CHER­CHER L’ÂME SOEUR SUR LE WEB

Écrite en 1995 par l’au­teure Ca­role Trem­blay, la pièce Femme cherche homme déses­pé­ré­ment a ga­gné la fa­veur du pu­blic no­tam­ment lors­qu’elle a été pré­sen­tée l’été der­nier au Théâtre Beau­mont-saint-mi­chel. C’est main­te­nant au tour du Théâtre Sainte-adèle de

Le Journal de Montreal - Weekend - - THÉÂTRE - Louise Bour­bon­nais Col­la­bo­ra­tion spéciale

«C’est une pièce très drôle et ma­gni­fi­que­ment bien écrite», lance d’en­trée de jeu la co­mé­dienne Mi­reille Dey­glun qui fe­ra un re­tour au théâtre pour toute la sai­son es­ti­vale après plu­sieurs an­nées.

«C’est aus­si un re­tour plus pré­ci­sé­ment au Théâtre de Sainte-Adèle alors que j’y jouais, il y a 30 ans, pré­cise Mi­reille Dey­glun. C’était en 1983, j’étais de la dis­tri­bu­tion de la pièce Le divan. »

Si la co­mé­dienne s’est per­mis une si longue ab­sence au théâtre, ce fut prin­ci­pa­le­ment par amour pour ses en­fants et la vie de fa­mille. «L’été, on par­tait en va­cances mon conjoint et moi avec les en­fants, et je te­nais à être de la par­tie, ex­plique la co­mé­dienne. À pré­sent, ils sont grands et au­to­nomes, ce qui me per­met de re­nouer avec le théâtre.»

Pour la co­mé­dienne, il s’agit d’un grand bon­heur d’être de la dis­tri­bu­tion de cette pièce. «Il s’agit de l’un des plus grands suc­cès de l’été der­nier avec un nombre re­cord d’as­sis­tances. À ce bon­heur s’ajoute le plai­sir de tra­vailler avec un met­teur en scène et une équipe de co­mé­diens for­mi­dables.»

L’AMOUR VIA IN­TER­NET

Dans cette his­toire, Mi­reille Dey­glun in­carne Liliane, une femme de car­rière, vi­vant dans un su­perbe condo. «Mon per­son­nage est une cé­li­ba­taire qui n’est pas mal­heu­reuse pour au­tant, ra­conte l’ac­trice. Dans ma vie per­son­nelle, je suis en couple de­puis fort long­temps, mais j’ai des amies qui sont cé­li­ba­taires et qui ne s’en sortent pas plus mal.»

Si Liliane vit seule, sa meilleure amie, Mi­mi, in­ter­pré­tée par Chantale Ba­ril, est en couple et ne peut conce­voir que son amie d’en­fance puisse être heu­reuse, tout en étant cé­li­ba­taire. Ain­si, Mi­mi, à la per­son­na­li­té flam­boyante, fe­ra des pieds et des mains pour convaincre Liliane à s’ins­crire sur un site de ren­contre sur le web. C’est un peu à re­cu­lons qu’elle fi­ni­ra par ac­cep­ter en se lais­sant en­traî­ner dans le jeu, bien qu’elle n’y croie pas tout à fait.

TOUT POUR QUE ÇA MARCHE

Mi­mi s’oc­cu­pe­ra de tout. Des ins­crip­tions, comme des ren­contres. «En fait, Mi­mi se fe­ra pas­ser pour moi et ira jus­qu’à fil­trer les can­di­dats», an­nonce l’in­ter­prète. Ain­si, les hommes se­ront in­vi­tés chez Liliane, alors que celle-ci de­meu­re­ra ca­chée, écou­tant der­rière une porte les échanges entre les as­pi­rants et sa meilleure amie. S’il y a in­té­rêt, elle ira se pré­sen­ter.

Mal­gré tous les ef­forts de Mi­mi pour dé­cro­cher les meilleurs can­di­dats, on ne s’éton­ne­ra pas de voir dé­am­bu­ler plu­sieurs hommes à la per­son­na­li­té dou­teuse.

On ap­prend que les fa­meux as­pi­rants se­ront, pour la plu­part, plus ou moins ta­rés. Ce sont les co­mé­diens Ro­ger La­rue et Da­niel Tho­mas qui, à tour de rôle, in­car­ne­ront les pires spé­ci­mens, en dé­fi­lant chez Liliane afin de ren­con­trer l’amour.

On nous ré­vèle éga­le­ment que les hommes ne sont pas né­ces­sai­re­ment ce qu’ils pré­tendent être dans leur pro­fil, de sorte qu’on tom­be­ra sur des cas par­ti­cu­liers. «Outre la co­mé­die, je crois que les spec­ta­teurs se­ront tou­chés par le lien d’ami­tié qui existe entre ces deux femmes», ex­plique Mi­reille Dey­glun. Est-ce que Liliane fi­ni­ra par ren­con­trer l’âme soeur? À de­mi-mot, on com­prend que oui. Se­lon la co­mé­dienne, cer­taines per­sonnes, après avoir vu ce spec­tacle, au­ront peut-être en­vie de ten­ter leur chance sur le web afin de ren­con­trer l’amour de leur vie.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.