TOUT LE MONDE TOUT NU

Un couple de New-yor­kais qui ne peut plus se payer le luxe de la grande ville. Une com­mune dans la­quelle cha­cun fait ce qu’il lui plaît. Le ré­sul­tat ? Wanderlust.

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

VIE EN QUES­TION

Im­pos­sible de faire plus fou que d’ima­gi­ner un couple comme il faut (in­car­né par Jen­ni­fer Aniston et Paul Rudd) qui doit quit­ter son nid douillet – mais beau­coup trop cher – pour al­ler vivre avec des amis.

En che­min, George et Lin­da tombent sur une com­mune, une vraie, com­po­sée de hip­pies et de nu­distes. Évi­dem­ment, les ha­bi­tants sont tous des per­son­nages co­lo­rés.

On y trouve Seth (Jus­tin The­roux), le mâle dans toute sa splendeur, Eva (Ma­lin Aker­man), une jeune femme qui aime le sexe, Car­vin (Alan Al­da), le fon­da­teur de cette com­mu­nau­té et... le nu­diste de ser­vice (Joe Lo Tru­glio), ain­si que d’autres per­son­nages, dont une an­cienne ve­dette de films por­nos ou en­core une ado­ra­trice de la Terre.

Même si George et Lin­da sont quelque peu dé­pay­sés, une nuit pas­sée dans ce pe­tit pa­ra­dis leur fait re­mettre leur vie en ques­tion. « J’ai tout de suite sen­ti un pa­ral­lèle entre Lin­da et moi, a dit Jen­ni­fer Aniston. C’est un peu comme de sor­tir de sa co­quille et de lais­ser tom­ber ses dé­fenses. » De­puis Mé­chant men­teur avec Adam Sand­ler, l’ac­trice a mon­tré qu’elle était ca­pable de faire de la co­mé­die ex­trême et qu’elle n’avait pas peur d’im­pro­vi­ser. De plus, comme sa re­la­tion de tra­vail avec Paul Rudd dure de­puis 14 ans, elle était en ter­rain de confiance.

Judd Apa­tow, l’un des pro­duc­teurs, sou­li­gnait d’ailleurs : « Jen­ni­fer était vrai­ment en­thou­siaste à l’idée de faire quelque chose de plus flyé et nous lui en avons don­né l’oc­ca­sion dans Wanderlust. Elle est ex­trê­me­ment douée et c’était amu­sant de la faire jouer avec Paul puis­qu’ils sont tous deux d’ex­cel­lents amis. »

PÉ­NIS EN LA­TEX

Pas ques­tion pour le nu­diste, rôle te­nu par Joe Lo Tru­glio, d’être vrai­ment nu. Une pro­thèse a donc été créée pour lui te­nir lieu d’or­gane gé­ni­tal ! « Je dois dire que c’est vrai­ment un monstre... et je ne plai­sante pas. Ce­la m’a d’ailleurs pris pas mal de temps à le mettre tous les ma­tins. »

L’équipe du ma­quillage a d’ailleurs eu un peu de misère, au dé­but, avec ce pé­nis en la­tex. En ef­fet, la par­tie qui de­vait re­cou­vrir l’ab­do­men de l’ac­teur n’était pas à sa taille. Les ma­quilleurs ont im­pro­vi­sé en ajou­tant de faux poils pu­biens... beau­coup de poils... à tel point que Joe s’est re­trou­vé avec une touffe digne de films XXX des an­nées 1970 !

« Joe est tel­le­ment drôle que je n’ai pu m’em­pê­cher de rire à cha­cune de nos scènes com­munes », a sou­li­gné Jen­ni­fer Aniston.

Et l’ac­trice de la dé­funte sé­rie Friends a in­sis­té sur l’es­prit très par­ti­cu­lier qui avait ré­gné sur le pla­teau. « Nous avons tour­né pen­dant trois mois, mais j’au­rais ai­mé que ce­la dure 10 ans. Nous ne fai­sions que nous amu­ser et chaque jour­née était en­core plus agréable que la pré­cé­dente. » Wanderlust prend l’af­fiche le 24 fé­vrier à tra­vers le Qué­bec.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.