LE DÉ­MON S’ÉVEILLE LA NUIT

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND -

Toutes les femmes vou­laient lui res­sem­bler et tous les hommes vou­laient être à ses cô­tés, mais Ma­ri­lyn souf­frait d’un mal ter­rible. Dans le livre Frag­ments, réunis­sant poèmes, écrits in­times et lettres de la star, ré­édi­té en 2010, on ap­prend que Ma­ri­lyn était pro­fon­dé­ment an­gois­sée à l’idée de dé­ce­voir et qu’elle avait un be­soin vis­cé­ral de plaire et d’être ai­mée. «Peur de me don­ner les nou­velles ré­pliques/je ne se­rai peut-être pas ca­pable de les ap­prendre/je fe­rai peut-être des er­reurs/les gens vont pen­ser que je ne suis pas bonne, ou rire et/me ra­bais­ser, ou en­core pen­ser que je ne sais pas jouer./les femmes ont l'air sé­vère et cri­tique-/in­ami­cales et froides en gé­né­ral/crainte que le réa­li­sa­teur pense que je ne vaux rien./me sou­viens des mo­ments où je ne pou­vais lit­té­ra­le­ment/pas faire la moindre chose», écri­vait-elle en 1951.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.