mu­sique

Mi­ka

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Va­nes­sa Gui­mond VA­NES­SA.GUI­MOND@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM

L’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète bri­tan­nique — qui s’ex­prime dans un fran­çais im­pec­cable — a eu l’im­pres­sion de com­plé­ter la pre­mière étape de ses re­trou­vailles avec son pu­blic qué­bé­cois lors de son pas­sage à la grande fi­nale de Star Aca­dé­mie, en mars der­nier.

« Je ne par­ti­cipe ja­mais à ce genre d’émis­sion, ad­met-il. Par contre, quand la pro­duc­tion m’a ex­pli­qué ce qu’elle sou­hai­tait faire, et lorsque j’ai consta­té à quel point leur dé­marche était sin­cère, j’ai sen­ti qu’ils ne cher­chaient pas seule­ment à re­ce­voir un ar­tiste sur leur pla­teau. Ils vou­laient créer quelque chose de bien. »

Ce­lui qui, au mo­ment de notre en­tre­tien, se trou­vait à Londres afin de mettre la touche fi­nale à son pro­chain al­bum, tra­vaille éga­le­ment à la concep­tion de son spec­tacle ex­té­rieur. En plus de s’ar­rê­ter à Saint-jean-sur-Ri­che­lieu, Mi­ka vi­si­te­ra de nom­breux pays d’eu­rope, et ce, dès le 17 juin.

« Les tour­nées es­ti­vales me donnent l’oc­ca­sion de mettre la mu­sique au centre du spec­tacle. Comme nous nous pro­dui­sons de­hors, nous nous concen­trons sur le rap­port entre le pu­blic, la mu­sique et moi. Ce n’est pas aus­si théâ­tral que lorsque nous nous pro­dui­sons dans un aré­na ou un théâtre. »

L’EX­PÉ­RIENCE MI­KA

Cette tour­née ex­té­rieure se­ra éga­le­ment l’oc­ca­sion par­faite pour Mi­ka de pré­sen­ter les chan­sons qui se re­trou­ve­ront sur son troi­sième al­bum The Ori­gin of Love, qui de­vrait pa­raître d’ici la fin de l’été.

« Je compte tes­ter des nou­velles chan­sons, mais aus­si chan­ter les meilleures chan­sons des deux disques pré­cé­dant, a-t-il ex­pli­qué. D’avoir trois al­bums, c’est un nou­veau

fee­ling. Ça change vrai­ment les choses. Main­te­nant, je peux choi­sir les chan­sons qui, se­lon moi, sont les meilleures. »

L’ar­tiste compte re­vi­si­ter ses plus grands suc­cès avec un « nou­veau son et une nou­velle éner­gie ». Pour se faire, il se­ra ac­com­pa­gné d’une nou­velle équipe com­po­sée de cinq mu­si­ciens.

« Je veux que le pu­blic qui se pré­sente à mon concert soit trans­por­té dans un autre uni­vers pen­dant deux heures, a-t-il pour­sui­vi. Si je veux que les gens vivent une réelle ex­pé­rience, qu’ils se mettent à dan­ser, puis à pleu­rer, puis à rire, je dois ab­so­lu­ment éta­blir une sé­pa­ra­tion entre le spec­tacle et la réa­li­té. Ç’a tou­jours été mon truc. »

Mi­ka dit ado­rer se pro­duire dans le cadre de fes­ti­vals. « Les gens sont dé­jà plon­gés dans une am­biance par­ti­cu­lière. Ils sont dé­jà ailleurs dans leur es­prit. »

Même si l’ac­cent se­ra mis sur la mu­sique, l’ar­tiste pro­met un spec­tacle qui se­ra « vi­suel­le­ment dé­li­cieux ».

« Il faut que les gens soient à la fois sé­duits et sur­pris. »

AL­BUM EN CONSTRUC­TION

Mi­ka, qui dit avoir mis du temps à pré­pa­rer son troi­sième disque afin de s’as­su­rer que ce­lui-ci soit réus­si, ex­plique que ce nou­vel opus ne s’ins­crit pas dans la li­gnée de ses deux pre­miers al­bums Life in Car­toon Mo

tion et The Boy Who Knew Too Much. « Quand j’ai fait mon pre­mier disque, j’étais dans une bulle. J’avais be­soin de res­sen­tir cer­taines choses et de me perdre dans un monde ima­gi­naire. Ç’a été fait sans ob­jec­tif com­mer­cial, ex­plique-t-il. Ce qui s’est pro­duit avec le deuxième al­bum a chan­gé ma vie. Les gens m’avaient dit, pen­dant la créa­tion de mon pre­mier disque, que c’était de la merde, mais quand ils ont réa­li­sé que j’ob­te­nais du suc­cès, ils m’ont de­man­dé de re­faire la même chose. Je me suis alors iso­lé. En six mois, j’ai écrit un bel al­bum, mais c’était le pro­lon­ge­ment du pre­mier. »

Pour la créa­tion de The Ori­gin of Love, Mi­ka avait be­soin de mou­ve­ment. C’est ain­si qu’il s’est re­trou­vé à Mon­tréal, entre autres, où il a tra­vaillé avec Nick Lit­tle­more du duo Em­pire of the Sun.

L’ar­tiste, qui a éga­le­ment col­la­bo­ré avec Phar­rell Williams et Klas Åh­lund (Ted­dy­bears), au­ra mis cinq mois avant de ren­trer chez lui.

« Je me suis en­tou­ré de gens très ta­len­tueux. Ce qui en ré­sulte, c’est de la mu­sique qui ren­dra les gens heu­reux, af­fir­met-il. En tant que mu­si­cien, j’ai l’im­pres­sion d’avoir sui­vi ma propre voie. Cet al­bum ne suit au­cune mode. Il ne sonne pas comme tout ce que l’on peut en­tendre à la ra­dio. »

MI­KA Mi­ka se­ra à l’in­ter­na­tio­nal

de mont­gol­fières de Saint-jean-sur-ri­che­lieu

le 15 août pro­chain.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.