EX-YOU­GO­SLA­VIE : LE PAYS QUI A OU­BLIÉ

Le Journal de Montreal - Weekend - - VACANCES - Gilles Proulx Col­la­bo­ra­tion spéciale

Quand j’avais 30 ans, ce pays so­cia­liste dé­fiait pour­tant Mos­cou. On sur­nom­mait le ma­ré­chal Ti­to le «de Gaulle de l’Est». Le tou­risme était in­exis­tant. On ne par­lait pas de Croates (ca­tho­liques), de Serbes (or­tho­doxes) ou de Bos­niaques (mu­sul­mans), et on n’ima­gi­nait pas qu’une guerre ci­vile cou­vait. Après l’ef­fon­dre­ment de l’URSS, l’iden­ti­té you­go­slave s’est cra­que­lée. Une fré­né­sie na­tio­na­liste a plon­gé le pays dans une hor­rible guerre fra­tri­cide. En 1994, j’ai vi­si­té cette contrée à feu et à sang avec le ré­gi­ment Prin­cess Pa­tri­cia, et j’ai vu les villes de Du­brov­nik, Split, Mos­tar et même Sa­ra­je­vo à moi­tié dé­truites. Ah, ce qu’on ou­blie vite! En 2000 et en 2008, les ca­fés et res­tau­rants s’étaient ré­ac­ti­vés, avec leurs chan­teurs de sé­ré­nades. La Croa­tie in­dé­pen­dante réa­lise son plein po­ten­tiel tou­ris­tique avec sa côte Adria­tique ser­tie de mer­veilleuses ruines ro­maines.

1. Con­trai­re­ment à Jean Chré­tien, je por­tais mon casque bleu à l’en­droit! Pen­dant 11 jours, au sein d’un convoi mi­li­taire, on me re­com­man­dait de ne ja­mais l’ôter. Le dan­ger, c’étaient les ti­reurs em­bus­qués. 2. Même si la guerre n’était pas fi­nie, ces en­fants sa­ra­jé­viens sem­blaient fins prêts pour les belles an­nées qui al­laient suivre! Ces beaux sou­rires contras­taient avec la ca­tas­trophe am­biante. 3. Re­cons­truite avec les mêmes pierres, Du­brov­nik a main­te­nant re­pris son titre de reine du tou­risme. Dans son centre-ville, il y a une vieille phar­ma­cie da­tant du 13e siècle qui a re­com­men­cé à vendre des as­pi­rines de len­de­main de veille au lieu de pan­se­ments pour bles­sés par balle. 4. À Sa­ra­je­vo, cet édi­fice qui rap­pelle si­nis­tre­ment la Place Ville-Ma­rie s’est fait mi­trailler et pi­lon­ner sans re­lâche pen­dant des mois. Ce genre de ruines ur­baines illustre bien ce que fait une guerre ci­vile re­li­gieuse dans un pays mo­derne. 5. Le len­de­main de l’ex­plo­sion d’une mine dans ces pa­rages, mon convoi al­lait consul­ter les ha­bi­tants. 6. Ce pont mé­dié­val, que la bê­tise hu­maine a ra­sé pen­dant la guerre, a été re­cons­truit. En 2008, on y or­ga­ni­sait des con­certs rock. Comme quoi la musique fait ou­blier bien des choses.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.