10 FILMS QU’ON A VUS

Le Journal de Montreal - Weekend - - CINÉMA - Maxime De­mers Le Jour­nal de Mon­tréal

1 LE DÉ­MAN­TÈ­LE­MENT DE SÉ­BAS­TIEN PI­LOTE. AVEC GA­BRIEL AR­CAND, GILLES RE­NAUD, LU­CIE LAU­RIER ET SO­PHIE DESMARAIS.

Deux ans après le très beau Le

ven­deur, le ci­néaste Sé­bas­tien Pi­lote confirme son grand ta­lent avec ce se­cond long-mé­trage de fic­tion, une oeuvre cha­leu­reuse et au­then­tique qui va droit au coeur. L’ex­cellent Ga­briel Ar­cand y campe un éle­veur d’agneaux qui dé­cide de vendre sa ferme et ses terres par amour pour ses deux filles (Lu­cie Lau­rier et So­phie Desmarais).

Comme il l’avait fait dans son film pré­cé­dent avec son ven­deur de voi­tures in­car­né par Gil­bert Si­cotte, Pi­lote brosse un por­trait juste et émou­vant d’un homme à la croi­sée des che­mins.

2 LOUIS CYR: L’HOMME LE PLUS FORT DU MONDE DE DA­NIEL ROBY. AVEC AN­TOINE BER­TRAND, GIL­BERT SI­COTTE ET RO­SEMAÏ­TÉ ER­KO­RE­KA.

Les at­tentes étaient éle­vées, mais le ré­sul­tat est à la hau­teur. Cham­pion qué­bé­cois au box-office en 2013 avec des re­cettes de plus de 4 mil­lions $, Louis Cyr: l’homme le plus fort du monde est une belle et gran- de réus­site grâce no­tam­ment à la réa­li­sa­tion maî­tri­sée de Da­niel Roby ( Fun­ky­town) et à la per­for­mance ma­gis­trale d’An­toine Ber­trand. Bref, le par­fait exemple du genre de suc­cès po­pu­laire dont a be­soin le ci­né­ma qué­bé­cois.

3 GA­BRIELLE DE LOUISE AR­CHAM­BAULT. AVEC GA­BRIELLE MA­RION- RI­VARD, ALEXANDRE LAN­DRY ET MÉ­LIS­SA DÉ­SOR­MEAUX- POU­LIN.

Ga­gnant de plu­sieurs prix dans les fes­ti­vals (à Lo­car­no, Namur et

An­gou­lême, entre autres) et fier re­pré­sen­tant du Ca­na­da dans la course pour l’Os­car du meilleur film en langue étran­gère, ce beau film sen­sible et tou­chant de Louise Ar­cham­bault ( Fa­mi­lia) a su émou­voir le pu­blic d’ici et d’ailleurs.

OEuvre cou­ra­geuse sur la dif­fé­rence réa­li­sée avec fi­nesse, Ga­brielle ra­conte l’his­toire d’une jeune femme at­teinte du syn­drome de Williams qui sou­haite ob­te­nir son au­to­no­mie et vivre son amour avec le gar­çon qu’elle aime. Im­pos­sible de ne pas suc­com­ber au charme na­tu­rel de l’ac­trice prin­ci­pale du film, Ga­brielle Ma­rion-Ri­vard.

4 VIC ET FLO ONT VU UN OURS DE DE­NIS CÔ­TÉ. AVEC PIER­RETTE RO­BI­TAILLE, RO­MANE BOHRINGER ET MARC-ANDRÉ

GRON­DIN.

De­nis Cô­té ( Cur­ling, Elle veut le

chaos, Bes­tiaire) a frap­pé un grand coup en dé­but d’an­née en lan­çant son der­nier film en com­pé­ti­tion of­fi­cielle au Fes­ti­val de Ber­lin, où il a rem­por­té l’Ours d’ar­gent de l’in­no­va­tion. Met­tant en ve­dette une Pier­rette Ro­bi­taille éton­nante dans le rôle d’une ex-dé­te­nue qui part s’iso­ler en fo­rêt, Vic et

Flo ont vu un ours réunit le meilleur du ci­né­ma de De­nis Cô­té: hu­mour noir, uni­vers étrange, per­son­nages dé­ca­lés… S’amu­sant avec les codes du

thril­ler, Cô­té signe ici son oeuvre de fic­tion la plus so­lide et la mieux construite.

5 L’AUTRE MAI­SON DE MA­THIEU ROY. AVEC ROY DU­PUIS, MAR­CEL SA­BOU­RIN ET ÉMILE PROULX- CLOUTIER.

Après avoir réa­li­sé le do­cu­men­taire

Sur­vivre au pro­grès, le jeune ci­néaste Ma­thieu Roy fait ses pre­miers pas dans le ci­né­ma de fic­tion avec ce film en par­tie au­to­bio­gra­phique dans le­quel il rend hom­mage à son re­gret­té père (le jour­na­liste Mi­chel Roy).

Roy Du­puis et Émile Proulx-Cloutier y campent deux frères qui ne s’en­tendent pas sur la fa­çon de gé­rer le dé­clin de leur père (Mar­cel Sa­bou­rin) qui est at­teint de la ma­la­die d’Alz­hei- mer. Mal­gré quelques mal­adresses et un scé­na­rio qui au­rait ga­gné à être mieux dé­fi­ni, L’autre mai­son se ré­vèle un pre­mier ef­fort convain­cant, grâce no­tam­ment à la réa­li­sa­tion ins­pi­rée de Roy et à la per­for­mance re­mar­quable et nuan­cée du grand Mar­cel Sa­bou­rin.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.