DES PU­BLI­CI­TÉS QUI FONT JA­SER

Les pu­bli­ci­tés té­lé­vi­sées de TELUS nous ont fait dé­cou­vrir beau­coup plus que ces at­ta­chantes pe­tites bêtes au fil des ans. Elles ont éga­le­ment per­mis de mettre en lu­mière de nom­breux ta­lents de chez nous, qui font au­jourd’hui l'ob­jet d'un al­bum­com­pi­la­tion

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Vé­ro­nique Har­vey Col­la­bo­ra­tion spéciale

Tout a com­men­cé par une feuille, qui s’est trans­for­mée en brin­dilles d’herbe, d’où est ap­pa­rue une au­da­cieuse coc­ci­nelle, à la­quelle se sont joints per­ro­quets, lé­zards, gre­nouilles, singes, gi­rafes, hip­po­po­tames et autres ani­maux de­puis les 15 der­nières an­nées.

Que vous ayez cra­qué pour l’un ou l’autre de ces ani­maux, sa­chez qu’un ar­tiste fran­co­phone de la re­lève se cache der­rière cha­cun d’entre eux. Sé­lec­tion­nées par­mi le vaste ré­per­toire qué­bé­cois, les chan­sons qui ont ser­vi de thème mu­si­cal aux pu­bli­ci­taires de TELUS ont su mar­quer notre in­cons­cient. En ef­fet, quelques-uns des 13 titres pré­sen­tés sur l’al­bum nous sont res­tés scotchés en tête à un mo­ment ou un autre et le meilleur exemple est sans contre­dit le dé­sor­mais cé­lèbre Ja­cuz­zi de Ra­dio Ra­dio.

« J’ai d’la place en masse dans mon ja­cuz­zi, vou­lez-vous ve­nir dans mon ja­cuz­zi », pou­vait-on en­tendre sur des images d’un hip­po­po­tame qui cla­pote de bon­heur.

EN­COU­RA­GER LA RE­LÈVE

Outre ce trio aca­dien, bien d’autres ar­tistes ont pu jouir de cette vi­trine ex- cep­tion­nelle, dont Coeur de pi­rate, Les Res­pec­tacles, Les Hand­claps, DJ Cham­pion et La pa­tère rose, pour n’en nom­mer que quelques-uns. Tous des ar­tistes qui ont prê­té avec fier­té leur voix à cette com­pa­gnie de té­lé­pho­nie.

« C’est une pu­bli­ci­té pour eux, mais c’en est une pour moi aus­si dans le fond, avoue Da­mien Ro­bi­taille. C’était amu­sant et j’aime ça quand mes chan­sons servent pour dif­fé­rentes choses parce que ça leur donne plus de vie. »

« Je fais par­tie de ceux qui croient que c’est bien que les chan­sons sur les­quelles on tra­vaille si long­temps se re­trouvent dans des pubs, des films ou des vi­déos, ex­plique Miss­tress Bar­ba­ra, qui a eu la chance de voir sa pièce Et il bat ac­com­pa­gner la cam­pagne pu­bli­ci­taire « Chan­gez », dif­fu­sée tout au long des sé­ries éli­mi­na­toires du hockey l’an der­nier.

« Je ne suis pas pu­riste du tout, pour­suit-elle, donc quand TELUS m’a ap­pro­chée, j’étais très heu­reuse de col­la­bo­rer avec eux. Et sur­tout TELUS, parce qu’ils uti­lisent tou­jours des ani­maux et j’adore les ani­maux. De plus, ils sup­portent beau­coup les ar­tistes qué­bé­cois, donc c’est gé­nial ! »

« Ma chan­son jouait dé­jà beau­coup

avant que la pub soit dif­fu­sée, donc j’en ai beau­coup en­ten­du par­ler, pré­cise quant à lui Sé­bas­tien La­combe, qui in­ter­prète Al­lez. D’ailleurs, la chan­son joue en­core au­jourd’hui, donc ça prouve que c’est une bonne toune et qu’elle est là pour vivre long­temps. »

D’ailleurs, à la suite de cette col­la­bo­ra­tion, cer­tains groupes, dont Les Hand­claps, se sont dé­cou­vert une toute nou­velle vo­ca­tion. « Parce qu’on a eu plu­sieurs as­so­cia­tions avec d’autres grosses com­pa­gnies, ex­plique Dan, le gui­ta­riste de la for­ma­tion, on s’est ren­du compte avec le temps que notre mu­sique fi­tait vrai­ment avec le mar­ché pu­bli­ci­taire et main­te­nant, on ex­plore beau­coup ce cô­té-là. On se de­mande si on ne va pas com­men­cer à com­po­ser des trucs ex­clu­si­ve­ment pour ce cré­neau-là. Il y a quelque chose de très cat­chy et pop dans ce qu’on fait et je pense que même si ça n’avait pas été fait dans cette op­tique au dé­part, le ré­sul­tat est là ! »

SUC­CÈS GA­RAN­TI

Ce pro­jet d’al­bum-com­pi­la­tion en est un qui mi­jo­tait de­puis plu­sieurs an­nées dans la tête des di­ri­geants de TELUS. Comme les de­mandes fu­saient par mil­liers et que le suc­cès rem­por­té par les deux com­pi­la­tions Le Lait, qui ren­ferment des di­zaines de suc­cès de la chan­son française et qué­bé­coise, était as­sez en­cou­ra­geant, il était de­ve­nu dif­fi­cile de ré­sis­ter. Et le mo­ment ne pou­vait être mieux choi­si, puisque la sor­tie de l’al­bum con­corde avec le 85e an­ni­ver­saire de TELUS au Qué­bec. Un an­ni­ver­saire qui ne risque donc pas de pas­ser in­aper­çu.

« L’al­bum est tout à fait ali­gné avec notre de­vise com­mu­nau­taire “Nous don­nons où nous vi­vons”, sou­ligne Gi­nette Paquin, vice-pré­si­dente Com­mu­ni­ca­tions mar­ke­ting de TELUS Qué­bec, puis­qu’en plus d’ap­puyer nos ar­tistes, nous re­don­nons à un or­ga­nisme de chez nous et un par­te­naire de longue date : Opé­ra­tion En­fant So­leil. »

En ef­fet, un mon­tant d’un dol­lar se­ra re­mis à Opé­ra­tion En­fant So­leil pour chaque com­pi­la­tion ven­due, ini­tia­tive que les cinq membres de Mis­teur Va­laire se sont em­pres­sés de gra­ti­fier d’un ma­gni­fique « thumbs up ».

« Je trouve ça bien parce que c’est une grosse ma­chine TELUS, ex­plique Miss­tress Bar­ba­ra, et ils ne sont pas obli­gés de faire ça. Je pense que ça ne change pas grand-chose pour eux, 1 $, mais pour En­fant So­leil, oui. »

« Comme je re­viens d’un pays où il n’y a ja­mais d’aide, où les en­fants sont dans la rue, je me dis que c’est im­por­tant de s’oc­cu­per de nos en­fants, de notre ave­nir, car c’est es­sen­tiel », ex­plique Sé­bas­tien La­combe, qui re­vient tout juste d’une an­née de res­sour­ce­ment en Afrique. À no­ter que trois ver­sions de po­chette sont dis­po­nibles et l’al­bum-com­pi­la­tion se­ra of­fert en ma­ga­sin, dans cer­taines bou­tiques TELUS et sur les plates-formes nu­mé­riques.

Da­mien Ro­bi­taille

Miss­tress Bar­ba­ra

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.