AN­NIE VILLENUEVE

Un été au théâtre pour

Le Journal de Montreal - Weekend - - LA UNE -

An­nie Ville­neuve et Stéphane E Roy joue­ront un couple sur scène, Isa­belle et Mar­tin, dans la pièce Ils se sont

ai­més. Nous leur avons po­sé 10 ques­tions, cha­cun de leur cô­té, afin de sa­voir s’ils sont com­pa­tibles pour cam­per ce duo… à cou­teaux ti­rés.

Qu’est-ce qui te plaît dans ton per­son­nage ?

An­nie Isa­belle a du ca­rac­tère et elle est dé­ter­mi­née à ga­gner son point de vue. C’est une émo­tive, par­fois trop. Elle est co­lo­rée, pas­sion­née. Elle a la ré­plique fa­cile. Je l’adore à 100 %. Je suis fière de l’in­ter­pré­ter.

Stéphane J’aime le cô­té dé­sin­volte un peu trop sûr de lui, au­to­suf­fi­sant, de Mar­tin et le co­mique de la chose.

En quoi elle (il) te res­semble ?

An­nie On va toutes se re­con­naître dans cette pièce-là. Je suis comme Isa­belle as­sez fière et… j’aime bien ga­gner mon point. J’aime les dis­cus­sions ani­mées et dans la pièce, c’est ça tout le long.

Stéphane (Rire) Mar­tin me res­semble, par son cô­té… au­to­suf­fi­sant et un peu ma­cho qui manque à bien des gars au Qué­bec, un gars qui as­sume son cô­té

Mad man. Je l’as­sume de plus en plus.

En quoi, se­lon toi, ton (ta) par­te­naire de jeu res­semble-il (elle) à son per­son­nage ?

An­nie Stéphane est un per­son­nage en soi ! Il brûle en de­dans, il est en feu à l’in­té­rieur et le per­son­nage qu’il in­carne de­mande ça. Comme Mar­tin, il est par­fois

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.