SOUS LE RE­GARD DE BOUD­DHA

Le Journal de Montreal - Weekend - - TOURISME -

HONG KONG | Une brume flotte au­tour du grand Boud­dha de Lan­tau, que l’on aper­çoit de loin. La co­los­sale sta­tue de 26 mètres fait par­tie des lieux in­con­tour­nables à Hong Kong. Une vo­lée de 268 marches per­met d’at­teindre un pro­mon­toire pro­té­gé par la main bien­veillante de Boud­dha. C’est la plus grande sculp­ture en bronze du monde. Et c’est aus­si un lieu vé­né­ré. Non loin de là se trouve le mo­nas­tère de Po Lin, en­tou­ré d’arbres. L’air est par­fu­mé par l’en­cens et té­moigne de la spi­ri­tua­li­té des lieux. Dans cet écrin de ver­dure où se blot­tissent des temples do­minent des rouges et des ocres pro­fonds. Des fruits sont dé­po­sés en of­frande dans une pe­tite fon­taine où se trouve une sta­tuette de Boud­dha. Les gens at­tendent pa­tiem­ment en file pour ver­ser de l’eau sur la sta­tuette en signe de pu­ri­fi­ca­tion. Dans Kow­loon, on dé­couvre éga­le­ment un en­semble re­li­gieux qui vaut le dé­tour. Oasis de paix et de ver­dure, le jar­din Nan Lian est ins­pi­ré de la phi­lo­so­phie an­cienne se­lon la­quelle l’homme doit être en har­mo­nie avec la na­ture, ces deux par­ties inex­tri­ca­ble­ment liées l’une à l’autre.

Dans le jar­din, on dé­couvre le couvent de Chi Lin, une ré­plique des sites an­ciens de culte de la pé­riode de la dy­nas­tie Tang (618907 apr. J.-C.), une des époques les plus flo­ris­santes en Chine. Le temple prin­ci­pal est dé­nué de clous. C’est une vé­ri­table prouesse ar­chi­tec­tu­rale, 28 co­lonnes ré­par­tissent le poids d’un toit pe­sant plus de 160 tonnes. On en­lève ses chaus­sures pour en­trer dans le mo­nas­tère tout en bois et pai­sible, har­mo­nieux. Le thé se choi­sit à la carte comme un bon vin.

Évo­ca­tion de la Chine ru­rale, le vil­lage de pê­cheurs Tai O, sur l’île de Lan­tau, est unique en son genre. Sur­nom­mé « pe­tite Ve­nise de Hong Kong », le vil­lage est com­po­sé de mai­sons sur pi­lo­tis ser­rées les unes sur les autres sur une eau grise. On s’y dé­place en sam­pan ou on dé­am­bule sur d’étroits pas­sages de bois où sont ins­tal­lés des étals pit­to­resques de pois­sons sé­chés et frais. Une pe­tite bou­tique y vend des tis­sus au­then­tiques avec des mo­tifs d’ori­gine da­tant des an­nées 1950, que des femmes élé­gantes achètent en sou­riant.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.