Une sé­rie Web digne du grand écran

De plus en plus po­pu­laire au Qué­bec, le Web est en train de de­ve­nir une pla­te­forme de pré­di­lec­tion pour les créa­teurs qui dé­si­rent in­no­ver en ma­tière de sé­ries dra­ma­tiques. Dans ce sens, Ma­ni­gances, une nou­velle sé­rie, fe­ra son ap­pa­ri­tion la se­maine proch

Le Journal de Montreal - Weekend - - NOUVELLES - Ca­mille Des­ro­siers Le Jour­nal de Mon­tréal

Ma­ni­gances pré­sente l’his­toire de deux po­li­ciers, in­car­nés par Jean-guy Moreau et Maxim Mar­tin, qui doivent me­ner une en­quête à la suite d’un sui­cide. Dès le pre­mier épi­sode, on ap­prend le plan de Mi­chel Gal­lant de mettre fin à ses jours en­tou­ré de ses meilleurs amis. Mal­heu­reu­se­ment, le plan ne se dé­rou­le­ra pas comme pré­vu.

L’his­toire met­tra à rude épreuve la re­la­tion entre les deux po­li­ciers, dont un est à un mois de la re­traite. Cette en­quête se ré­vé­le­ra très com­plexe et les in­ter­nautes se­ront in­vi­tés à faire leurs propres pré­dic­tions et à de­ve­nir des dé­tec­tives Web sur une pla­te­forme in­ter­ac­tive dé­ve­lop­pée pour la sé­rie.

Les créa­teurs de la sé­rie, Isabel Dréan et Simon Cô­té, sont les fon­da­teurs de la pla- te-forme Keb­web.tv, qui ré­per­to­rie plu­sieurs Web-sé­ries de la pro­vince. Ils ont tout de suite été in­té­res­sés par le pro­jet lorsque l’au­teur, Ghis­lain O’prêtre, les a ap­pro­chés.

« On a vou­lu ame­ner un as­pect ci­né­ma­to­gra­phique. On aime le cô­té ci­né­web que le Qué­bec a pu dé­cou­vrir grâce à des sé­ries telles que Temps mort et La reine rou

ge. Nous avons vou­lu créer une sé­rie qui au­rait pu être un film cou­pé en sec­tions. Notre dé­fi a été de créer des punchs toutes les huit mi­nutes afin de cap­ti­ver l’in­ter­naute », ex­plique Isabel Dréan.

Après 12 jours de tour­nage in­tenses, ce sont 90 mi­nutes de conte­nu qui ont été réa­li­sées, soit l’équi­valent d’un long-mé­trage. Les cap­sules se­ront mises en ondes chaque mar­di dès le 14 fé­vrier. Il y au­ra une pause d’une se­maine entre le 7e et le 8e épi­sode, pour lais­ser aux in­ter­nautes le temps de me­ner leur propre en­quête dans l’uni­vers in­ter­ac­tif de la sé­rie. Ce­la pour­rait même avoir un im­pact sur la suite de l’in­trigue.

« Les in­ter­nautes ne se­ront pas que des spec­ta­teurs. Ils pour­ront chan­ger le cours de l’his­toire et se sen­ti­ront im­pli­qués dans la sé­rie, ex­plique Isabel Dréan. On a choi­si le mé­dium du Web afin de le faire avan­cer et de le rendre plus po­pu­laire au Qué­bec en dé­mon­trant qu’in­ter­net offre des pos­si­bi­li­tés que la té­lé­vi­sion et le ci­né­ma ne peuvent réa­li­ser. »

PRE­MIÈRE EX­PÉ­RIENCE

Au­cune au­di­tion n’a eu lieu pour le choix des ac­teurs. Ils ont tous été choi­sis d’avance puisque les rôles avaient été écrits sur me­sure pour cha­cun d’eux. Une belle alchimie s’est ins­tal­lée entre les deux prin­ci­paux per­son­nages, mal­gré le fait qu’ils ne se connais­saient pas avant le tour­nage. Les deux per­son­nages prin­ci­paux sont joués par Maxim Mar­tin et Jean-guy Moreau.

C’était une pre­mière ex­pé­rience d’ac­teur pour les deux hommes. « J’étais flat­té de jouer avec tous ces autres co­mé­diens et j’avais très hâte », ex­plique Maxim Mar­tin.

J’ai­mais le dé­fi et l’aven­ture. J’avais fait des pe­tits ca­méos comme dans Omer­tà, mais ja­mais on ne m’avait confié un rôle », ren­ché­rit Jean-guy Moreau.

Maxim Mar­tin, croyait que le Web se­rait un bon en­droit pour com­men­cer, avec moins de pres­sion. « Au­jourd’hui je vois ce­la dif­fé­rem­ment. L’équipe est ré­duite, le tour­nage est conden­sé. Tu es mieux d’être prêt, mais ça brise la glace », se ra­vise-t-il, main­te­nant que le tour­nage est ter­mi­né.

Il avoue que c’est peut-être pour lui le dé­but d’une car­rière d’ac­teur: « Ça me per­met d’agran­dir mon car­ré de sable. On m’a sor­ti de ma zone de confort et c’est un sen­ti­ment agréable à 42 ans. » À la dis­tri­bu­tion s’ajoutent d’autres grands noms, tels que Sophie Gi­roux, Ju­lie Du­page, Maxime le Fla­guais, Hu­go Gi­roux et Ré­mi-pierre Paquin.

La dif­fu­sion des épi­sodes sur le Web se­ra ac­com­pa­gnée d’un concours, avant le der­nier épi­sode, in­vi­tant les in­ter­nautes à trou­ver le cou­pable et à por­ter des ac­cu­sa­tions, le tout étant par­ta­gé sur les ré­seaux so­ciaux.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.