RIRE ET DÉ­LIRE GA­RAN­TIS

This Is the End

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI

Film de Evan Gold­berg et Seth Ro­gen.

Avec James Fran­co, Jonah Hill, Seth Ro­gen, Jay Ba­ru­chel.

L’apo­ca­lypse, c’est quelque chose, vous di­raient sû­re­ment Jay Ba­ru­chel, Seth Ro­gen, James Fran­co, Jonah Hill, Craig Robinson, Dan­ny McB­ride et même Chan­ning Ta­tum.

Si vous vou­lez vous écla­ter et dé­li­rer, This Is the End est le film que vous vous dé­pê­che­rez d’al­ler voir tant l’his­toire est abra­ca­da­brante. Chaque acteur s’in­carne lui-même, la fron­tière est constam­ment brouillée entre «réa­li­té» et fic­tion.

Le tout dé­bute quand Jay Ba­ru­chel ar­rive à Los An­geles pour pas­ser du temps avec son co­pain Seth Ro­gen. À la fin de l’après-mi­di, Ro­gen convainc Ba­ru­chel d’al­ler à la soi­rée or­ga­ni­sée par James Fran­co et qui ras­semble le gra­tin d’Hol­ly­wood. Dans la de­meure des­si­née par l’acteur aux mul­tiples ta­lents, on croise ain­si Mi­chael Cer­ra — co­caï­no­mane ob­sé­dé —, Ri­han­na, et, bien sûr, Jonah Hill, Craig Robinson et Dan­ny McB­ride.

Or, alors que les ré­jouis­sances battent leur plein, la terre se met à trem­bler et des boules de feu frappent les bâ­ti­ments. Pas de doute — du moins se­lon Jay Ba­ru­chel —, ce qui se pro­duit est l’apo­ca­lypse telle que dé­crite dans la Bible.

Les sur­vi­vants, Jay Ba­ru­chel, Seth Ro­gen, James Fran­co, Jonah Hill, Craig Robinson, Dan­ny McB­ride re­joints en­suite par Em­ma Wat­son, se cla­que­murent dans la ré­si­dence de Fran­co alors que Los An­geles est dé­truite et que de mys­té­rieuses — et pas sym­pas — créa­tures par­courent les ruines de la ca­pi­tale du ci­né­ma.

GAGS TOR­DANTS

At­ten­tion, il ne s’agit pas ici d’un film d’hor­reur/sus­pense/ac­tion/co­mé­die. Avec This Is The End, on nage en plein dé­lire. Tout y passe: de la pos­si­bi­li­té du viol d’Em­ma Wat­son au ra­tion­ne­ment de la ma­ri­jua­na, à une soi­rée ecs­ta­sy et je tais le reste pour ne pas vous gâ­cher un plai­sir hi­la­rant.

This Is The End est tel­le­ment dis­jonc­té qu’on a en­vie de le voir en gang — l’am­biance dans la salle était pour le moins dy­na­mique, cha­cun pous­sant des cris, écla­tant de rire et ap­plau­dis­sant. Seul bé­mol, vous vou­drez le re­voir... et donc dé­pen­ser à nou­veau le prix d’un billet.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.