LOUIS CYR - L’HOMME LE PLUS FORT DU MONDE (4)

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA -

Au tour­nant du XXe siècle au Qué­bec, le des­tin d’un fils d’ou­vrier ca­na­dien­fran­çais do­té d’une force phy­sique in­ouïe. Cette évo­ca­tion libre de la vie du cé­lèbre et my­thique homme fort com­porte des qua­li­tés et des dé­fauts en parts égales. La réa­li­sa­tion soi­gnée de Da­niel Roby ( Peau blanche, Fun­ky­town), la pho­to­gra­phie de haute qua­li­té de Ni­co­las Bol­duc ( Re­belle) et l’in­ter­pré­ta­tion juste do­mi­née par la com­po­si­tion de Rose-Maï­té Er­ko­re­ka, plaident en sa fa­veur. Le scé­na­rio anec­do­tique ac­cro­ché à un vieux mo­dèle de ré­cit en fla­sh­back, la des­crip­tion su­per­fi­cielle du per­son­nage cen­tral - pour­tant cam­pé avec en­thou­siasme par An­toine Ber­trand -, et la mu­sique folk­lo­rique em­ployée avec in­sis­tance, pro­duisent l’ef­fet contraire. À l’ins­tar de Charles Bi­na­mé et Ken Scott avec Mau­rice Ri­chard, Roby et son scé­na­riste Syl­vain Guy ( Liste noire, Dé­tour) ont fait de cet Her­cule qué­bé­cois un sym­bole de l’iden­ti­té et de la ré­volte ca­na­dienne-fran­çaise, face à sa mi­sère ain­si qu’à son com­plexe d’in­fé­rio­ri­té lin­guis­tique, cultu­relle et éco­no­mique. À ce der­nier titre, on s’étonne qu’une pro­duc­tion do­tée d’un bud­get con­for­table soit si mo­deste sur le plan de la di­rec­tion ar­tis­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.