FIÈRE ET AU­THEN­TIQUE

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Va­nes­sa Gui­mond VA­NES­SA.GUI­MOND@JOUR­NALMTL.COM

Vé­ro­nique San­son se pré­pa­rait pour son pas­sage au Qué­bec lorsque nous l’avons jointe en France, en dé­but de se­maine. Pen­dant qu’elle fai­sait ses va­lises, l’ar­tiste a af­fir­mé res­sen­tir un réel bon­heur à la simple idée de ce voyage outre-at­lan­tique, qui l’amè­ne­ra à faire un ar­rêt au stu­dio Mel’s de Saint-hu­bert, de­main soir, où elle par­ti­ci­pe­ra au va­rié­té de Star Aca­dé­mie.

« J’ai dé­jà par­ti­ci­pé à Star Aca­dé­mie, en France, mais j’ai eu la chance de voir votre version sur TV5 Monde, et je dois dire que ce sont deux émis­sions dif­fé­rentes. On di­rait bien que vous avez plus de moyens », a-t-elle af­fir­mé, hon­nête et di­recte.

D’ailleurs, c’est ce qu’on re­tient d’une conver­sa­tion avec Vé­ro­nique San­son : son au­then­ti­ci­té. À 63 ans, l’ar­tiste qui compte 14 al­bums stu­dio à sa dis­co­gra­phie n’a pas la langue dans sa poche, et c’est tant mieux.

« J’ai tout de suite ac­cep­té l’in­vi­ta­tion de Star Aca­dé­mie, car c’était l’ex­cuse idéale pour me rendre à Mon­tréal, a-t-elle af­fir­mé. C’est aus­si un moyen que les gens ne m’ou­blient pas. »

At­ten­tion, n’al­lez pas croire qu’être ou­bliée fait par­tie des craintes qui ha­bitent la chan­teuse : « Fran­che­ment, je n’ai pas du tout d’ego. Comme di­sait Georges Bras­sens, “le temps ne fait rien à l’af­faire”. C’est tel­le­ment vrai. »

Son conseil aux Aca­dé­mi­ciens, qui as­pirent à pra­ti­quer le même mé­tier qu’elle ? « Ce qui est très im­por­tant, c’est qu’ils fassent la mu­sique qu’ils aiment sans conces­sion et sans com­pro­mis (...) C’est comme ça qu’on dure, qu’on reste où on doit res­ter. Il faut être fier de ce qu’on fait, même 20 ans après. »

LA LI­BER­TÉ

Vé­ro­nique San­son peut se van­ter de me­ner une longue et fruc­tueuse car­rière, elle qui a fait pa­raître son plus ré­cent al­bum Plu­sieurs lunes en oc­tobre 2010, et qui a consa­cré l’an­née 2011 à la tour­née, en Eu­rope.

« Au­jourd’hui, quand je monte sur scène, ce que j’ap­pré­cie le plus, c’est la qua­li­té de l’écoute de mon pu­blic. Quand on se pré­sente de­vant son pu­blic, on ne peut être que vrai. Si on se plante, on se plante, mais au moins, c’est vrai. C’est donc le seul en­droit, dans ma vie, où je me sens com­plè­te­ment libre. Vous sa­vez, c’est tel­le­ment élec­trique, tel­le­ment fan­tas­tique d’être de­vant un pu­blic qui me fait le plai­sir de se dé­pla­cer pour ve­nir m’écou­ter. C’est pour cette rai­son que je me dois de don­ner le meilleur de moi. »

D’ailleurs, la chan­teuse se pré­pare à ve­nir pré­sen­ter son spec­tacle à Mon­tréal, elle qui se­ra de pas­sage au Théâtre Saint-de­nis les 1er et 2 juin.

« Dans le spec­tacle que je pré­sente, je fais plu­sieurs chan­sons, des vieilles et des moins vieilles, et aus­si cinq ou six pièces ex­traites de mon plus ré­cent disque. Je vais peut-être pou­voir faire une ou deux nou­velles chan­sons, puisque j’ai quelques idées, en ce mo­ment », a-t-elle ex­pli­qué, pré­ci­sant qu’elle mon­te­ra sur scène en com­pa­gnie d’une dou­zaine de mu­si­ciens et cho­ristes.

« L’ins­pi­ra­tion vient tou­jours, mais ça dé­pend de ce que je vis (...) Je pense dé­jà au pro­chain al­bum, mais je me laisse le temps de me dé­faire de mon der­nier disque. Je veux avoir d’autres idées, d’autres pers­pec­tives d’écri­ture. »

AMOU­REUSE DE­PUIS 40 ANS

Le 20 mars 2012 mar­que­ra le 40e an­ni­ver­saire de l’al­bum Amou­reuse, pre­mier disque de Vé­ro­nique San­son. Por­té par la chan­son Be­soin de per­sonne, en France, ce disque a connu un suc­cès im­mé- diat : « Qua­rante ans, c’est in­croyable », lance sim­ple­ment l’ar­tiste, avant d’écla­ter de rire.

D’ailleurs, la chan­teuse et mu­si­cienne Jeanne Che­rhal of­fri­ra un concert le 21 mars pro­chain, à Pa­ris, lors du­quel elle re­pren­dra Amou­reuse dans son in­té­gra­li­té.

« Vous ne pou­vez pas sa­voir à quel point je suis fière. Je suis ho­no­rée qu’elle ait choi­si de faire ça… Elle est si jeune ! En plus, elle fait des trucs for­mi­dables. C’est une vraie mu­si­cienne et je l’ad­mire beau­coup. »

En en­tre­vue, Vé­ro­nique San­son a te­nu à sou­li­gner le fait qu’elle n’ou­blie­ra ja­mais sa pre­mière vi­site au Qué­bec, qui a eu lieu en 1973, « il y a presque 40 ans ».

« J’étais en pre­mière par­tie de Claude Du­bois. C’était for­mi­dable. J’ai ren­con­tré des gens mer­veilleux. Cette tour­née m’a don­né confiance. Le Ca­na­da a été le pre­mier pays où j’ai été re­con­nue, à l’ex­té­rieur de la France. Je n’ou­blie­rai l’ac­cueil qu’on m’avait ré­ser­vé. » Vé­ro­nique San­son se­ra en concert les 1er et 2 juin au Théâtre Saint-de­nis, à Mon­tréal.

Vé­ro­nique San­son se­ra de pas­sage au va­rié­té de Star Aca­dé­mie, de­main soir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.