QUEL SE­RA LE MEILLEUR AL­BUM CA­NA­DIEN ?

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Ra­phaël Gen­dron-Martin Le Jour­nal de Mon­tréal

En l’es­pace de seule­ment sept ans, le Prix Po­la­ris a ga­gné une cré­di­bi­li­té très en­viable sur la scène mu­si­cale in­ter­na­tio­nale. Avec des ga­gnants tels Feist, Ar­cade Fire, Kark­wa et Pa­trick Wat­son, dé­ter­mi­nés par des ju­rys spé­cia­li­sés, le Po­la­ris es­saie de se te­nir loin des autres ga­las mu­si­caux plus com­mer­ciaux. En­tre­tien avec son fon­da­teur, Steve Jor­dan.

Sorte de cou­sin ca­na­dien au bri­tan­nique Mer­cu­ry Prize, le Po­la­ris Mu­sic Prize vise à ré­com­pen­ser an­nuel­le­ment le meilleur al­bum au pays, sans consi­dé­ra­tion pour le genre mu­si­cal ni les chiffres de ventes.

Dès son im­plan­ta­tion en 2006, le prix a re­çu une cré­di­bi­li­té qua­si im­mé­diate, se­lon Steve Jor­dan. «Nous sommes très trans­pa­rents à pro­pos du pro­ces­sus de sé­lec­tion des al­bums. Et nous nous sommes ren­du compte qu’il y avait un be­soin dans l’in­dus­trie à ce ni­veau. Les gens adorent la musique et ils étaient frus­trés par d’autres ga­las mu­si­caux.»

Mal­gré tout, Steve Jor­dan re­con­naît que le Po­la­ris n’a pas été aus­si fa­cile à adop­ter au­près des mu­si­ciens, à ses dé­buts. «Je me sou­viens avoir eu une longue conver­sa­tion avec le groupe Wolf Pa­rade, juste pour réus­sir à les in­vi­ter au pre­mier ga­la. Ils étaient très scep­tiques, comme cer­tains autres ar­tistes. Mais au bout du compte, ils nous ont re­mer­ciés de les avoir in­vi­tés.»

IM­PACT SUR LES VENTES

Au fil des ans, on a pu consta­ter que le ga­gnant du Prix Po­la­ris pou­vait bé­né­fi- cier de meilleures ventes dans les jours sui­vant son triomphe.

«Ce­la a un im­pact sur le mar­ché, même pour des al­bums qui sont sor­tis il y a plus d’un an. Je me sou­viens que Pa­trick Wat­son m’a dit qu’il se fai­sait par­ler de sa vic­toire au Po­la­ris même deux ans plus tard.»

En 2011, la vic­toire d’un pre­mier ar­tiste fran­co­phone, le groupe Kark­wa, avait sus­ci­té une pe­tite contro­verse dans le reste du Ca­na­da. «Quand on parle de la langue, c’est tou­jours un su­jet chaud, dit Steve Jor­dan. Mais à mes yeux, ça ne fait que dé­mon­trer que les gens portent une at­ten­tion à notre prix. S’ils s’en fou­taient, il n’y au­rait pas de contro­verse.» La liste de pré­sé­lec­tion des 40 al­bums du Prix Po­la­ris se­ra an­non­cée pour la pre­mière fois à Mon­tréal, le 13 juin. Les 10 fi­na­listes se­ront par la suite dé­voi­lés le 16 juillet. Le Ga­la Po­la­ris se tien­dra fi­na­le­ment le 23 sep­tembre, à To­ron­to. Pour tous les dé­tails: po­la­ris­mu­sic­prize.ca.

PHO­TO COUR­TOI­SIE, DUS­TIN RABIN

La chan­teuse Feist et le fon­da­teur du prix Po­la­ris, Steve Jor­dan

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.