JAZZ PO­LY­VA­LENT

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Va­nes­sa Gui­mond Le Jour­nal de Mon­tréal

Le pia­niste jazz Robert Glas­per s’ar­rê­te­ra au Gesù dans le cadre de Mon­tréal en lu­mière, le 24 fé­vrier pro­chain. Of­fert dans la for­mule Ex­pe­riment (moins clas­sique), ce concert se­ra l’oc­ca­sion de dé­cou­vrir quelques-unes des chan­sons qui com­posent son pro­chain al­bum, un disque in­ti­tu­lé Black Ra­dio sur le­quel on peut en­tendre des ar­tistes comme Bi­lal, Ery­kah Ba­du, Lupe Fias­co et Mos Def. En at­ten­dant sa sor­tie, pré­vue pour le 28 fé­vrier, le Jour­nal s’est en­tre­te­nu avec son créa­teur, un ar­tiste vi­sion­naire qui aime re­pous­ser ses li­mites.

Quel genre de spec­tacle al­lez-vous pré­sen­ter au Gesù, dans le cadre de Mon­tréal en lu­mière ?

Même si ce spec­tacle n’est pas pré­sen­té dans le cadre d’une tour­née di­rec­te­ment liée à Black Ra­dio, puisque l’al­bum n’est pas en­core dis­po­nible, nous al­lons tout de même pré­sen­ter quelques-unes des chan­sons qui le com­posent. Grâce à Ca­sey Ben­ja­min, qui est res­pon­sable de l’adap­ta­tion des voix (NDLR : grâce à un vo­co­deur, ap­pa­reil qui pro­duit un son syn­thé­tique à par­tir de la voix), nous pou­vons pré­sen­ter les chan­sons sans que les ar­tistes soient pré­sents sur scène. À Mon­tréal, nous al­lons éga­le­ment jouer des chan­sons que les gens connaissent et quelques re­prises. Ce se­ra un mé­lange de tout.

Est-ce que l’idée de Black Ra­dio est née du­rant la créa­tion de votre pré­cé­dent al­bum Double Boo­ked, sur le­quel vous tou­chiez aus­si au pro­jet Ex­pe­riment ?

Du­rant la créa­tion de Double Boo­ked, je sa­vais que je vou­lais créer quelque chose de l’am­pleur de Black Ra­dio, mais je ne sa­vais pas en­core de quelle ma­nière. Au dé­but, je de­vais ac­cueillir seule­ment quelques in­vi­tés, mais les choses ont ra­pi- de­ment dé­ra­pé (rires). Nous avons en­re­gis­tré le disque en quelques jours, à Los An­geles, au mois de juillet. C’était bien, parce que tout le monde y a mis du coeur. Tous vou­laient que le pro­jet soit réus­si.

Sur ce disque, vous pré­sen­tez des re­prises d’ar­tistes comme Da­vid Bo­wie et Nir­va­na. Comment avez-vous choi­si ces mor­ceaux ?

Je les ai tous choi­sis moi-même. Je vou­lais faire des re­prises connues et d’autres moins connues. Pour ce qui est de Let­ter to Her­mione, de Bo­wie, je ne l’avais ja­mais en­ten­due avant de la choi­sir. Quant à Smells Like Teen Spi­rit, une chan­son que tout le monde connaît, elle me rap­pelle l’école se­con­daire. C’est une chan­son que j’ai tou­jours ai­mée.

Pour­quoi avoir vou­lu vous prê­ter à l’exer­cice de Black Ra­dio, avoir vou­lu plon­ger dans l’uni­vers du hip-hop ?

Parce que j’adore la mu­sique (rires). J’écoute de tout et je ne veux pas jouer uni­que­ment des stan­dards de jazz. Je ne vois pas pour­quoi je m’em­pê­che­rais d’ex­plo­rer d’autres styles si je suis ca­pable de le faire.

Crai­gnez-vous les cri­tiques des ama­teurs de jazz purs et durs par rap­port à votre nou­vel al­bum ?

Non. Je me moque de ce qu’ils ont à dire puisque ce disque ne s’adresse pas à eux. Il y a dé­jà des ama­teurs de jazz qui me suivent, grâce à mes pre­miers al­bums. L’ob­jec­tif, avec ce nou­vel al­bum, c’était de faire connaître ma mu­sique à un autre pu­blic. Je n’ai pas hé­si­té à plon­ger dans un uni­vers dif­fé­rent du mien pour pou­voir le faire.

Robert Glas­per se­ra en concert au Gesù le 24 fé­vrier, dans le cadre de Mon­tréal en lu­mière.

PHO­TO COUR­TOI­SIE

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.