents d’une lé­gende coun­try : Pat­sy Cline. Sans l’ombre d’un doute, Mische

vious Moon plonge au coeur des an­nées 60 avec des ac­cents de Burt Ba­cha­rach, Mi­chel Ler­grad, Herb Al­pert pour les contre­chants de trom­pette, et films po­li­ciers où la mys­té­rieuse hé­roïne prend la lune pour confi­dente

AT­MO­SPHÈRE, AT­MO­SPHÈRES

Dry mar­ti­ni à la main, on the rocks pour pa­ra­phra­ser le plus cé­lèbre des agents se­crets, Jill Bar­ber nous su­surre à l’oreille des his­toires d’amour, re­haus­sées par de ma­gni­fiques or­ches­tra­tions.

Any Fool Can Fall In Love, avec vio­lon, Took Me By Sur­prise, sur un rythme de sam­ba, Dis-moi en fran­çais, tein­té d’un dé­li­cieux an­glais « bri­tish », Tell Me, seule pièce aux ac­cents rock.

Sur­pre­nant comme exo­tique, ce disque prin­ta­nier est un hom­mage à la créa­tion sans ar­ti­fices.

Si le coeur vous en dit, Jill Bar­der se­ra en tour­née à Chi­cou­ti­mi (16 avril), Rouyn-No­ran­da (19), Amos (20), ain­si qu’au Théâtre Tel­bec, à Val-d'Or, jeu­di 21 avril.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.