L’AN­NÉE 2013 EN 20 ÉVÉ­NE­MENTS

Quand on pense à l’an­née 2013, l’image d’une Mi­ley Cy­rus se ba­lan­çant sur une boule de dé­mo­li­tion nous re­vient ins­tan­ta­né­ment en tête. Mais la star­lette n’est pas la seule à avoir fait les man­chettes. Voi­ci les 20 évé­ne­ments cultu­rels les plus mar­quants d

Le Journal de Montreal - Weekend - - WEEKEND - Éli­za­beth Mé­nard Le Jour­nal de Mon­tréal

UNE CAM­PAGNE DE PRO­MO­TION CONTRO­VER­SÉE

L’an­née 2013 a com­men­cé dans la contro­verse avec Anik Jean et la cam­pagne de pro­mo­tion qu’elle avait mise sur pied pour son al­bum Schi­zo­phrène. La chan­teuse avait en­voyé à plu­sieurs jour­na­listes ce qui sem­blait être des lettres de me­naces. Cer­tains d’entre eux ont por­té plainte à la po­lice. Anik Jean s’est plus tard ex­cu­sée au­près des mé­dias.

MARC HERVIEUX ET L’OPÉ­RA DE MON­TRÉAL

En dé­but d’an­née, Marc Hervieux s’est tour­né vers le Jour­nal pour dé­non­cer la cam­pagne pu­bli­ci­taire de l’Opé­ra de Mon­tréal qui avait eu re­cours à des man­ne­quins pour ses af­fiches. Le té­nor a fait va­loir que l’ins­ti­tu­tion de­vrait plu­tôt mettre en va­leur ses ar­tistes. L’Opé­ra a par la suite fait savoir qu’elle al­lait re­voir sa stra­té­gie.

LANCE ARMSTRONG SE CONFIE À OPRAH

Alors qu’il avait tou­jours nié s’être do­pé, le cy­cliste Lance Armstrong, sept fois Cham­pion du Tour de France, a vi­dé son sac lors d’une en­tre­vue ac­cor­dée à Oprah. «Je n’au­rais pas pu ga­gner sans me do­per dans cette gé­né­ra­tion. Je n’ai pas in­ven­té cette culture (du do­page), mais je ne l’ai pas ar­rê­tée, et c’est mon er­reur», a-t-il confié.

LES RÉA­LI­SA­TEURS QUÉ­BÉ­COIS RE­CON­NUS À L’ÉTRAN­GER

Les ci­néastes qué­bé­cois avaient la cote en 2013. Outre De­nis Ville­neuve, qui s’est at­ti­ré des cri­tiques fort élo­gieuses pour Pri­son­ners, Jean-Marc Val­lée a si­gné la réa­li­sa­tion de Dal­las Buyers

Club. Kim Nguyen était en no­mi­na­tion aux Os­cars, tout comme Yan En­gland. Le pre­mier long-mé­trage de Ch­loé Ro­bi­chaud était en com­pé­ti­tion à Cannes.

Tom à la ferme, de Xa­vier Do­lan, a rem­por­té le Prix de la cri­tique à Ve­nise tan­dis que Ken Scott a réa­li­sé une ver­sion amé­ri­caine de Star­buck, The De­li

ve­ry Man.

FÉ­ROCE BEYON­CÉ

Le spec­tacle de Beyon­cé, lors de la mi­temps du Su­per Bowl, n’est pas pas­sé in­aper­çu. Son éner­gie dé­bor­dante a sé­duit les mil­lions de té­lé­spec­ta­teurs, mais les pho­tos peu flat­teuses de l’évé­ne­ment en ont aus­si fait rire plus d’un. La di­va a alors dé­ci­dé de ban­nir les pho­to­graphes de ses spec­tacles sui­vants. Aus­si, lors de son pas­sage au Centre Bell, en juillet, la chan­teuse s’est coin­cé les che­veux dans un ven­ti­la­teur. Une vi­déo de l’in­ci­dent a fait le tour du monde.

