ÉLEC­TRO <<HU­MA­NISE>>

Roboami, c’est le nou­veau pro­jet de Jé­rôme Du­pras, bas­siste des Cow­boys Frin­gants, et de Si­mon Lan­dry, moi­tié du duo Se­cret Sun. Si le nom du groupe contient le mot «ami», ce n’est pas un ha­sard, puisque la for­ma­tion est com­plé­tée par Oli­vier Veillette et

Le Journal de Montreal - Weekend - - MUSIQUE - Va­nes­sa Gui­mond VA­NES­SA.GUI­MOND@QUE­BE­COR­ME­DIA.COM L’ave­nir de l’amour de Roboami est pré­sen­te­ment dis­po­nible.

«Il y a des ha­sards de la vie comme ce­lui-là. Oli­vier et Jé­rôme, ce sont des amis de tou­jours, des co­pains du se­con­daire, a ra­con­té Jé­rôme Du­pras, à peine ren­tré d’un sé­jour en Eu­rope avec les Cow­boys Frin­gants. Je sa­vais qu’ils fai­saient un peu de musique sur or­di­na­teur, mais nous n’en par­lions ja­mais. Ç’a été comme ça pen­dant 15 ans.»

C’est donc par ha­sard que Jé­rôme et Si­mon, qui col­la­borent sur plu­sieurs pro­jets (Si­mon ac­com­pagne les Cow­boys Frin­gants sur scène, entre autres), ont dé­cou­vert le tra­vail de leurs com­parses.

«Ils avaient créé en­vi­ron 1000 sé­quences d’une mi­nute. Ils n’avaient pas de chan­sons com­plètes, a ex­pli­qué Jé­rôme. Ce sont eux qui ont dé­ve­lop­pé cet uni­vers des an­nées 80, élec­tro-kitsch, qui ca­rac­té­rise l’al­bum.»

«Nous avons eu un coup de coeur, a ajou­té Si­mon. Nous avons réa­li­sé qu’il y avait quelque chose d’in­té­res­sant à faire avec ça.»

Les mu­si­ciens se sont donc lan­cés dans la créa­tion de «vé­ri­tables» chan­sons à par­tir d’ex­traits com­po­sés élec­tro­ni­que­ment. Pour y ar­ri­ver, ils ont dû faire un tri, en as­sem­bler quelques-uns et en dé­ve­lop­per d’autres. C’est ain­si que sont nées les 11 pièces qui se re­trouvent sur le pre­mier disque de Roboami, in­ti­tu­lé

L’ave­nir de l’amour.

«Après avoir fait tout le tra­vail sur or­di­na­teur, nous sommes al­lés en stu­dio. Nous avons re­fait les cla­viers, les basses, les bat­te­ries. Le but, c’était d’hu­ma­ni­ser tout ce­la», a ex­pli­qué Jé­rôme.

«L’idée, c’était de prendre ce qui avait été fait sur un lap­top et d’y in­suf­fler la ma­gie du stu­dio, a pré­ci­sé Si­mon. On en­tend la dif­fé­rence, c’est plus vi­vant.»

CHAN­GE­MENT DE CAP

L’uni­vers de Roboami est bien loin de ce­lui des pro­jets prin­ci­paux de Jé­rôme Du­pras et Si­mon Lan­dry. Les ama­teurs des Cow­boys Frin­gants ne doivent pas s’at­tendre au folk rock fes­tif au­quel ils sont ha­bi­tués. Quant à Si­mon Lan­dry, bien qu’il ait tou­ché à plu­sieurs styles avec Bé­lu­ga (le groupe n’existe plus), il donne plu­tôt dans une pop-élec­tro pla­nante avec Se­cret Sun.

«C’est un uni­vers au­quel j’avais moins tou­ché, alors ça m’at­ti­rait, a af­fir­mé Jé­rôme. C’est une musique très ima­gée, pla­nante et aé­rienne.»

«Il y a même quelque chose de ci­né­ma­to­gra­phique là-de­dans, a ajou­té son com­plice. Les mé­lo­dies nous ont réel­le­ment fas­ci­nés.»

Comme ils ont un ho­raire très char­gé, les mu­si­ciens ont mis deux ans à créer ce disque, à temps per­du. Il leur au­ra même fal­lu plus de six mois avant de trou­ver le chan­teur qui al­lait prê­ter sa voix aux trois pièces de l’al­bum qui ne sont pas ins­tru­men­tales. Fi­na­le­ment, c’est Pat No (les Breast­fee­ders, Ca­féïne), qui a ac­cep­té ce rôle.

«On par­tage le même lo­cal de pra­tique, a ra­con­té Jé­rôme. Fi­na­le­ment, cette aven­ture en est une qua­si fa­mi­liale. Il y a même Alain Ca­ron, qui col­la­bore aus­si avec La Tri­bu (leur mai­son de disques), qui a ac­cep­té de ve­nir jouer de la basse sur cer­taines pièces. Steve Ga­gné et Marc-An­dré Bra­zeau, qui tra­vaillent avec les Cow­boys, ont éga­le­ment col­la­bo­ré à l’al­bum. Nous avons joué dans nos ré­seaux pour ajou­ter de la cou­leur à nos chan­sons.»

VIE SUR SCÈNE

À quelques heures du lan­ce­ment de leur al­bum, qui a eu lieu le 28 mai, le groupe se di­sait en­chan­té par la ré­ponse mé­dia­tique en­tou­rant la sor­tie du disque. Plus qu’un simple pro­jet ex­pé­ri­men­tal, Roboami de­vrait avoir une vie sur scène, et ce, dès l’au­tomne.

«Ç’a pris deux ans et de­mi pour que nous sor­tions un disque, car nous avions trop de pro­jets, mais nous vou­lons ab­so­lu­ment ame­ner Roboami sur scène, a af­fir­mé Jé­rôme. Nous al­lons mon­ter un concert à géo­mé­trie va­riable. Nous ne se­rons donc pas obli­gés d’être tou­jours les quatre sur scène pour pré­sen­ter les chan­sons. Nous éva­luons les pos­si­bi­li­tés.»

Pour le mo­ment, le qua­tuor es­père mon­ter un show­case qui pour­rait être pré­sen­té dans le cadre de di­vers évé­ne­ments comme M pour Mon­tréal, par exemple. Leur ob­jec­tif: faire voya­ger leur musique. Le groupe tra­vaille dé­jà à la com­po­si­tion de nou­velles chan­sons.

PHO­TO LEPOUN, COUR­TOI­SIE

ROBOAMI Jé­rôme Boi­vin, Jé­rôme Du­pras, Oli­vier Veillette et Si­mon Lan­dry forment le groupe Roboami.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.