Le Bye-Bye des jeunes et des ados

Le Journal de Montreal - Weekend - - HUMOUR - Yves Le­clerc Agence QMI

Phi­lippe Laprise a eu l’idée de l’émis­sion de re­vue d’an­née jeu­nesse Meilleur avant le 31, et bon pa­reil le 1er en re­gar­dant le Bye-Bye 2011.

L’hu­mo­riste et co­mé­dien était de­vant la té­lé avec sa fille de neuf ans, qui vi­vait son pre­mier Bye-Bye, pour l’in­con­tour­nable ren­dez-vous té­lé­vi­suel de fin d’an­née. Il a réa­li­sé qu’elle ne com­pre­nait pas grand-chose.

«Il fal­lait que je lui ex­plique un pa­quet d’af­faires et c’est à ce mo­ment que l’idée de faire une re­vue d’an­née pour les jeunes a fait sur­face. Le flash est ap­pa­ru dans ma tête et le Saint-Es­prit m’a éclai­ré», a-t-il ra­con­té au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique.

Phi­lippe Laprise a pris une feuille de pa­pier sur la­quelle il a écrit les mots «re­vue de l’an­née pour les jeunes, sketchs hu­mo­ris­tiques sur l’ac­tua­li­té jeu­nesse, pas de po­li­tique et juste des af­faires pour les jeunes».

EX­PÉ­RIENCE RÉUS­SIE

Il a pro­po­sé l’idée à VRAK TV et la pre­mière édi­tion de Meilleur avant le 31, bon pa­reil le 1er a été dif­fu­sée le 31 dé­cembre 2012.

L’émis­sion a été re­gar­dée, avec quelques dif­fu­sions, par 441 000 spec­ta­teurs. Un to­tal de 160 000 jeunes et pa­rents ont re­gar­dé la pre­mière dif­fu­sion en di­rect. Du ja­mais-vu à VRAK TV.

L’émis­sion a rem­por­té, en sep­tembre, le Gé­meau des­ti­né à la meilleure émis­sion de va­rié­tés jeu­nesse.

«Il y a eu beau­coup de réac­tions sur le Web et sur le site de VRAK. J’ai sen­ti par cet en­goue­ment que c’était un suc­cès. VRAK a re­çu beau­coup de cour­riels de pa­rents qui ont ap­pré­cié l’émis­sion. Ha­bi­tuel­le­ment, ils écrivent plu­tôt pour se plaindre, mais là, c’était po­si­tif», a fait re­mar­quer l’hu­mo­riste, que l’on peut voir dans Vrak la vie.

IM­MENSE TER­RAIN DE JEU

DES SUR­PRISES

Ce suc­cès a va­li­dé cette per­cep­tion qu’il y avait un manque en ce qui concerne ce genre de re­vue de fin d’an­née pour les jeunes.

«Les gens, le 31 dé­cembre, écoutent la té­lé avec In­fo­man et le Bye-Bye. C’est ça qu’on fait. Le Bye-Bye est l’émis­sion la plus écou­tée, mais il n’y avait rien pour le jeune pu­blic», a ex­pli­qué Phi­lippe Laprise.

L’hu­mo­riste pré­cise que la mé­chan­ce­té est ab­sente de cette émis­sion.

«On rit de l’ac­tua­li­té jeu­nesse, des chan­teurs qui ont des styles bi­zarres, des chan­sons qui ont mar­qué l’an­née et même des jeunes qui in­ventent des pa­roles de chan­sons parce qu’ils ne savent pas par­ler an­glais et il y a des pa­ro­dies de pu­bli­ci­tés. C’est un beau ter­rain de jeu et le but dans tout ça, c’est d’être drôle», a-t-il lan­cé.

Phi­lippe Laprise, les au­teurs Pas­cal Mailloux et Pas­cal Morissette et une équipe d’une di­zaine de per­sonnes tra­vaillent les textes. Un pre­mier jet est fait en mai et en juin et un deuxième a lieu en sep­tembre pour va­li­der cer­taines choses et te­nir compte des nou­veaux phé­no­mènes qui ont fait leur ap­pa­ri­tion.

Le tour­nage se dé­roule en no­vembre et se fait en sept ou huit jour­nées.

L’émis­sion de 30 mi­nutes est faite mo­des­te­ment, sans les grands moyens dé­ployés par la so­cié­té d’État pour bâ­tir le Bye-Bye de fin d’an­née. Le bud­get de Meilleur avant le 31, bon pa­reil le 1er est à des an­nées-lu­mière de cette émis­sion.

«On fait ça avec les moyens qu’on a et on es­saie d’être ef­fi­cace», a fait re­mar­quer l’hu­mo­riste.

Phi­lippe Laprise ap­pré­cie plei­ne­ment cette ex­pé­rience.

«Je suis vrai­ment fier de ce show-là. C’est vrai­ment co­ol et c’est ma­gique de tra­vailler là-des­sus», at-il fait savoir.

Pas ques­tion pour Phi­lippe Laprise de dé­voi­ler les in­vi­tés-sur­prises et les mo­ments forts de l’édi­tion 2013. Seuls les noms de Ma­rio Tessier, Jé­rôme Couture, Ève Lan­dry et Ma­rie-So­leil Dion ont été dé­voi­lés jus­qu’à main­te­nant.

Tout ce que l’on sait, c’est qu’il y au­ra des pa­ro­dies d’Uni­té 9, Mi­ley Cy­rus et une in­ter­pré­ta­tion ori­gi­nale de la cé­lèbre Cup Song.

L’hu­mo­riste et co­mé­dien ne veut sur­tout pas gâ­cher le plai­sir des jeunes té­lé­spec­ta­teurs.

«J’ai hâte de voir com­ment les jeunes vont re­ce­voir l’édi­tion de cette an­née. Je vous ga­ran­tis que ça va être drôle dès la pre­mière se­conde. Je suis aus­si très ner­veux. Il est pos­sible qu’on se fasse cri­ti­quer, un jour, comme le Bye-Bye l’est par­fois. Notre show a pour unique but d’être drôle. Ce n’est pas re­ven­di­ca­teur et je ne crois pas que ça va nous ar­ri­ver. Ce n’est un show pour les jeunes, mais c’est aus­si pour toute la fa­mille», a-t-il avoué. Meilleur avant le 31, bon pa­reil le 1er est dif­fu­sé le 31 à 19 h sur les ondes de VRAK TV. Il y a des re­dif­fu­sions le 1er jan­vier à 11 h et le 2 jan­vier à 18 h.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.