SIN­CÈRE MAIS IN­ÉGAL

∫ Mesnak ∂∂Σ

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Cédric Bé­lan­ger Agence QMI

Pour cette pre­mière au­toch­tone, le ci­néaste Yves Sioui Durand livre une quête d’iden­ti­té dé­ri­vée de Ham­let dans le­quel un jeune au­toch­tone don­né en adop­tion à l’âge de trois ans dé­cide de dé­cou­vrir ses ori­gines.

Ac­teur à Mon­tréal, Dave (Vic­tor An­drès Trelles Tur­geon, qu’on a vu pré­cé­dem­ment dans Pour l’amour de Dieu) re­çoit un jour une pho­to de sa mère bio­lo­gique avec un mes­sage l’in­ci­tant à se rendre à Ki­no­ga­mish, com­mu­nau­té de la Côte-nord où il est né.

Son re­tour ne se passe pas sans heurt. Ur­ba­ni­sé et igno­rant la langue lo­cale, on lui fait sen­tir qu’il est un étran­ger. En outre, les re­trou­vailles avec sa mère, qui s’ap­prête à épou­ser le grand chef, sont arides. Sa pré­sence ré­veille le sou­ve­nir d’un drame qui a été ca­mou­flé du­rant de longues an­nées.

À tra­vers no­tam­ment une ren­contre amou­reuse avec une jeune ha­bi­tante de Ki­no­ga­mish, Dave se­ra aus­si mis en contact avec les pro­blèmes qui af­fligent cette com­mu­nau­té : drogue, in­ceste, vio­lence.

Le réa­li­sa­teur Yves Sioui Durand, qui signe ici son pre­mier film après s’être fait connaître comme dra­ma­turge, a fait tout un tra­vail de dé­brous­saillage avant de réus­sir à mettre en boîte Mesnak. Pre­mier long-mé­trage 100 % au­toch­tone, le drame sha­kes­pea­rien Mesnak ne ré­vo­lu­tion­ne­ra pas le ci­né­ma qué­bé­cois, mais pour­rait ser­vir de pierre d’as­sise à une nou­velle ci­né­ma­to­gra­phie.

AP­PREN­TIS

Pen­dant quelques an­nées, il a sou­le­vé chaque pierre de chaque ré­serve au­toch­tone pour voir s’il ne s’y trou­vait pas un ac­teur. Il s’est bat­tu pour réunir un fi­nan­ce­ment adé­quat. Il a écrit un pre­mier scé­na­rio en car­rière pour le grand écran, avec l’aide de Robert Morin et Louis Ha­me­lin.

La grande ma­jo­ri­té des ac­teurs sont donc des ap­pren­tis. Si cer­tains réus­sissent à ti­rer leur épingle du jeu, on sent l’ama­teu­risme chez d’autres, ce qui gâche l’im­pact de quelques scènes clefs. On se re­trouve avec un film sin­cère, certes, mais in­égal.

Un ex­cellent tra­vail a ce­pen­dant été fait pour « vieillir » le vil­lage de Ua­shat-ma­lio­te­nam, lieu du tour­nage, et la pho­to­gra­phie rend jus­tice à la beau­té na­tu­relle de cette ré­gion.

Ce qui res­sort sur­tout de ce Mesnak, c’est que les peuples au­toch­tones ont bien des his­toires à ra­con­ter. Et qu’il y a peut-être là un fi­lon qui ne de­mande qu’à être ex­ploi­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.