POUR LE MEILLEUR ET POUR LE PIRE

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Marc-an­dré Le­mieux Le Jour­nal de Mon­tréal

Mé­lange des genres, clash de gé­né­ra­tions, ren­contres au som­met… Les duos viennent en plu­sieurs va­rié­tés. En voi­ci quelques exemples.

GI­NETTE RE­NO ET JEAN-PIERRE FER­LAND T’es mon amour, t’es ma maî­tresse 1974

Tout comme JeanPierre Fer­land, Gi­nette Re­no n’est pas étran­gère aux duos. Du­rant sa car­rière, la grande dame de la chan­son sou­vent crée l’évé­ne­ment en unis­sant sa voix à celle d’une autre grosse poin­ture de l’in­dus­trie. Par­mi ses col­la­bo­ra­teurs les plus pres­ti­gieux, si­gna­lons Cé­line Dion (Un peu plus haut sur les Plaines d’abra­ham en 2008), Marc Her­vieux ( Fais-moi la ten­dresse en 2009) et Lio­nel Ri­chie ( Hel­lo à Star Aca­dé­mie 2012). Quant à Jean-pierre Fer­land, il est sor­ti de sa re­traite en 2009 pour lan­cer Bi­joux de fa­mille, un al­bum de duos met­tant en ve­dette Éric La­pointe, Bru­no Pel­le­tier et Lyn­da Lemay.

SHA­KI­RA ET WY­CLEF JEAN Hips Don’t Lie 2006

En 2007, Sha­ki­ra ri­va­li­sait de dé­han­che­ments avec Beyon­cé sur Beau­ti­ful

Liar. Quelques mois au­pa­ra­vant, elle se tré­mous­sait sans re­lâche aux cô­tés de Wy­clef Jean sur Hips Don’t Lie, son pre­mier nu­mé­ro un aux États-unis. Un ma­riage réus­si entre deux styles ap­pa­rem­ment aux an­ti­podes : hip-hop et sal­sa.

MA­DON­NA ET BRIT­NEY SPEARS Me Against the Mu­sic 2003

Sep­tembre 2003. Ma­don­na et Brit­ney Spears s’em­brassent à pleine bouche sur la scène des MTV Vi­deo Mu­sic Awards. Le mo­ment s’ins­cri­ra ins­tan­ta­né­ment dans les an­nales de la sta­tion mu­si­cale… et dans la mé­moire des mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs qui re­gar­daient la cé­ré­mo­nie. Un mo­ment in­ou­bliable. On ne peut tou­te­fois pas en dire au­tant de la col­la­bo­ra­tion sui­vante du tan­dem, Me Against the Mu­sic. Pre­mier ex­trait du qua­trième al­bum de Spears, In the Zone, la pièce se hisse au som­met des pal­ma­rès non pas en rai­son de ses qua­li­tés ar­tis­tiques (re­frain peu ac­cro­cheur, réa­li­sa­tion clin­quante), mais grâce à la no­to­rié­té de ses in­ter­prètes.

SERGE GAINS­BOURG ET JANE BIR­KIN

Je t’aime… moi non plus 1969

En­core au­jourd’hui, dif­fi­cile de ne pas rou­gir à l’écoute de cette bal­lade éro­ti­co-romantique truf­fée de sou­pirs, plaintes et gro­gne­ments ex­ta­tiques. Si­gna­lons qu’une version lé­gè­re­ment dif­fé­rente du titre – met­tant en ve­dette Bri­gitte Bar­dot – est sor­tie en 1967. Mais le ma­ri de l’ac­trice a blo­qué la com­mer­cia­li­sa­tion du mor­ceau après avoir me­na­cé Gains­bourg de pour­suites ju­di­ciaires.

CÉ­LINE DION ET PEABO BRY­SON

Beauty and the Beast 1991

Cé­line Dion s’est égo­sillée avec la qua­si-to­ta­li­té du bot­tin des ar­tistes de­puis ses dé­buts. Par­mi ses illustres par­te­naires, ci­tons Bar­bra Strei­sand ( Tell Him en 1997), An­drea Boc­cel­li ( The Prayer en 1999), R. Ke­ly ( I’m Your An­gel en 1998), Ga­rou ( Sous le vent en 2001) et Ma­rio Pel­chat ( Plus haut que moi en 1993). Son duo avec Peabo Bry­son oc­cupe une place spéciale dans la car­rière in­ter­na­tio­nale de l’in­ter­prète puis­qu’il lui a va­lu sa toute pre­mière in­vi­ta­tion aux Os­cars.

RE­NÉ ET NATHALIE SI­MARD Tourne la page 1988

Pa­rue en 1988, Tourne la page s’est his­sée au rang des clas­siques de ka- rao­ké. Lau­réate du Fé­lix du vi­déo­clip de l’an­née et du 45 tours le plus ven­du, la chan­son conti­nue de ré­son­ner dans la tête de tous les Qué­bé­cois près d’un quart de siècle après sa sor­tie. Tout le monde en­semble : « Un avion dé­chire le soir… »

ALI­CIA KEYS ET JACK WHITE

Ano­ther Way to Die 2008

James Bond a connu quelques ra­tés, mais ra­re­ment sur le plan mu­si­cal. Com­po­sé pour la bande so­nore du film Quan­tum of So­lace, Ano­ther Way to Die n’a fait au­cune vague dans les pal­ma­rès… Et pour cause. Ali­cia Keys et Jack White ne donnent pas l’im­pres­sion de chan­ter la même chan­son. « Quand c’est une com­mande, c’est dif­fi­cile de pro­vo­quer l’étin­celle », ré­sume Re­bec­ca Ma­kon­nen.

DA­VID BO­WIE ET MICK JAG­GER Dan­cing in the Street 1985

Deux monstres sa­crés du rock, une col­la­bo­ra­tion va­che­ment pop. Da­vid Bo­wie et Mick Jag­ger ont sur­pris leurs fans res­pec­tifs au mi­lieu des an­nées 1980 en re­pre­nant ce vieux suc­cès soul de Mar­tha and the Van­del­las. En­re­gis­trée en marge du concert-bé­né­fice Live Aid, cette version vi­ta­mi­née compte sur des saxo­phones sur­vol­tés et sur­tout, un vi­déo­clip hop la vie où le tan­dem étrenne ses plus belles re­liques de l’époque (pan­ta­lons taille haute aux cou­leurs vi­brantes, im­per­méable mu­ni d’épau­lettes) en mul­ti­pliant les mou­ve­ments de danse d’un kitsch as­su­mé. On aime ou on dé­teste.

NA­TA­LIE COLE & NAT KING COLE Un­for­get­table 1991

Ce duo vir­tuel entre Na­ta­lie Cole et son dé­funt père a non seule­ment rem­por­té trois prix Gram­my en 1992… il a lan­cé une mode. De­puis ce temps, les la­bels n’hé­sitent pas à res­sus­ci­ter les morts pour créer l’évé­ne­ment. « Na­ta­lie Cole a ou­vert une boîte de Pan­dore cette an­née-là, dit Ni­co­las Tit­tley. Je ne crois pas qu’on res­pecte la vo­lon­té des ar­tistes qui nous ont quit­tés en les fai­sant chan­ter avec tout le monde. Je ne pense pas qu’el­vis Pres­ley au­rait ac­cep­té de chan­ter avec Marie-mai. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.