UNE IDÉE SAU­GRE­NUE

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie

Film de Pas­cal Chaumeil. Avec Diane Kru­ger et Da­ny Boon.

L’in­trigue de base est juste as­sez ori­gi­nale et mar­rante pour qu’on y prête at­ten­tion. Bien­ve­nue dans la fa­mille d’Isa­belle (Diane Kru­ger, qui fait de plus en plus car­rière outre-At­lan­tique en ce mo­ment), où toutes les femmes sont frap­pées d’une ma­lé­dic­tion pour le moins in­usi­tée. Il leur faut deux ma­riages avant de trou­ver le grand amour, leurs pre­mières épou­sailles se sol­dant in­va­ria­ble­ment par un échec cui­sant.

De­puis 10 ans, Isa­belle file le par­fait amour avec Pierre (Ro­bert Pla­gnol), ren­con­tré lors de ses études de den­tis­te­rie et de­ve­nu aus­si son as­so­cié. Mais il y a un hic. Isa­belle veut des en­fants, Pierre aus­si. Sauf que la fa­mille du mon­sieur est lé­gè­re­ment «vieille école» et n’en­vi­sage la re­pro­duc­tion que dans le cadre des liens sa­crés du ma­riage.

Isa­belle pa­nique. Que faire? Bien in­ten­tion­née, sa soeur lui conseille un voyage éclair à Stock­holm, en Suède, ca­pi­tale eu­ro­péenne du ma­riage à la Las Ve­gas: je t’épouse et je te di­vorce entre deux avions. Une fois ces pre­mières noces cé­lé­brées et rom­pues, Isa­belle pour­ra donc dire «oui» de tout son coeur à son ché­ri sans craindre la rup­ture consé­cu­tive à la fa­meuse ma­lé­dic­tion fa­mi­liale.

Mais il y a un hic, oui, un autre. Le type re­cru­té pour ce ma­riage blanc ne se pointe pas et Isa­belle doit faire preuve d’ima­gi­na­tion et de dé­brouillar­dise. Elle jette donc son dé­vo­lu sur Jean-Yves (Da­ny Boon), em­ployé pour le Guide du rou­tard, per­son­nage aus­si ex­cen­trique que désa­gréable. Ne re­cu­lant de­vant rien, elle le suit jus­qu’au Kenya, en Afrique, où elle s’ar­range pour lui faire fran­chir le pas de la porte de la case nup­tiale d’une tri­bu Mas­saï. Ce ma­riage bi­don dé­sor­mais cé­lé­bré, Isa­belle re­prend le che­min de ses pé­nates pa­ri­siens pour conti­nuer de pré­pa­rer son vrai ma­riage avec Pierre.

SUR­EN­CHÈRE

Mais il y a un hic (oui, en­core!). Jean-Yves a fait en­re­gis­trer ces épou­sailles au pied du Ki­li­mand­ja­ro et Isa­belle part donc le re­joindre à Mos­cou pour ré­gler le di­vorce. Mais le pro­blème est que notre ba­rou­deur est tom­bé amou­reux d’Isa­belle, qui va donc être aus­si désa­gréable que pos­sible pour s’en dé­bar­ras­ser. Elle va néan­moins s'amou­ra­cher de lui... elle aus­si.

Entre tous ces «hics» et ces re­bon­dis­se­ments ti­rés par les che­veux, ce qui avait com­men­cé comme une ai­mable co­mé­die ro­man­tique se trans­forme ra­pi­de­ment en sur­en­chère de «n’im­porte quoi», les fils du scé­na­rio étant tel­le­ment gros qu’on n’y croit pas une se­conde.

Ou­bliez donc ce Plan par­fait qui est loin de l’être et voyez — ou revoyez — L’ar­na­coeur, une co­mé­die ro­man­tique par­ti­cu­liè­re­ment pé­tillante.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.