L’AMOUR APRÈS 40 ANS...

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Isa­belle Hontebeyrie Agence QMI Film de Ri­chard Link­la­ter. Avec Ethan Hawke et Ju­lie Delpy.

Ethan Hawke et Ju­lie Delpy re­prennent avec brio leur rôle de Jesse et Cé­line dans ce troi­sième opus de Ri­chard Link­la­ter.

Ce Avant mi­nuit tout est pos­sible est une es­pèce de Woo­dy Al­len pour la gé­né­ra­tion Y, bien que le su­jet de l’amour et des re­la­tions de couple soit uni­ver­sel.

Neuf ans après Avant la nuit tout est pos­sible ( Be­fore Sun­set) et 18 ans après Avant l’aube tout est pos­sible ( Be­fore Sun­rise), Jesse et Cé­line ha­bitent en­semble et ont des ju­melles. Ils sont en va­cances en Grèce, l’un des confrères de Jesse l’ayant in­vi­té à faire par­tie d’une re­traite pour écrivains.

Dans la voi­ture, après avoir conduit le fils de Jesse à l’aé­ro­port — l’ado­les­cent re­tourne aux États-Unis chez sa mère —, le couple dis­cute de choses et d’autres, un su­jet en ame­nant un autre, qu’il s’agisse d’un ar­rêt pour vi­si­ter des ruines à un chan­ge­ment d’orien­ta­tion pro­fes­sion­nelle pour Cé­line. Presque in­no­cem­ment, Jesse parle de sa culpa­bi­li­té de lais­ser son fils sans père, de ne pas l’ai­der à tra­ver­ser cette étape com­plexe du pas­sage à l’âge adulte.

On les re­trouve avec des amis, lors d’un re­pas dont le su­jet de conver­sa­tion est, vous l’avez de­vi­né, l’amour. Les dia­logues entre Jesse et Cé­line se font plus vifs, par­fois acerbes, et le su­jet d’un éven­tuel dé­mé­na­ge­ment de l’autre cô­té de l’At­lan­tique se fait plus pe­sant. Le titre Avant mi­nuit tout est pos­sible com­mence à prendre un sens me­na­çant. En rou­vrant d’an­ciennes bles­sures, le couple s’ex­pose à des dé­chi­rures.

PAS TRA­DI­TION­NEL

Avant mi­nuit tout est pos­sible n’est pas le tra­di­tion­nel «et ils se ma­rièrent et eurent beau­coup d’en­fants». D’abord parce que Jesse et Cé­line ne sont pas ma­riés, mais sur­tout parce que le «hap­py end» hol­ly­woo­dien n’a rien à voir avec la vraie vie.

La vraie vie, ce sont des peurs et des an­goisses,par­ta­gées ou non, des doutes, des ques­tion­ne­ments ou des mo­ments tendres qui dé­rapent, bien in­vo­lon­tai­re­ment. Mais la vraie vie, et l’amour par­ta­gé, c’est la ma­gie, le ro­man­tisme, l’in­ti­mi­té dé­ve­lop­pée pen­dant des an­nées de vie à deux et la réa­li­sa­tion que, mal­gré tout, l’exis­tence n’a de sens qu’avec l’autre.

Avant mi­nuit tout est pos­sible est un film d’une beau­té, d’une dou­ceur et d’une ten­dresse re­mar­quables. Ethan Hawke et Ju­lie Delpy livrent des pres­ta­tions ex­cep­tion­nelles de flui­di­té et de na­tu­rel. Cou­rez le voir. Parce que l’amour après 40 ans, c’est drôle, émou­vant et beau.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.