LES 10 SPEC­TACLES À NE PAS MAN­QUER

Ce n’est pas moins de 28 spec­tacles de danse et de théâtre qui se­ront pré­sen­tés, du 24 mai au 9 juin pro­chain, dans le cadre du Fes­ti­val Tran­sa­mé­riques. Ce sont des créa­teurs, des ar­tistes, des dan­seurs, des cho­ré­graphes et des ac­teurs ve­nus d’un peu part

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spéciale

SI­DE­WAYS RAIN - DE GE­NÈVE

DANSE

Au­tant en em­porte le flot Ils sont 14, mais semblent pa­raître des mil­liers. Ce spec­tacle de danse qui nous pro­vient de Ge­nève, en Suisse, sous le thème de Au­tant en em­porte le flot. Por­tée par la force du des­tin, on dé­montre que notre seule li­ber­té ré­side dans le pou­voir d’ai­mer. Les 24 et 25 mai au Théâtre Duceppe

IRAKESE GEESTEN - DE BAG­DAD

THÉÂTRE

Re­ve­nir de guerre Pré­sen­té sur une di­zaine de ta­bleaux, ce spec­tacle em­preint d’hu­mour et de beau­té a été ins­pi­ré des dé­sastres en­gen­drés par les conflits ar­més en Irak. C’est le jeune met­teur en scène ira­kien Mo­khal­lad Ra­sem, qui a réus­si à re­le­ver ce dé­fi presque im­pos­sible. C’est sous une forme de poé­sie que Irakese Geesten ex­pose le quo­ti­dien d’un peuple ra­va­gé par la guerre. Les 25, 26 et 27 mai au Théâtre Prospero (en fran­çais, an­glais et arabe)

NA­THAN - DE MON­TRÉAL

THÉÂTRE

∫ Emmanuel Sch­wartz Na­than Bé­né­dict n’est plus qu’un cer­veau, un coeur et deux pou­mons main­te­nus en vie dans une cuve de so­lu­tion sa­line. Grâce à son en­cé­phale, connec­té aux or­di­na­teurs de l’hô­pi­tal, il contraint per­son­nages et ac­teurs à ra­con­ter l’his­toire de l’amé­rique à tra­vers la gro­tesque et grouillante sa­ga de sa fa­mille d’in­tel­lec­tuels sté­riles et dé­voyés. Par Emmanuel Sch­wartz, com­plice de longue date de Wa­j­di Moua­wad, avec entre autres le jeune et ta­len­tueux Étienne Pi­lon. Les 26, 27 et 28 mai au Théâtre Rouge

EN AT­TEN­DANT - DE BRUXELLES

DANSE

Anne Te­re­sa de Keers­mae­ker De re­tour à Mon­tréal, la cé­lèbre cho­ré­graphe belge Anne Te­re­sa de Keers­mae­ker pré­sente En at­ten­dant, comme un long fleuve tran­quille. Ce sont 12 in­ter­prètes, dan­seurs et mu­si­ciens qui vont in­car­ner sur scène les notes d’une mu­sique créée à l’époque des grandes noir­ceurs. En at­ten­dant cé­lèbre la beau­té des corps sur les vers d'un poème an­cien. Les 29 et 30 mai à l’usine C

SUR LE CONCEPT DU VI­SAGE DU FILS DE DIEU - D’ITA­LIE

THÉÂTRE

Ro­meo Cas­tel­luc­ci Une oeuvre fou­droyante sur le sens de la vie. Un homme, qui s’ap­prête à par­tir tra­vailler, a ins­tal­lé son vieux père de­vant la té­lé, et sou­dai­ne­ment, sous le vieillard, une tache s’étend sur le ca­na­pé blanc. Pa­tiem­ment, le fils en­tre­prend de la­ver son père. In­ex­pli­ca­ble­ment, cette scène se dé­roule de­vant l’im­mense et in­son­dable vi­sage d’un Ch­rist de la Re­nais­sance. À la fois ode à la com­pas­sion, mé­di­ta­tion sur la puis­sance sa­crée de l’art, in­ter­ro­ga­tion sur la souf­france et la di­gni­té, ce spec­tacle bou­le­ver­sant in­vite le spec­ta­teur à se re­pen­ser face aux grands ver­tiges de la condi­tion hu­maine. Du 31 mai au 3 juin au Théâtre Duceppe (en ita­lien, fran­çais et an­glais)

CE­SE­NA - DE BRUXELLES ET AN­VERS

DANSE ET MU­SIQUE

Anne Te­re­sa de Keers­mae­ker Ce sont 19 in­ter­prètes, dan­seurs et chan­teurs, qui se re­trouvent fon­dus dans un seul et même corps. Ré­so­nance au présent d’une ère de drame et de vio­lence alors qu’un pape a or­don­né le mas­sacre de la ville de Ce­se­na, en Ita­lie. La dé­vas­ta­tion est pré­sente ain­si que l’es­poir de meilleurs len­de­mains. Le 1er et 2 juin au Théâtre Mai­son­neuve

SOUS LA PEAU, LA NUIT - DE MON­TRÉAL

DANSE

Da­nièle Desnoyers Trois dan­seuses semblent sor­tir d’un ca­ba­ret des an­nées 1940. Nous sommes dans un uni­vers où l’obs­cu­ri­té et l’am­bi­guï­té règnent. Cher­chant constam­ment à étan­cher sa soif d’es­pace, Da­nièle Des­noyer dé­ploie un lan­gage à forte den­si­té émo­tion­nelle à tra­vers ses cho­ré­gra­phies.

Du 2 au 4 juin à l’usine C

NA­TURE MORTE – DE MON­TRÉAL

PER­FOR­MANCE ET THÉÂTRE

Ju­lie An­drée T. Des ta­bleaux faits de chair, de cou­leur et de lu­mière fa­çonnent les étapes d’un voyage insolite dans la ma­gie de l’abs­trait. Une fu­sion de lan­gage qui trans- gresse les codes du théâtre et de la per­for­mance. Ce spec­tacle est une poé­sie vi­suelle so­nore qui rend les es­prits libres et va­ga­bonds. Du 4 au 6 juin à l’es­pace Go

SO­LI­TUDES SO­LO - DE MON­TRÉAL

DANSE

Pour mieux dé­voi­ler ses dan­seurs, le cho­ré­graphe Da­niel Lé­veillé joue la carte de l’épreuve so­lo. Une beau­té su­blime d’in­ter­prètes qui évo­lue­ront sur les vio­lons de la mu­sique de Bach. Une dou­ceur in­at­ten­due presque ly­rique. Du 7 au 9 juin au Théâtre Rouge

LA PÉ­RÉ­GRIN CHÉ­RU­BI­NIQUE - DE MON­TRÉAL

THÉÂTRE

Da­niel Le­veillé

Pol Pel­le­tier Obs­ti­née ma­gni­fique, Pol Pel­le­tier re­vient en force, por­tée par les mots de Jo­vette Mar­ches­sault et en­ve­lop­pée des mu­siques in­tem­po­relles de Jean-jacques Le­mêtre. La pé­ré­grin ché­ru­bi­nique, pré­sen­té dans une an­cienne église, ré­vèle la lente ago­nie et la vio­lente ex­tase mys­tique d'une femme en pè­le­ri­nage. Du 6 au 8 juin à l’église Sainte-bri­gide

IRAKESE GEESTEN

SO­LI­TUDES SO­LO

EN AT­TEN­DANT

SOUS LA PEAU, LA NUIT

CE­SE­NA

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.