« Ce disque, c’est l’al­bum de ma vie »

Il y a 10 ans, Da­ny Bé­dar quit­tait le po­pu­laire groupe La Chi­cane et en­tre­pre­nait une car­rière so­lo. Le mu­si­cien est sa­tis­fait du che­min par­cou­ru de­puis qu’il vole de ses propres ailes.

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Yves Leclerc YVES.LECLERC@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Da­ny Bé­dar lan­ce­ra mar­di son sep­tième disque stu­dio in­ti­tu­lé On a tous une his­toire à ra­con­ter.

« Je fais de la vi­sua­li­sa­tion de­puis que j’ai 12 ans et je suis ren­du exac­te­ment où je sou­hai­tais être. Et ça, c’est quelque chose qui m’im­pres­sionne tous les jours. Je re­garde d’où je suis par­ti et où je suis main­te­nant, et je suis par­ti­cu­liè­re­ment fier du che­min par­cou­ru. C’est ex­tra­or­di­naire ! », a-t-il lan­cé la se­maine der­nière, lors d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

Le mu­si­cien ouvre un nou­veau livre avec cet al­bum qu’il a conçu de A à Z dans son stu­dio. Il a com­po­sé les textes, la mu­sique, a réa­li­sé l’al­bum, fait la po­chette et joué tous les ins­tru­ments, sauf la bat­te­rie.

« Je ne sais pas si c’est la sa­gesse ou l’ex­pé­rience, mais j’ai ap­pris avec les an­nées et j’ai évo­lué en tant que réa­li­sa­teur et aus­si comme mu­si­cien. Ce disque, c’est l’al­bum de ma vie », a-t-il lais­sé tom­ber à quelques jours du lan­ce­ment qui au­ra lieu mar­di à L’as­tral, à Mon­tréal.

Cet al­bum, comme le ré­vèle son titre, ra­conte des his­toires. Des choses qu’il a en­ten­dues sur la route et qu’il a aus­si vé­cues.

« J’ai dis­cu­té avec beau­coup de monde au cours des 10 der­nières an­nées. J’ai en­ten­du toutes sortes d’his­toires et il y a aus­si les miennes que j’ai vé­cues. On a tous cha­cun une his­toire à ra­con­ter », a-t-il dit.

LA ROUTE

Même si L’avo­cat du diable, son der­nier disque, a été lan­cé il y a un an, Da­ny Bé­dar avait hâte de sor­tir ces nou­velles chan­sons.

« On a don­né beau­coup de spec­tacles lors de cette tour­née. On a re­vu plein de monde, les salles étaient pleines et j’avais hâte de re­ve­nir avec du nou­veau ma­té­riel et de re­par­tir sur la route », a-t-il dit.

Le mu­si­cien af­firme ne plus te­nir en place à quelques jours du lan­ce­ment.

« J’ai hâte que les gens en­tendent mes nou­velles chan­sons. J’ai ce disque entre les mains de­puis une se­maine et je ca­po­tais bien raide lorsque j’ai ou­vert le boî­tier. L’at­tente est in­ter­mi­nable », a-t-il fait sa­voir.

Le mu­si­cien se­ra cet été sur la route des fes­ti­vals. Il a l’in­ten­tion de jouer quelques nou­velles chan­sons, mais c’est à l’au­tomne qu’il lan­ce­ra la tour­née d’on a tous une his­toire à ra­con­ter.

Da­ny Bé­dar ne re­grette au­cu­ne­ment d’avoir lan­cé sa propre mai­son de disques lorsque Dé­jà Mu- sique, qui l’hé­ber­geait, a fer­mé bou­tique en 2009.

« L’in­dus­trie mu­si­cale a beau­coup chan­gé au cours des der­nières an­nées et je pense avoir réus­si, avec ma pe­tite équipe, à mon­ter quelque chose de bien. J’ai une équipe qui est très ef­fi­cace et ex­tra­or­di­naire. Je suis très bien ser­vi », a-t-il dit.

Bé­dar a dé­ci­dé en 2002 d’al­ler de l’avant et de ne plus com­battre le té­lé­char­ge­ment illé­gal de la mu­sique sur le Web.

« On s’est tous fait vo­ler des chan­sons. J’ai choi­si, à par­tir de 2002, de m’adap­ter à cette nou­velle réa­li­té et de ne plus com­battre la chose. J’ai des fans qui sont fi­dèles et qui achètent mes disques. J’ai choi­si de m’ins­tal­ler dans une “craque” bien pré­cise et je suis très bien dans cette “craque”-là. J’ai 10 ans de car­rière so­lo et ça va très bien », a-t-il ex­pri­mé.

LA CHI­CANE

Bas­siste de La Chi­cane entre 1993 et 2001, Da­ny Bé­dar ne ferme pas la porte à une éven­tuelle re­for­ma­tion du groupe qué­bé­cois pour, peut-être, une sé­rie de spec­tacles.

« Je re­vois Boom à l’oc­ca­sion et mon frère, Mar­tin, qui était bat­teur. J’étais à l’époque un simple bas­siste et c’est la pièce Tu m’manques, que j’avais écrite, qui m’a fait connaître. Je suis main­te­nant chan­teur et gui­ta­riste, et ce se­rait un peu étrange de re­de­ve­nir bas­siste. Les choses ont chan­gé, mais on ne sait ja­mais. C’est peu­têtre quelque chose qui pour­rait m’in­té­res­ser si ça se pré­sente un jour », a-t-il fait sa­voir.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.