LES GRANDES TRAN­SAC­TIONS

L’an­née 2013 a été as­sez mou­ve­men­tée dans le monde des mé­dias. Plu­sieurs tran­sac­tions im­por­tantes ont été ef­fec­tuées cette an­née, no­tam­ment: As­tral Mé­dia a été ven­du à Bell, Mu­si­queP­lus/Mu­simax s’est re­trou­vé aux en­chères et a fi­na­le­ment été ac­quis par V Mé­dias, puis l’Équipe Spec­tra est pas­sée aux mains du Groupe CH.

LES 25 ANS DES FRAN­CO­FO­LIES

Le fes­ti­val mon­tréa­lais cé­lé­brait cette an­née son quart de siècle. L’an­ni­ver­saire a été sou­li­gné avec le spec­tacle 25 ans, 25 ar­tistes, 25 ans. Le spec­tacle, pré­sen­té gra­tui­te­ment à la place des Fes­ti­vals, a réuni sur scène 25 ar­tistes d’ho­ri­zons va­riés et de gé­né­ra­tions dif­fé­rentes.

LA FIN DE C’EST BIEN MEILLEUR LE MA­TIN

Après 16 ans à la barre de l’émis­sion ma­ti­nale de Ra­dio-Ca­na­da, Re­né Ho­mier-Roy a ti­ré sa ré­vé­rence le 21 juin. C’est Ma­rie-France Baz­zo qui a été choi­sie pour lui suc­cé­der. De­puis l’au­tomne, elle anime C’est pas trop tôt. L’ani­ma­trice s’est don­né un an pour sur­pas­ser le roi des ondes, Paul Ar­cand.

UN DÉCÈS AU CIRQUE DU SO­LEIL

Le décès de l’acro­bate fran­çaise Sa­rah Guillot-Guyard, le 29 juin, a lais­sé le Cirque du So­leil dans le deuil. Il s’agit du pre­mier décès au­quel a dû faire face la com­pa­gnie en 30 ans d’exis­tence. La femme de 31 ans a

OSHEAGA AF­FICHE COM­PLET

Pour sa hui­tième an­née d’exis­tence, le Fes­ti­val Osheaga a ac­cueilli 120 000 per­sonnes. Avant même sa te­nue, tous les billets pour l’évé­ne­ment s’étaient en­vo­lés. La pro­gram­ma­tion comp­tait cette an­née 105 groupes et ar­tistes avec The Cure, Beck et Mum­ford and Sons comme têtes d’af­fiche.

BEN AF­FLECK EST BAT­MAN

Le web s’est en­flam­mé, en août der­nier, à l’an­nonce que Ben Af­fleck se­rait le pro­chain Bat­man. Plu­sieurs fans de la fran­chise ont ex­pri­mé leur mé­con­ten­te­ment sur les ré­seaux so­ciaux, des pé­ti­tions sont même ap­pa­rues sur le net. L’évé­ne­ment s’ap­pa­rente sur­tout à une tem­pête dans un verre d’eau puisque plu­sieurs in­ter­nautes n’avaient pas com­pris que l’ac­teur tien­drait ce rôle dans la suite de L’homme

d’acier et non pas dans une re­fonte de la fran­chise.

MI­LEY CY­RUS

Si cer­taines per­sonnes igno­raient en­core qui est Mi­ley Cy­rus en dé­but d’an­née, ce n’est dé­fi­ni­ti­ve­ment plus le cas chu­té sur une hau­teur de 27 mètres lors d’une re­pré­sen­ta­tion du spec­tacle

KÀ au MGM Grand, à Las Ve­gas.

au­jourd’hui. Son nu­mé­ro aux MTV Vi­deo Mu­sic Awards, en com­pa­gnie de Ro­bin Thicke, fut cer­tai­ne­ment l’un des plus scan­da­leux de l’his­toire de la cé­ré­mo­nie. Le twer­king est de­ve­nu le phé­no­mène de l’heure.

LE 9-9-9 D’AR­CADE FIRE

S’il y a une cam­pagne pro­mo­tion­nelle qui a réus­si à at­ti­rer l’at­ten­tion cette an­née, c’est celle d’Ar­cade Fire. Le groupe mon­tréa­lais a an­non­cé la sor­tie de son nou­veau single, Re­flek­tor, avec une sé­rie de mys­té­rieux graf­fi­tis des­si­nés dans dif­fé­rentes villes du monde.

