Des his­toires et des chan­sons

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Yves Leclerc Agence QMI

ON A TOUS UNE HIS­TOIRE À RA­CON­TER

« Les gens me ra­content toutes sortes d’his­toires lorsque je suis sur la route. Ils me parlent de leurs his­toires d’amour, de cul, de vie ou de ce gars qui est tout le temps dans la lune et qui fait des gaffes. C’est une chan­son re­pré­sen­ta­tive du ton qu’on re­trouve sur mon nou­vel al­bum. On a tous des his­toires mer­veilleuses à ra­con­ter. »

LAISSE-MOI PAS M’AI­MER TOUT SEUL

« Cette chan­son, c’est celle d’un gars qui est bien dans sa peau, qui se sent in­vin­cible et qui a en­vie de vivre quelque chose d’ex­tra­or­di­naire. Il sou­haite que sa pro­chaine femme ne le laisse pas s’ai­mer tout seul. »

AVEC TOI

« C’est un hom­mage à mes pa­rents, qui sont tou­jours en­semble après 42 ans. C’est mon père qui parle à ma mère et qui lui ra­conte qu’il ai­me­rait faire le tour du monde avec elle. Ils sont cutes, mes pa­rents. Ils se donnent tou­jours des becs et se tiennent par la main.»

AU NOM DU PÈRE ET DE MON FILS

« J’ai un ami qui a dé­cou­vert, il n’y a pas long­temps, qu’il était père d’un en­fant dont il ne connais­sait pas du tout l’exis­tence. La mère ne lui en avait ja­mais par­lé. On peut, lors­qu’on est plus jeune, faire comme si rien n’était, mais plus on vieillit, plus c’est quelque chose qui nous parle et qui nous touche. »

PER­DU DANS LA VILLE

« Cette pièce, c’est un peu moi. C’est mon sen­ti­ment vis-à-vis de Mon­tréal que j’aime et qui est comme une femme. Je m’y sens bien et, par­fois, je suis per­du entre deux au­to­mo­biles de mil­lion­naires et la course folle du quo­ti­dien qui ne s’ar­rête ja­mais. Je m’y sens par­fois comme un étran­ger.»

À CEUX QUI

« C’est une chan­son hu­mo­ris­tique et co­mique, où je fesse un peu sur l’in­dus­trie mu­si­cale. Je fais quelques pe­tits clins d'oeil à L’ADISQ et je laisse aux gens le plai­sir de la dé­cou­vrir. »

IL VA FAIRE NUIT

« C’est une chan­son sur quel­qu’un qui ra­conte une his­toire et qui ne se rend ja­mais jus­qu’à la fin. Il s’ar­rête tou­jours quand ça com­mence à de­ve­nir in­té­res­sant en di­sant qu’il va bien­tôt faire nuit. »

HIS­TOIRE DE FA­MILLE

« His­toire de fa­mille, c’est l’his­toire de ma fa­mille et celle de toutes les fa­milles qué­bé­coises. C’est quelque chose d’uni­ver­sel. »

SI TU VEUX

« Ça, c’est une bonne vieille his­toire d’amour. »

JE CHANTE POUR MOI

« C’est une chan­son qui parle de moi. C’est mon his­toire. Celle d’un gars qui n’est pas riche et qui ne cruise pas dans les bars. Ça parle de ma pas­sion pour la mu­sique. C’est une sorte d’hom­mage à ma fa­çon de faire et de voir les choses. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.