SA TRACE WEB

Le Journal de Montreal - Weekend - - NOUVELLES -

La vie pri­vée est une no­tion de plus en plus ba­fouée de nos jours. Rares sont ceux qui li­ront tous les pe­tits ca­rac­tères des contrats et en­core moins lors­qu’ils na­viguent sur le Web. « Pas le temps », di­ront la plu­part des gens. Quelle er­reur ! Il vaut mieux pré­ve­nir que gué­rir. Sa­viez-vous que lorsque vous ef­fa­cez une pho­to de Fa­ce­book, il se peut qu’elle ne soit pas to­ta­le­ment re­ti­rée du Web ?

En ef­fet, il a été ré­cem­ment dé­voi­lé que vos pho­tos, une fois ef­fa­cées, de­meu­raient sur les ser­veurs de l’en­tre­prise amé­ri­caine pen­dant trois ans. Bien qu’elles ne soient pas di­rec­te­ment vi­sibles par vos contacts, il est tou­jours pos­sible d’y ac­cé­der si on connaît l’adresse URL de la pho­to, c’est-à-dire l’adresse Web à la­quelle elle a été sto­ckée. Fa­ce­book in­dique clai­re­ment, dans sa Dé­cla­ra­tion de droits et res­pon­sa­bi­li­tés, que sup­pri­mer une pho­to de Fa­ce­book s’ap­pa­rente à mettre un fi­chier dans la cor­beille de l’or­di­na­teur, dans le sens où des co­pies de sau­ve­garde sont conser­vées sur le ser­veur du­rant une cer­taine pé­riode. Ils ont ce­pen­dant an­non­cé qu’ils tra­vaillaient dé­sor­mais à cor­ri­ger la si­tua­tion afin que les fi­chiers soient com­plè­te­ment ef­fa­cés de leurs ser­veurs en 45 jours. La si­tua­tion de­vrait donc s’amé­lio­rer sous peu, vous per­met­tant ain­si de réelle- ment faire dis­pa­raître vos pho­tos de la pla­te­forme.

N’ou­bliez pas de fré­quem­ment vé­ri­fier vos pa­ra­mètres de sé­cu­ri­té afin de vous as­su­rer de tou­jours être à l’af­fût des moindres chan­ge­ments. Ce­la ne s’ap­plique pas seule­ment à Fa­ce­book, mais à tous les sites sur les­quels vous ré­vé­lez une par­tie de votre iden­ti­té. À l’ère nu­mé­rique, on n’est ja­mais trop pru­dents et les pirates ne sont ja­mais loin. Il suf­fit de connaître les règles du jeu.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.