Le rôle tant at­ten­du de Maxim Roy

Maxim Roy est de re­tour, après sept ans d’ab­sence à la té­lé qué­bé­coise, dans la nou­velle sé­rie O’. Elle joue le rôle de Kath­leen O’ha­ra, une jeune femme d’af­faires qui tra­vaille au sein de l’en­tre­prise fa­mi­liale d’eau em­bou­teillée.

Le Journal de Montreal - Weekend - - TÉLÉVISION - Yves Leclerc Agence QMI O’ est dif­fu­sé le mar­di soir, à 20 h, à TVA.

La co­mé­dienne qué­bé­coise n’a pas été très pré­sente au cours des der­nières an­nées à la té­lé qué­bé­coise. Ses der­niers pas­sages re­montent à 2004 dans la sé­rie

Lance et compte, la re­con­quête, de Ré­jean Trem­blay. Maxim Roy n’a tou­te­fois pas man­qué de bou­lot, avec plu­sieurs rôles dans des sé­ries té­lés ca­na­diennes, amé­ri­caines et du cô­té du ci­né­ma. Elle a fait sou­vent la na­vette entre son do­mi­cile mon­tréa­lais et les dif­fé­rents pla­teaux de tour­nage.

« J’ai eu des offres pour des sé­ries qué­bé­coises, mais je ne les trou­vais pas in­té­res­santes », a-t-elle men­tion­né, cette se­maine, lors d’un en­tre­tien.

La co­mé­dienne sou­hai­tait, de­puis quelques an­nées, tra­vailler avec le réa­li­sa­teur Éric Tessier et c’est lors­qu’elle a ap­pris qu’il était à la barre de la sé­rie O’ qu’elle a com­mu­ni­qué avec lui.

« Je lui ai don­né un pe­tit coup de fil afin d’ob­te­nir une au­di­tion », a-t-elle in­di­qué.

VUL­NÉ­RABLE

Maxim Roy a été sé­duite par la qua­li­té des textes et par le per­son­nage de Kath­leen O’ha­ra.

« J’ai tou­jours eu une image de femme forte dans les sé­ries té­lé­vi­sées qué­bé­coises. Kath­leen est une fille com­plexe, vul­né­rable et fra­gile. Elle fait sem­blant d’être forte à l’in­té­rieur, mais ce n’est pas du tout le cas. Je trou­vais ça tri­pant de pou­voir jouer quelque chose de dif­fé­rent », a-t-elle ex­pli­qué.

La co­mé­dienne trace un cer­tain pa­ral­lèle entre son per­son­nage et ce­lui de Me­ryl Streep dans le film Le Diable s’ha­bille en Pra­da.

« Me­ryl Streep y joue le rôle d’une femme qui est très dure au tra­vail, mais qui est une sorte de « lavette » dans la vie pri­vée. Kath­leen, dans O’, a peur elle aus­si de mon­trer son cô­té sen­sible », a-t-elle fait sa­voir.

Maxim Roy s’in­surge contre cette sorte d’obli­ga­tion vou­lant qu’une femme d’af­faires ne doit pas avoir d’émo­tion.

« Une amie qui a un poste de pres­tige dans le do­maine du droit me di­sait, il n’y a pas long­temps, qu’elle s’en vou­lait d’avoir pleu­ré de­vant son pa­tron. Elle n’était pas très contente d’avoir mon­tré sa vul­né­ra­bi­li­té. Pour­quoi est-ce mal de dé­mon­trer qu’on a de l’hu­ma­ni­té ? », s’est-elle in­ter­ro­gée.

OFFRES IN­TÉ­RES­SANTES

Maxim Roy, qui tient le rôle de Mi­ran­da Gre­nier dans la sé­rie Heart­land, dif­fu­sée sur le ré­seau an­glais de Ra­dio-ca­na­da et en fran­çais à Sé­ries+, avoue avoir quelques offres in­té­res­santes sur la table, mais elle pré­fère, par su­pers­ti­tion, ne pas en dire plus.

« Le plus loin que je peux al­ler, c’est de dire qu’il s’agit de quelque chose pour la té­lé », a-t-elle lais­sé tom­ber, mor­dant ses lèvres très fort.

PHO­TO COUR­TOI­SIE

TÉ­LÉ­RO­MAN

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.