LE SU­PER-HÉ­ROS PREND SON EN­VOL

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Bruce Kirk­land Agence QMI

L’homme d’acier

Film de Zack Sny­der. Avec Hen­ry Cavill, Amy Adams, Mi­chael Shan­non, Rus­sell Crowe.

Grâce à L’homme d’acier, Su­per­man re­de­vient su­per co­ol. Ce nou­veau film de su­per­hé­ros de bandes des­si­nées bé­né­fi­cie d’une im­pres­sion­nante dis­tri­bu­tion me­née par le Bri­tan­nique Hen­ry Cavill. L’his­toire des ori­gines de Su­per­man est re­la­ti­ve­ment bien nar­rée, ai­dée par des ef­fets spé­ciaux épiques et l’ac­tion ha­le­tante du der­nier acte.

Le re­boot de Zack Sny­der offre à Su­per­man ce que le Bat­man: le com­men­ce­ment de Ch­ris­to­pher No­lan a of­fert au film Le che­va

lier noir: un nou­veau dé­part. L’am­biance y est beau­coup plus sombre, tout en conser­vant une par­tie du mythe vieux de 80 ans, ce qui sau­ra sé­duire les pu­ristes (même si cer­tains se­ront tout de même in­di­gnés).

La connexion avec Ch­ris­to­pher No­lan n’est pas un ha­sard: Sny­der a réa­li­sé le film à par­tir d’un scé­na­rio co­écrit par No­lan et Da­vid S. Goyer, l’un de ses col­la­bo­ra­teurs sur Bat­man. Le ci­néaste est aus­si l’un des huit pro­duc­teurs.

PROPRE PER­SON­NA­LI­TÉ

En tant que per­son­nage, Su­per­man avait été

ban­ni de la Terre des geeks, sur­tout après que la sé­rie de Ch­ris­to­pher Reeve eut dé­gé­né­ré en spec­tacle au ra­bais dans les an­nées 1980. Le

re­tour de Su­per­man, le re­boot ra­té de Bryan Sin­ger en 2006, n’a rien fait pour faire re­vivre le per­son­nage.

L’homme d’acier, lui, n’a au­cun lien avec les an­ciens films de la fran­chise, il a sa propre per­son­na­li­té. Pour la pre­mière fois, Su­per­man est en proie à un conflit pro­fond qui est an­cré dans la réa­li­té, une réa­li­té hu­maine où s’en­tre­mêlent doute, culpa­bi­li­té fa­mi­liale et lutte éter­nelle entre le bien et le mal.

L’homme d’acier ra­conte une ver­sion éla­bo­rée de l’his­toire de la pla­nète Kryp­ton, comment elle a im­plo­sé et comment les pa­rents de Su­per­man l’ont en­voyé sur Terre en vais­seau spa­tial lors­qu’ils ont su que leur pla­nète était condam­née. Rus­sell Crowe et Aye­let Zu­rer jouent les pa­rents en deuil, mais seul Crowe ré­ap­pa­raît à plu­sieurs re­prises sous forme de «fan­tôme» pour pro­di­guer ses conseils.

Après l’écra­se­ment du vais­seau dans un champ, le bé­bé est dé­cou­vert par des fer­miers, les Kent (Ke­vin Cost­ner et Diane Lane). Le film saute alors mal­adroi­te­ment dans la vie de Clark Kent, jeune homme bar­bu qui manque de confiance en soi, se mé­fie de ses su­per­pou­voirs et an­goisse sur son iden­ti­té.

Avec une me­nace d’in­va­sion ex­tra­ter­restre ini­tiée par Zod, le pére bio­lo­gique de Su­per­man, L’homme d’acier se trans­forme en un gi­gan­tesque «nous contre eux», avec le dra­peau étoi­lé et les pro­pos xé­no­phobes de l’ar­mée amé­ri­caine en toile de fond. Mais ce sont les ac­tions de Su­per­man/Clark Kent qui dé­ter­mi­ne­ront le sort de la pla­nète. L’homme

d’acier laisse pré­sa­ger quelques belles aven­tures pour le su­per-hé­ros.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.