UNI­TÉ 9 EST LE COUP DE COEUR DU PU­BLIC

La po­pu­laire sé­rie Uni­té 9 n’a re­çu au­cune no­mi­na­tion au ga­la des Prix Gé­meaux à cause d’une guerre qui per­dure entre L’Aca­dé­mie ca­na­dienne du ci­né­ma et de la té­lé­vi­sion et Ae­tios, la mai­son de pro­duc­tion de Fa­bienne La­rouche. Le pu­blic s’est tou­te­fois pro­non­cé et a of­fert à

Uni­té 9 le prix Coup de coeur.

GOD­SPEED YOU ! BLACK EM­PE­ROR CRI­TIQUE LE PRIX PO­LA­RIS

En sep­tembre der­nier, la for­ma­tion mont­réa­laise God­speed You! Black Em­pe­ror a rem­por­té le Prix Po­la­ris, dé­cer­né chaque an­née au meilleur al­bum ca­na­dien. Loin d’être heu­reux de cette vic­toire, le groupe a écrit une lettre in­cen­diaire à l’or­ga­ni­sa­tion, ar­guant que ce genre de com­pé­ti­tion ne sert pas la cause des mu­si­ciens.

LA FIN DE BREA­KING BAD

Le der­nier épi­sode de la sé­rie culte amé­ri­caine a été dif­fu­sé le 29 sep­tembre 2013 sur les ondes d’AMC. Au cours de ses cinq sai­sons, Brea­king Bad a rem­por­té de nom­breux prix. La Wri­ters Guild of Ame­ri­ca l’a clas­sée au trei­zième rang des sé­ries les mieux écrites de l’his­toire. La fin de cette épo­pée a lais­sé plu­sieurs ad­mi­ra­teurs dans le deuil.

LE SCAN­DALE DU RIME

Le mi­lieu de la mu­sique émer­gente a été se­coué par ce qui semble être une fraude, cet au­tomne. Le Re­grou­pe­ment in­dé­pen­dant de mu­sique émer­gente (RIME) avait mis sur pied un pro­jet de tour­née im­pli­quant des ar­tistes connus et d’autres moins connus. Son di­ri­geant, Ni­co­las As­se­lin, au­rait floué plu­sieurs pe­tites mu­ni­ci­pa­li­tés avant de fuir vers le Ma­roc.

JUS­TIN BIE­BER SE CHERCHE UNE PER­SON­NA­LI­TÉ

Le jeune chan­teur a eu 19 ans cette an­née et il a bien l’in­ten­tion que le monde en­tier sache qu’il n’est plus un ga­min. Tout au long de l’an­née, Jus­tin Bie­ber a multiplié les frasques. Entre les sor­ties dans les clubs de dan­seuses, les graf­fi­tis au Bré­sil et une vi­déo où on le voit en com­pa­gnie d’une pré­su­mée pros­ti­tuée, il semble que le pas­sage à l’âge adulte ne soit pas de tout re­pos.

GE­NE­VIÈVE SA­BOU­RIN RE­CON­NUE COU­PABLE

Après une sa­ga ju­di­ciaire qui a du­ré plus d’un an et de­mi, la Qué­bé­coise Ge­ne­viève Sa­bou­rin a été re­con­nue cou­pable dans l’af­faire de har­cè­le­ment l’op­po­sant à l’ac­teur Alec Bald­win. Le juge l’a re­con­nue cou­pable de traque, de har­cè­le­ment, de ten­ta­tives de har­cè­le­ment grave ain­si que de ten­ta­tive d’ou­trage au tri­bu­nal.

À la sur­prise gé­né­rale, les créa­teurs du po­pu­laire des­sin ani­mé Fa­mi­ly Guy ont dé­ci­dé de tuer Brian, l’un de leurs per­son­nages prin­ci­paux. Une pé­ti­tion vou­lant ra­me­ner le per­son­nage à la vie a ré­col­té plus de 100 000 si­gna­tures. Elle a fait son ef­fet puisque le per­son­nage est fi­na­le­ment re­ve­nu à la vie trois se­maines plus tard.

PHO­TOS D’AR­CHIVES

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.