19-2 IN EN­GLISH

L’adap­ta­tion ca­na­dienne-an­glaise de 19-2 se­ra-t-elle une co­pie conforme du drame po­li­cier qué­bé­cois ? Pas exac­te­ment, ré­pond son pro­duc­teur Jo­ce­lyn Des­chênes, de Sphère Mé­dia. Tout en res­pec­tant l’es­prit du phé­no­mène té­lé­vi­suel créé par Claude Le­gault et

Le Journal de Montreal - Weekend - - HUMOUR - Marc-André Le­mieux Le Jour­nal de Mon­tréal

Jo­ce­lyn Des­chênes est ha­bi­tué aux adap­ta­tions an­glaises de sé­ries fran­co­phones. Il était no­tam­ment der­rière Ru­mours (ver­sion an­glaise de Ru­meurs) et So­phie ( Les hauts et les bas de So­phie Paquin). Ces deux co­mé­dies n’ont mal­heu­reu­se­ment pas fait long feu à CBC.

19-2 de­vrait connaître un meilleur sort sur Bra­vo, croit le pro­duc­teur. «Je suis convain­cu qu’on est en train de faire une ex­cel­lente adap­ta­tion. On nous a per­mis de res­ter très près du scé­na­rio ori­gi­nal. Dans le cas de Ru­mours et de So­phie, on nous avait de­man­dé d’ef­fec­tuer plu­sieurs chan­ge­ments. En fin de compte, ce n’était pas du tout la même chose.»

Benz An­toine, qui in­carne Ty­ler Jo­seph dans les ver­sions fran­çaise et an­glaise, a re­le­vé quelques dif­fé­rences entre les deux oeuvres. «Les scènes d’ac­tion sont plus longues, sou­ligne-t-il. On entre en­core plus dans la tête des per­son­nages se­con­daires.»

En rai­son de la dis­tri­bu­tion, quelques ajus­te­ments ont éga­le­ment été ap­por­tés aux per­son­nages prin­ci­paux, Ben Char­tier et Nick Bar­ron. Joué par Ja­red Kee­so, un On­ta­rien de 29 ans, le pre­mier a su­bi une cure de ra­jeu­nis­se­ment. Quant à Nick, ses ra­cines bul­gares ont dis­pa­ru. Cam­pé par Adrian Holmes, un ac­teur noir ori­gi­naire du Royaume-Uni, le pa­trouilleur en­tre­tient do­ré­na­vant des liens avec les gangs de rue mon­tréa­lais. «Mais l’es­sence des per­son­nages de­meure la même», in­siste Jo­ce­lyn Des­chênes.

MAU­DIT HI­VER

Le tour­nage de 19-2 (pro­non­cer ni­ne­teen two) s’est éti­ré sur 71 jours. Le réa­li­sa­teur Louis Cho­quette ( Mi­ra­dor, Le gent­le­man) a don­né ses der­niers tours de ma­ni­velle le 19 dé­cembre, dans le quar­tier Ho­che­la­ga-Mai­son­neuve, à Mon­tréal.

Les grands froids des der­nières se­maines ont pas­sa­ble­ment com­plexi­fié le tour­nage. Fil­mer en ex­té­rieur quand le ther­mo­mètre af­fiche -25 ºC «com­plique ben des af­faires», in­dique Jo­ce­lyn Des­chênes. Ré­cem­ment, ils ont dû re­prendre une scène qu’ils avaient tour­née l’été der­nier. Le brouillard qu’émet­taient les ac­teurs en ou­vrant la bouche de­vra être ef­fa­cé en post­pro­duc­tion.

DIS­TRI­BU­TION BI­LINGUE

19-2 se­ra dif­fu­sé sur Bra­vo Ca­na­da à comp­ter du 29 jan­vier. Plu­sieurs ac­teurs fran­co­phones par­fai­te­ment bi­lingues ap- pa­raî­tront au gé­né­rique du drame. Outre Benz An­toine, ci­tons Maxim Roy, My­lène Dinh-Ro­bic et Lau­rence Le­boeuf.

Cette der­nière était dé­jà «ac­cro» au 19-2 qué­bé­cois quand elle a ob­te­nu le rôle d’Au­drey, la pa­trouilleuse qui tombe amou­reuse de Nick dans la pre­mière sai­son. La co­mé­dienne s’est po­sé beau­coup de ques­tions avant de com­men­cer à tour­ner. Com­ment de­vait-elle abor­der son per­son­nage? De­vait-elle re­par­tir à zé­ro ou s’ins­pi­rer du jeu de Ca­the­rine Bé­ru­bé? «Au fi­nal, je crois avoir ap­por­té ma propre cou­leur au per­son­nage. La langue an­glaise nous em­pêche de co­pier la sé­rie ori­gi­nale. Ça change les dia­logues, ça change la dy­na­mique, ça change le mood. » 19-2 sur Bra­vo Mer­cre­di 21 h, dès le 29 jan­vier

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.