Dans les COU­LISSES du TALK-SHOW

Pé­né­lope Mcquade a com­men­cé, il y a quelques se­maines, la se­conde sai­son du talk-show qui porte son nom. Plus dé­ten­due, l’ani­ma­trice pro­fite éga­le­ment da­van­tage de son émis­sion que l’an der­nier. Pour sa­voir comment se dé­roule une jour­née type pour l’ani­ma

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Ra­phaël Gen­dron-mar­tin RA­PHAEL.GEN­DRON-MAR­TIN@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

Pé­né­lope Mcquade le men­tionne sans hé­si­ter. L’an­née der­nière, elle était beau­coup dans la per­for­mance. « Je ne connais­sais qu’une per­sonne sur une équipe de 40, dit-elle. C’est comme chan­ger d’école, chan­ger de pays et de­ve­nir pré­si­dente de ta classe. Ça n’a pas de sens. Il a fal­lu que je m’ha­bi­tue au rythme d’une quo­ti- di­enne, que ça fai­sait long­temps que je n’avais pas fait. Ç’a été un ap­pren­tis­sage, mais c’était un pas­sage obli­gé. »

Pour la deuxième sai­son, l’ani­ma­trice a ap­por­té quelques chan­ge­ments à l’ho­raire, qui s’avèrent très bé­né­fiques.

« L’an der­nier, on en­re­gis­trait une émis­sion à 15 h 45 et une autre, en di­rect, à 21 h. Pour cette an­née, j’ai de­man­dé à ce que les en­re­gis­tre­ments soient col­lés, à 18 h et 21 h. Je peux ain­si tra­vailler toute la jour­née à pré­pa­rer les en­tre­vues. »

Elle a aus­si de­man­dé à ne plus tra­vailler les fins de se­maine, ce qu’elle avait fait tout l’été, l’an der­nier. « Quand tu ne vis pas, que tu ne te re­poses pas, que tu ne pro­fites pas de ta vie amou­reuse et so­ciale, tu ne peux pas être une bonne ani­ma­trice. Il y a une énorme dif­fé­rence cette an­née avec l’an der­nier. » L’émis­sion Pé­né­lope Mcquade est dif­fu­sée du lun­di au jeu­di, à 21 h, à Ra­dio-ca­na­da.

15 h 30

2

4

15 h 45

3

De 9 h à 15 h 30

1

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.